PARTAGER
le nouveau PSG
Avec ce rachat, le club anglais devient l’un des plus riches du monde.

Après des mois de tergiversations et de retournements de situation, le club de Newcastle a enfin changé de propriétaire. Avec un fond venu d’Arabie Saoudite en actionnaire majoritaire, le club anglais s’apprête à entrer dans une nouvelle ère.

Entre changement d’entraîneur, spéculation de mercato dantesque et nouvelle stratégie, l’un des plus anciens clubs de football du monde entame sa révolution.

Petit tour des chantiers qui se présentent aux nouveaux investisseurs.

Un club en difficulté

Si cette saison le club est en grande difficulté, cela risque de changer l’année prochaine. Les cotes foot évoluent très vite et gageons que la 19e place du club sur Unibet sera très vite oubliée. Surtout si le club est relégué en seconde division anglaise. Mais ce peut être un mal pour un bien. Le club est en effet en crise et le reconstruire depuis les bases prendra du temps.

Un temps que semblent vouloir prendre les nouveaux propriétaires, contrairement aux Qataris lors de l’acquisition du PSG. Si des noms ronflants sont tout d’abord sortis pour entraîner l’équipe, c’est Eddie Howe qui a été désigné. Un choix qu’on peut penser à défaut, mais qui est une excellente idée. Entraîneur de talent et qui connaît parfaitement le football anglais, l’ancien joueur de Bournemouth se présente comme l’homme de la situation pour construire sur de nouvelles bases.

Un mercato qui risque d’être compliqué

Si le club continue ses mauvaises prestations en Premier League, il se pourrait qu’il soit relégué à l’issue de la saison. Si cela est le cas, le recrutement du club risque d’être chamboulé.

Heureusement, l’arrivée d’un tel investisseur a de quoi rassurer les joueurs et des éléments clé de l’effectif comme Allan Saint-Maximin, ont déjà annoncé leur volonté de rester au club quel que soit le dénouement du championnat.

Mais, pour réellement construire un club digne de ce nom et acquérir assez rapidement une notoriété et une crédibilité sur le marché du football, le maintien reste la priorité.

Le mercato d’hiver comme premier appui

Les responsables saoudiens du fond d’investissement n’ont pas attendu la fin de la saison pour le rachat. Leur volonté de changer tout de suite d’entraîneur démontre d’autant plus leur volonté de maintenir le club dans l’élite du football anglais.

Newcastle et nouveau PSG

Et pour cela, il leur reste une fenêtre de tir : le mercato hivernal.

Si ce n’est pas la meilleure période pour investir et faire de bonnes affaires, les nouveaux propriétaires n’ont pas vraiment le choix s’ils veulent relever une équipe au bord du précipice. Avec un seul match gagné à la 15e journée de championnat, l’heure n’est plus à l’attente. Avec un budget que l’on annonce faramineux, les observateurs ne cessent d’envoyer les plus grands espoirs du pays ou de la planète football à Newcastle.

Une stratégie à long terme

Pourtant, le choix de l’entraîneur nous indique la direction prise par les nouveaux propriétaires du club. Si l’on met de côté les rumeurs sur des refus de noms prestigieux, la stratégie du royaume semble se dessiner sur plusieurs années. Alors que la brochette de stars du PSG n’a jamais été autant critiquée, les Saoudiens veulent ouvertement s’inspirer du modèle ennemi du PSG, Manchester City.

Avec une construction lente, mais cohérente sans pour autant lésiner sur les moyens, les dirigeants des Citizens ont durablement gravé leurs noms dans le milieu du football. Newcastle semble vouloir se construire sur ce même modèle.

Pour savoir si vraiment la folie des grandeurs n’attendra pas vite le club du nord-est de l’Angleterre, il ne nous reste plus qu’à attendre.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here