PARTAGER
autiste léger

L’autisme commence à se décrypter sous l’angle des troubles du spectre autistique, ce qui signifie que les personnes qui en sont atteintes peuvent présenter différents symptômes allant du plus léger au plus lourd. L’autisme léger se situe à l’extrémité inférieure de ce panel. Les personnes qui en sont atteintes présentent des symptômes, mais ils ne sont pas suffisamment importants pour nécessiter d’un soutien adéquat.

L’autisme léger n’est pas un terme médical officiel. Les médecins ne l’utilisent donc pas pour établir un diagnostic d’autisme. Cependant, certains thérapeutes, enseignants, parents et autres peuvent l’utiliser pour expliquer le degré d’importance de ce trouble chez une personne. Leurs définitions peuvent varier.

L’autisme léger

L’autisme léger est également appelé autisme de haut niveau (HFA) ou « être à l’extrémité inférieure du spectre ». Vous pouvez également entendre certains appeler l’autisme léger par son ancien nom officiel, le syndrome d’Asperger.

Par exemple, le terme est parfois utilisé lorsqu’une personne est clairement autiste mais possède un langage oral bien développé et d’autres aptitudes. D’autres fois, on dit que des personnes sont atteintes d’autisme léger lorsqu’elles ont des aptitudes scolaires avancées mais ont des difficultés avec les aptitudes sociales, des problèmes de l’ordre de la sensibilité, du sensoriel, ou de l’organisation

Les symptômes d’un autisme dit “léger” peuvent être les suivants :

  • Problèmes de communication dans les deux sens : Il peut être difficile de tenir une conversation et d’utiliser ou de comprendre le langage corporel, le contact visuel et les expressions faciales.
  • Difficultés à développer et à entretenir des relations : L’enfant peut avoir du mal à imaginer des jeux, à se faire des amis ou à partager ses intérêts.
  • Répétition des mêmes actions, activités, mouvements ou mots : Ils peuvent aligner des objets ou faire d’autres activités encore et encore, même s’il n’y a pas de raison évidente de le faire.

enfant autiste

L’autisme lourd

Une personne atteinte d’autisme sévère ou “lourd” a souvent besoin d’un soutien et d’une supervision 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les personnes atteintes sont confrontées à plus de handicaps et de défis que les personnes présentant des symptômes d’un autisme de niveau un ou deux.

Certains symptômes sont partagés par tous les niveaux. Mais d’autres sont rares dans les cas de fonctionnement supérieur à la norme. Pour être diagnostiqué autiste, les symptômes doivent entraver la vie quotidienne. Les symptômes d’un autisme de niveau 3 ont le plus grand impact.

Toute personne atteinte d’un trouble du spectre autistique (TSA) a du mal à acquérir des compétences sociales et à communiquer.

Les personnes atteintes d’autisme sévère sont le plus souvent non verbales, c’est-à-dire totalement incapables d’utiliser le langage parlé. Elles peuvent également sembler ne pas remarquer les personnes qui les entourent.

De nombreuses personnes présentant des caractéristiques appartenant au spectre autistique présentent un dysfonctionnement sensoriel. Cela signifie qu’elles sont soit trop sensibles, soit pas assez sensibles aux éléments suivants :

  • la lumière
  • Le son
  • Le toucher
  • Le goût

De nombreuses personnes autistes ont un QI élevé. Mais certaines ont un QI égal ou proche de 75, le seuil de ce que l’on appelait autrefois le retard mental.

En général, les personnes atteintes d’autisme sévère ont un QI faible à très faible, même lorsqu’elles sont testées à l’aide d’outils non verbaux. Il est toutefois important de savoir que les différents niveaux d’autisme restent difficiles à appréhender, et parfois soumis à des erreurs de diagnostic.

Certaines personnes atteintes d’autisme sévère peuvent apprendre à communiquer. Elles peuvent utiliser le langage des signes, les tableaux d’épellation ou d’autres outils. Certaines d’entre elles s’expriment très bien. Ils prouvent qu’au moins certaines personnes atteintes d’autisme sévère sont plus capables qu’il n’y paraît.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here