PARTAGER

Les objets connectés ont fait leur apparition sur le marché depuis maintenant quelques années. Si certains ont connus une évolution rapide, d’autres tels que la montre connectée sont bien moins présents, ce qui s’est d’ailleurs remarqué lors du Mobile World Congress de cette année 2018. Pourquoi et comment ces petits gadgets que l’on pensait incontournables sont-ils devenus aussi peu appréciés ? Zoom sur l’évolution du marché de la montre connectée.

Bilan du marché de la montre connecté suite au MWC 2017

Les constructeurs se sont faits nombreux lors du premier succès des montres connectées. Seulement, la concurrence étant plus rude que ce que l’on croyait, la plupart d’entre eux ont laissé tomber pour travailler sur d’autres projets au bout de quelques temps. Lors de cet événement tant attendu par les férus de nouvelles technologies en 2017, il a été remarqué que peu de stands étaient présents en plus de ne pas avoir beaucoup de nouveautés dans le domaine. Heureusement, le secteur s’est rattrapé grâce à quelques annonces concernant ces petits gadgets. C’est notamment le cas de LG qui avait proposé deux nouveaux modèles adaptés à Android Wear 2.0, mais cela ne suffit pas à augmenter la notoriété des montres connectées…

Les différentes raisons du déclin des montres connectées

Si les montres connectées étaient déjà peu appréciées depuis un certain temps, il a été remarqué que les évolutions se sont faites encore plus rares pour cette année 2018. Comment expliquer un tel phénomène alors que les smartwatchs étaient autant attendues sur le marché des nouvelles technologies ? Et bien tout simplement par un manque de créativité !

Trois stands seulement pour le MWC 2018

En faisant un tour parmi les nombreux stands participants au MWC 2018, l’on a pu observer qu’un seul stand mettait encore en valeur de nombreuses montres connectées. Il s’agit de MyKronoz qui a exposé ses anciennes réalisations dont le ZeTime et le ZeTimeMini qui font leur entrée sur le marché européen. Pour ce constructeur, ces montres connectées ne craignent nullement les autres inventions et ce dernier prévoit même une amélioration du marché actuel. Mais la différence qu’il propose est bien maigre étant donné qu’il s’agit uniquement d’une aiguille qui en fait une montre plus réaliste lorsque le côté connecté n’est pas utilisé. En dehors de cette enseigne, Samsung et Huawei proposaient également des modèles de montre connectées mais sans être vraiment mises en valeur…

Les constructeurs en baisse de productivité

Le Juniper Research met en avant le fait que les montres connectées pour le sport pourraient être l’avenir des nouvelles technologies. Toutefois, la croissance dans le domaine est freinée par le manque de créativité des fabricants. Cela se remarque par l’inexistence d’annonces sur de nouveaux projets concernant les smartwatchs. Même si chaque marque affirme travailler sur un modèle précis, ces derniers ne sont au final pas présentés et le résultat reste le même auprès des utilisateurs qui commencent à se tourner vers d’autres gadgets. D’un autre côté, le fabricant de puce Qualcomm connaît un retard dans le renouvellement des modèles de puces, ce qui ralentit de manière conséquente la construction de montres connectées encore plus évoluées. D’ailleurs, ce fabricant considère que la puce Snapragon 2100 est déjà adaptée aux montres connectées.

Un avenir incertain pour les montres connectées

Etant donné les nombreux freins que l’on remarque sur le marché des montres connectées, il est difficile de dire ce qu’il adviendra de ces gadgets. Si les estimations prévoient l’arrivée de modèles plus compacts, moins dépensiers en énergie et surtout avec plus de fonctionnalités, leur réalisation peut prendre plusieurs années encore.
Sans de réelles évolutions, les montres connectées pourraient donc être définitivement oubliées par les constructeurs et les utilisateurs

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here