PARTAGER
hymnes coupes du monde

Nous y sommes enfin. L’équipe de France de football, gagnante de la prestigieuse compétition en 2018, s’apprête à remettre son titre en jeu au Qatar. Le moment est souvent grandiose, car il dépasse pour un temps l’engouement habituel des passionnés. Il diffuse sa magie sur l’ensemble de la planète, magie faite de suspense, de rivalités entre nations et de grands exploits, mais aussi d’ambiances toujours particulières fondées dans les joies, les fêtes et les hymnes des coupes du monde de football. En cet an de grâce 2022, plusieurs chanteurs et chanteuses, dont notre Gims national, assurent la musique.

L’officialisation de l’hymne : le véritable coup d’envoi de la coupe du monde de football

Les hymnes des coupes du monde de football sont fredonnés et chantés, repris en boucle le mois entier de la compétition, souvent bien après… et même bien avant. L’hymne possède en effet une fonction, celle de faire passer un message. Il déclare au monde qu’il est l’heure de mettre un temps les soucis et les préoccupations au placard pour rejoindre la grande manifestation dont le monde parle.

Entendre l’hymne, en parler : voilà l’événement fondateur, celui qui met l’eau à la bouche. A partir de cet instant, les discussions se feront plus footballistiques. Les inconditionnels commenceront leur nouvelle collection des fameuses vignettes autocollantes aux effigies des joueurs. On étudiera mieux les poules du premier tour. On se lancera dans de grands pronostics qui opposeront comme à l’habitude les choix du cœur et la rationalité de ceux qui se seront fiés au classement des meilleurs bookmakers pour la coupe du monde 2022.

coupes du monde

Les hymnes des coupes du monde de football : des pépites et des purges

Les hymnes des coupes du monde de football, c’est un peu comme les matchs. Devant une partie de football, vous pouvez vous laisser aller pendant une heure et demie et parfois plus à tout un ensemble d’émotions diverses et variées, assister à des rencontres ouvertes pleines de justesse techniques, d’occasions et d’intensité. Un match de foot peut également vous laisser l’impression d’avoir dormi éveillé pendant un temps que vous seriez désormais incapable d’estimer, perdu que vous avez été dans un no man’s land d’ennui total. Au contraire des meilleurs sites de paris pour la coupe du monde 2022, qui jamais ne vous laisseront sans plaisir !

Un hymne de coupe du monde, c’est la même chose. On se souvient du fameux « I will survive » de Gloria Gaynor en 1998, mais en tant que Français nous avons du mal nous faire à l’idée qu’il ne s’agissait pas de l’hymne officiel. Ce dernier avait cependant été composé par Ricky Martin et la chanson, « La Copa de la Vida » avait été un grand succès. De la même manière, le « Waka Waka » de Shakira a survécu au mondial de 2010 en Afrique du Sud et est toujours entendu aujourd’hui. On ne peut pas en dire autant de « We Are One », de Pitbull et Jennifer Lopez. Hymne de la coupe du monde brésilienne de 2014, le titre a fait un flop et n’est pas resté dans les mémoires. Quelle mémoire laissera donc l’hymne officiel de 2022, interprété par Trinidad Cardona ? Nul ne le sait pour le moment.

Les hymnes des coupes du monde de football : une envie de football pour ceux qui l’avaient oublié

Mais quelle que soit la qualité d’un hymne, il est difficile de contester l’existence d’un curieux phénomène : chacun d’entre eux, quand il est rejoué, replonge immédiatement son auditeur dans les méandres d’une époque autant que dans les souvenirs d’un match. Cure de jouvence ou madeleine de Proust, il permet d’oublier le présent : où étais-je en 2006, quand Toni Braxton et Il Divo jouaient pour la première fois « The Time of Our Lives » à l’occasion du mondial allemand ? Avec qui ai-je regardé le match d’ouverture de la fantastique coupe mexicaine de 1986, avec en fond sonore « Hot Hot Hot », le titre de Arrow ?

Car en un mot, les hymnes des coupes du monde de football ressemblent au sport en lui-même par leur propension à créer des souvenirs communs et de la mémoire commune. Ils permettent de faire groupe, de faire société, en nous mettant en capacité de partager des références, que ce soit avec nos proches ou avec de parfaits inconnus. Et c’est bien agréable. Il en sera bientôt de nouveau ainsi. Au détour d’un bar, chez l’un ou l’autre autour d’un streamfoot, la magie fédératrice de la coupe du monde se prépare à opérer. Alors n’oubliez pas de visiter les sites de paris sportifs pour en extraire un maximum de plaisir !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here