PARTAGER

Selon les experts, le fétichisme touche un bon nombre de personnes. Il s’agit de ces fantasmes plus ou moins atypiques. Certains adorent les mains tandis que d’autres préfèrent le latex ou encore les pieds. On parle souvent du fétichisme des pieds, de fétichisme sexuel et de rencontre fétichiste. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ?

Qu’entend-on par fétichisme ?

Le fétichisme n’est rien de moins qu’une pratique qui consiste à adorer un objet de culte. Bon nombre de fétichistes prennent ainsi du plaisir en se concentrant sur une partie de l’anatomie humaine : les pieds, les fesses, les seins… D’autres se focalisent plutôt sur un objet tel que le string, les chaussures à talons, les dessous sexy… Le fétichisme peut même se porter sur une matière telle que le cuir.

Dans tous les cas, la personne a besoin de son objet culte pour prendre du plaisir. À ce propos, le blog de Gare aux Coquines met la lumière sur le fétichisme. Mieux encore, la plateforme facilite les plans coquins ainsi que les rencontres fétichistes. Comptez également sur les conseils en séduction, sur l’actu sexo et sur les histoires de plan BDSM qui feront saliver plus d’un. Il faut déjà savoir que ce genre de pratique n’est pas tabou.

rencontre fétichiste

On dénombre d’ailleurs de nombreux fétichistes parmi les célébrités. C’est le cas notamment de Quentin Tarantino qui voue un culte pour les pieds. Si les escarpins Louboutin rencontrent un tel succès, c’est tout simplement à cause du fétichisme de ces dames pour les talons hauts.

Rencontre fétichiste : comment la préparer ?

Mine de rien, une rencontre fétichiste requiert une préparation au préalable. Pensez notamment à vous inscrire sur un site dédié pour trouver les personnes qui partagent la même passion que vous. Vous y trouverez de nombreuses annonces coquines d’adeptes du fétichisme et de BDSM. N’hésitez pas à comparer les offres et les services proposés. Plus encore, renseignez-vous sur la réputation des différentes plateformes avant de convenir d’un plan coquin. Une fois le site choisi, inscrivez-vous et créez un profil bien détaillé qui renseigne les critères qui vous tiennent à cœur. L’idéal serait aussi d’y intégrer des photos qui vous montrent sous différents angles. Certains vont jusqu’à insérer des photos plus ou moins explicites.

Organiser une première rencontre fétichiste n’est pas une mince affaire. En effet, vous aurez l’embarras du choix parmi de nombreux profils. Commencez aussi par envoyer des messages coquins aux membres qui vous plaisent. Soyez avenant, voire fantaisiste, pour optimiser vos chances de conclure. Libre à vous de créer un personnage sûr de lui, un brin séducteur ou séductrice. Tous les moyens sont bons pour obtenir un plan coquin.

Comment se déroule une rencontre fétichiste ?

Pour un premier rendez-vous coquin, mieux vaut opter pour un lieu branché comme un bar ou un café de quartier. Ce sera l’occasion de faire connaissance autour d’un verre. Bien évidemment, le jeu de séduction sera à l’honneur en vue de concrétiser des moments de pur plaisir. Avant d’aller plus loin, questionnez votre partenaire sur ses envies, sur son objet de fétichisme, sur ses pratiques. Chacun doit être à l’aise pour que cette rencontre puisse se passer dans les meilleures conditions. Même s’il s’agit d’un rendez-vous plutôt coquin, il est important de communiquer et de partager au maximum vos envies.

Vous l’aurez compris, un plan coquin du genre rencontre fétichiste se prépare minutieusement. Après le verre, vous avez prévu d’emmener votre partenaire chez vous ? Dans ce cas, pensez à faire un peu de rangement et de ménage. L’idéal serait de disposer d’un intérieur ordonné, qui sera un atout de séduction supplémentaire. Aménagez votre chambre comme il faut : faites votre lit, placez-y quelques bougies et mettez une musique qui mettra assurément de l’ambiance. Vous pouvez toujours réserver une chambre d’hôtel qui soit agréablement aménagée pour votre plan coquin.

Quels sont les différents types de fétichisme ?

Le fétichisme est une pratique qui se révèle assez intéressante. La plupart des fétichistes et des adeptes du BDSM s’ignorent. Il convient donc de faire le point sur les différents types de fétichisme.

Le fétichisme des pieds et des orteils

La podophilie ou le fétichisme des pieds et des orteils est sûrement le plus répandu des fétichismes. Cette pratique peut d’ailleurs impliquer un contact sexuel. Si certains se masturbent avec les pieds, d’autres préfèrent les lécher ou se faire pratiquement écraser. Certains addicts se contentent d’admirer les pieds et les orteils de son/sa partenaire lors d’une rencontre fétichiste. Dans la même optique, il existe bien évidemment des fétichistes des fesses, des seins, des mains ou encore du nombril. Il n’est pas non plus rare de trouver des fétichistes du nez.

Le fétichisme d’une matière

Les fétichistes peuvent aussi prendre du plaisir à la vue d’une matière comme le latex, le velours, la soie ou le vinyle. Rien que le fait de toucher cette matière engendre une excitation sexuelle. Attention, certains vont plus loin en vouant un véritable culte aux fluides corporels comme la transpiration, l’urine ou encore les menstruations. D’autres préfèrent humer les petites culottes ou les vêtements pour accéder à l’orgasme.

Le fétichisme d’un objet

Le fétichisme d’un objet se révèle assez classique. En effet, le fétichiste voue un culte plus ou moins insolite à des vêtements ou à des accessoires tels que les collants, les chaussures, les jupes et bien évidemment les petites culottes. On parle notamment du Burusera qui n’est autre que le fétichisme de la petite culotte portée. Cette pratique se traduit par le fait de prendre du plaisir en reniflant ou en se masturbant avec une petite culotte préalablement portée.

Le fétichisme d’un point de vue philosophique

Le fétichisme est une pratique énoncée pour la première fois par Alfred Binet en 1887. Selon ce psychologue, il s’agit d’une attirance résultant de la toute première expérience sexuelle. Cette empreinte émotionnelle fut dès lors transposée à l’âge adulte. De son côté, Sigmund Freud définit le fétichisme comme la peur de la castration.

Quoi qu’il en soit, le fétichisme tend à être accepté par la société. Exit le temps où cette pratique était considérée comme une déviance sexuelle. Les mœurs changent en même temps que les mentalités. Il n’est donc pas rare d’évoquer le fétichisme dans les publicités ou dans les œuvres littéraires. Si vous êtes adeptes du fétichisme et des pratiques BDSM, vous n’avez plus de crainte de vous cacher. Sur des sites spécialisés, vous trouverez de nombreuses annonces coquines pour réaliser des rencontres fétichistes.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here