PARTAGER
étiquetes

Dès qu’un enfant évolue en collectivité, les parents ont intérêt à faire leur possible pour qu’il ne perde pas ses affaires. Entouré d’autres enfants, il existe toujours un risque qu’un sac soit interverti par mégarde ou qu’un échange ait lieu entre deux vêtements.

C’est pourquoi il est préférable de mettre une étiquette nominative sur autant d’affaires que possible. Cela limitera les potentiels échanges, pertes, confusions – voire vols. D’ailleurs, de nombreux établissements et encadrants demandent explicitement aux parents de le faire.

Devant gérer de nombreux enfants, le personnel apprécie de savoir facilement à qui appartient tel ou tel objet. Et cela commence dès la crèche ! Si vous êtes un peu perdu, voici une liste de 5 affaires que vous devez étiqueter avant que votre enfant aille à la crèche :

1. Son sac

En général, on dépose un bambin à la crèche avec un sac rempli d’affaires. Il contient surtout des vêtements de rechange, des couches et des produits à langer, mais aussi parfois de la nourriture, un doudou, une tétine ou encore des biberons.

Votre première mission est donc d’étiqueter ce fameux sac. Pour cela, placez une étiquette de crèche à l’intérieur et à l’extérieur. De cette façon, la nominette extérieure sera repérable sans effort. Et si elle finit par s’abîmer ou se détacher, l’étiquette intérieure prendra le relai. Pour un rendu encore plus décoratif, vous pouvez même broder le nom de votre enfant sur le sac.

Évidemment, cela vous demandera un peu de temps et de maîtrise. À défaut, coudre une étiquette de crèche avec une police fantaisie et un petit motif est également une belle façon de personnaliser l’étiquetage.

2. Tous ses vêtements

La plus grosse partie de votre travail d’étiquetage se fera au niveau des vêtements. Hauts, bas, bodies, chaussures, bonnets et autres accessoires : il faudra fixer une étiquette sur tous ses habits.

Pour vous simplifier la vie, utilisez des étiquettes personnalisées autocollantes (spéciales tissu) ou thermocollantes, et appliquez-les sur une étiquette existante du vêtement. Ainsi, vous gagnerez du temps pendant la pose, et les encadrants sauront tout de suite où chercher le prénom du petit propriétaire de l’habit en question.

Par ailleurs, en optant pour une étiquette thermocollante ou autocollante, vous évitez aussi que des coutures désagréables ne démangent votre bébé. Toujours dans le respect de sa peau fragile, choisissez une matière et un mode de marquage lisses, non irritants et confortables.

jouets et doudous

3. Ses jouets et doudous

Troisièmement, il faut également prendre le temps d’étiqueter tous ses jouets et ses doudous. Peluche, tétine, poupée, hochet, etc. Appliquez une étiquette adaptée au matériau du jouet, en veillant à ce qu’elle ne soit pas dangereuse pour un enfant.

Notamment, elle ne doit pas se détacher – risque d’avalement ou d’étouffement. De plus, elle doit pouvoir être mise à la bouche sans aucun danger. En d’autres termes, elle doit être exempte de toute substance potentiellement toxique.

4. Les contenants et consommables

Vous pouvez aller encore plus loin en étiquetant aussi toutes les autres affaires de votre enfant. Nous pensons notamment aux les contenants (biberons, verres à poignées…) et même aux consommables (paquets de couches, flacons de produits d’hygiène…). Cette précaution peut sembler extrême, mais elle peut être utile dans les crèches qui gèrent un nombre important de bambins toute la journée.

5. Pensez à la poussette

Enfin, si vous déposez votre petit à la crèche dans sa poussette, vous avez peut-être la possibilité de laisser cette dernière sur place. Cela vous permet de la récupérer en revenant chercher votre enfant, sans vous encombrer d’une poussette vide.

Dans ce cas, il faut évidemment penser à y fixer des nominettes. Placez-les à des endroits suffisamment visibles, idéalement sur les différentes parties de la poussette (partie fixe et éléments amovibles).

Une dernière précision

Avant d’étiqueter toutes les affaires de votre enfant, renseignez-vous d’abord sur les exigences de la crèche. Il est possible qu’on vous demande d’écrire son nom et/ou prénom d’une certaine façon.

De même, certains établissements fournissent une liste des affaires qui doivent comporter une nominette, et précisent même où la fixer.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here