PARTAGER

Si vous avez souscrit à un prêt immobilier auprès de votre banque, alors vous avez forcément souscrit à une assurance qui le couvre. En effet, c’est une garantie qu’exigent les organismes financiers de manière à pouvoir se prémunir contre les éventuels aléas de la vie. Or, il faut savoir que depuis la loi Hamon, vous avez désormais la possibilité de faire jouer la concurrence et de résilier votre contrat pour vous tourner vers des solutions plus économiques. 

Changer d’assurance en cours de prêt immobilier 

Souscrire à une assurance pour votre prêt immobilier auprès de votre banque n’est pas forcément une bonne solution. Car généralement, les prix sont excessifs et compensent des taux d’intérêt qui sont parfois bas. Or, il faut savoir que depuis la loi Hamon, vous avez désormais la possibilité de résilier votre contrat dans les 12 mois qui suivent sa souscription. Et pour faire jouer la concurrence, rien de mieux que de se tourner vers les services du site Smartoctave qui met à votre disposition un comparateur gratuit avec toutes les offres disponibles sur le marché. Ainsi, vous aurez plusieurs options. La première, sera de renégocier votre assurance avec votre banque. Et si celle-ci ne joue pas le jeu, alors vous aurez toujours la possibilité de souscrire un autre contrat qui correspondra à vos attentes et qui surtout, vous permettra de faire des économies. 

Faire une simulation en ligne 

Pour changer d’assurance de prêt immobilier, rien de mieux que de se diriger vers la plateforme qui vous propose d’avoir accès à un questionnaire directement en ligne. Une fois que vous l’aurez rempli, vous aurez donc la possibilité de consulter plusieurs offres disponibles sur le marché et bien souvent, très compétitives. Ensuite, et une fois votre décision prise, il ne vous restera plus qu’à résilier votre assurance de prêt immobilier si vous êtes dans le délai des 12 mois. Et si ce n’est pas le cas, vous pourrez toujours tenter de renégocier auprès de votre banque, attendre la date d’anniversaire si votre contrat vous le permet, ou celle du 31 décembre selon la loi Chatel et si votre établissement bancaire admet cette possibilité. Quoi qu’il en soit, vous aurez tout intérêt à vous tourner vers des offres compatibles avec votre projet de manière à faire le meilleur choix pour vous.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here