PARTAGER
La clé USB

Il peut être facile de considérer le stockage de grandes quantités de données comme un acquis. Chaque fois que nous téléchargeons des photos, effectuons des analyses commerciales ou transférons des fichiers, nous nous appuyons sur les épaules d’innovateurs historiques de l’informatique. Le stockage de données a été la clé du succès de l’informatique – il a littéralement changé la composition de notre société. Voici quelques moments clés de l’évolution du stockage des données.

Le tube de Williams Kilburn

Testé en 1947, le tube de Williams Kilburn était la première unité de mémoire entièrement électronique. Il stockait les données sous forme de bits affichés sur un tube cathodique. Ces informations étaient lues par une plaque de lecture métallique qui détectait les changements de charge électrique. Il ne pouvait stocker que de minuscules quantités d’informations.

La bande magnétique

En 1953, IBM a lancé l’ordinateur numérique modèle 701. Il pouvait être associé au lecteur de bande magnétique révolutionnaire modèle 726. La bande magnétique a été le premier format de stockage de données produit en masse.

Bien loin des Services de stockage consolidé d’aujourd’hui, le stockage sur bande magnétique nécessitait encore d’énormes bibliothèques physiques et était extrêmement dépendant de l’emplacement.

Le disque dur

Le disque dur

Le premier disque dur est sorti en 1956. Contrairement à la bandes magnétique, la carte perforée ou à la mémoire cathodique, le disque dur offrait un accès instantané aux données qu’il contenait. Le disque dur RAMAC d’IBM était constitué de 50 disques métalliques, disposés les uns sur les autres.

La disquette

Les disquettes ont inauguré une nouvelle ère de facilité d’utilisation pour le stockage des données. Elles permettaient à une personne de transférer une unité de mémoire d’un appareil à un autre, sans prendre de précautions particulières ni avoir besoin d’une formation spéciale. Elles ont été développés à partir de 1967, mais n’ont vraiment pris leur essor que dans les années 1980. Les disquettes étaient l’un des seuls moyens de partager des informations et des documents entre appareils, ce qui en fait un élément crucial de l’histoire du stockage des données. Outre les PC, les disquettes ont été utilisées dans un large éventail d’appareils et d’équipements, tels que les appareils photo, les consoles de jeux et les équipements de musique électronique. De nos jours, les disquettes ont presque entièrement disparues.

Le Solid State Drive

Contrairement aux disques durs, les Solid State Drives ne contiennent aucun élément mobile. Ils utilisent des puces de mémoire non volatile au lieu de disques rotatifs pour stocker les données. Sun Disk a mis au point quelques-uns des premiers SSD en 1992. Aujourd’hui, les disques durs sont progressivement supprimés en tant que principale méthode de stockage interne des données dans les ordinateurs, au profit des disques SSD avancés.

La clé USB

À l’aube du nouveau millénaire, une nouvelle forme de dispositif de stockage de données portable est née. La clé USB était un moyen très résistant de sauvegarder et de transférer des données dans un petit format. Les premiers modèles pouvaient stocker entre 256 et 500 mégabits de données et tenir dans la poche de l’utilisateur. Pour vous donner une idée de l’importance de ces données, le tube de Williams Kilburn ne pouvait stocker que des données de quelques dizaines de bits !

Le stockage cloud

La prolifération de l’Internet à haut débit a ouvert une nouvelle ère dans le domaine du stockage des données. Au lieu d’enregistrer des données sur du matériel personnel ou organisationnel, le cloud peut être utilisé pour stocker et accéder aux informations. Le stockage de données dans le cloud s’appuie sur des serveurs distants pour stocker les données, qui peuvent ensuite être consultées instantanément via Internet, depuis n’importe quel endroit. Il s’agit d’une avancée considérable, qui peut libérer une grande partie de la capacité informatique, en supprimant le besoin d’une grande quantité de mémoire interne.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here