PARTAGER
supination

Vous avez une foulée neutre, en pronation ou en supination ? C’est une question clé à se poser avant d’acheter des chaussures de course.

En effet, les fabricants proposent désormais des modèles pour chacune de ces 3 longueurs de foulée, et mieux vaut ne pas se tromper pour éviter tout risque de blessure (notamment tendinite du genou). La pronation correspond au pied tombant vers l’intérieur, la supination correspond au pied penché vers l’extérieur, et une foulée neutre (universelle) correspond à l’alignement parfait du pied lors de la course ou de la marche. Mais comment reconnaître la pronation et la supination ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la pronation et la supination ?

Pronation et supination sont deux termes en physiologie qui correspondent à des positions spécifiques du bras. La pronation est la position du membre supérieur lorsque la paume est tournée vers le sol et le pouce vers l’intérieur, par exemple dans cette position pour saisir quelque chose.

La pronation a deux significations très similaires :

  • C’est à la fois un mouvement de rotation de l’avant-bras, la main retrouve sa paume vers le bas ;
  • C’est aussi là que ce mouvement se produit.
  • La pronation est le contraire de la supination.

La supination est le mouvement de l’avant-bras et de la main qui fait tourner le rayon autour de son axe longitudinal de sorte que la paume « regarde » vers l’avant et le dos de la main « regarde » vers l’arrière. Comme si vous fléchissiez vos muscles pour montrer vos biceps ou peser.

pronation

Quelle est la différence entre pronation et supination ?

Comprendre le fonctionnement de vos articulations du bas du corps, en particulier ; la différence entre la pronation et la supination peut vous aider à trouver le meilleur ajustement et à réduire votre risque de blessure.

La pronation et la supination sont des mouvements articulaires normaux qui se produisent dans deux parties du corps : l’avant-bras et le pied. Cependant, une pronation ou une supination excessive peut causer des problèmes, notamment au niveau des pieds.

Les coureurs doivent porter une attention particulière à la pronation et à la supination, car les deux peuvent affecter leur foulée, entraînant des problèmes au bas du corps et un risque de blessure.

Comment savoir si on est pronateur ou supinateur ?

La première façon de voir ses tendances est de prendre une vue arrière sur un tapis roulant. Un simple smartphone fera exactement cela, et une option vidéo au ralenti ou au ralenti détaillera mieux votre foulée lorsqu’elle est prise en charge. C’est la méthode couramment utilisée par les magasins spécialisés.

La deuxième méthode consiste à regarder l’usure des semelles des chaussures running pronateur. S’il est plus porté à l’intérieur, vous êtes plutôt un pronateur. Si l’usure est plus perceptible à l’extérieur, vous êtes plutôt en supinateur.

Quelques conseils utiles peuvent vous aider à déterminer votre type de foulée.

Tout d’abord, regardez les semelles de vos chaussures de course. Les zones usées de vos chaussures de course vous aideront à déterminer votre type. Si vous observez une usure concentrée à l’intérieur de la semelle, votre foulée sera pronatrice. À l’inverse, si vous regardez l’usure sur l’extérieur de la semelle, votre foulée sera de type supinateur.

Une autre astuce consiste à tremper vos pieds dans un bol d’eau et à les placer sur un morceau de carton ou de papier (un morceau de carton de couleur permet généralement de distinguer les traces d’eau que vos pieds ont laissées). Si vous observez un modèle de pied « normal », votre foulée est probablement neutre.

Si vos pas sont visualisés par des traces couvrant tout le pied, c’est-à-dire des pieds « plats », alors votre type de foulée est généralement en pronation. À l’inverse, si vos marques sont fines, vous ne pouvez voir que les extrémités de vos talons et de vos orteils ; votre type de foulée est généralement de type supinateur.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here