PARTAGER

Choisir un couvre-chef n’est pas une chose si simple. Chapeau, bonnet, perruque, foulard, turban, toque, béret, casquette et même couronne, le choix est vaste et dépend du contexte ou de vos objectifs.

Un peu d’histoire du couvre-chef

Le couvre-chef a longtemps été porté pour souligner un statut particulier. Dans l’Antiquité, le pilos, sorte de bonnet, ne pouvait être porté que par certaines classes sociales. Puis les couronnes firent leur apparition. Elles étaient réservées aux dirigeants, rois et empereurs. Les perruques, pour les hommes comme pour les femmes, firent peu à peu leur apparition, au même titre que les bicornes. Ces deux derniers couvre-chefs se retrouvent aujourd’hui encore chez les hauts magistrats anglais ou dans l’armée française (Polytechnique).

À partir du 19e siècle, le chapeau est roi et les styles vont et viennent, du canotier au panama en passant par le chapeau melon et le haut-de-forme. Dans les années 70, les Beatles popularisent la casquette qui est aujourd’hui très populaire. Depuis le début de l’humanité les couvre-chefs servent aussi à montrer son appartenance à un groupe ethnique ou une religion.

Se démarquer et s’affirmer

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les couvre-chefs ont perdu de leur superbe et seule la reine d’Angleterre est garante de la tradition. Les chapeaux ne sortent plus que les jours de mariage, ou l’été pour se protéger du soleil. On croise bien quelques bérets, mais le plus gros des couvre-chefs se limite aux casquettes. Ces dernières sont déclinées en une multitude de formes, de couleurs, de matières. À tel point que porter telle ou telle marque donnera quelques informations sur vous. Par exemple, porter une casquette de la marque Volcom montrera que vous êtes désireux de mettre des habits responsables, et que vous penchez du côté des sports extrêmes.

Ce simple accessoire est une opportunité pour marquer votre différence. Oser le Borsalino avec un costard est une marque de confiance en soi, se balader avec un sombrero vous collera une étiquette sympathique. Et si vous mettez un bob … c’est comme vous voulez!

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here