PARTAGER

77 % de Français sont des bricoleurs, c’est une étude réalisée par Poulpeo en 2017 qui le prouve. Si dans la globalité, les Français sont fans de bricolage, des chiffres plus détaillés montrent qu’en France, 82 % des bricoleurs sont des hommes et 73 % sont des femmes. Cependant, cet état de choses ne va pas sans conséquence. Le revers de la médaille en matière de bricolage, ce sont les accidents. On en dénombre une bonne brochette. C’est eux que nous passons en revue dans cet article.

 

Les chutes et les glissades pendant les travaux

Bien qu’étant l’activité préférée des Français, le bricolage est également à l’origine de nombreux accidents. Selon les chiffres officiels, pas moins de 300 000 personnes sont victimes d’accident de bricolage chaque année en France. Parmi les plus réguliers, il y a les chutes pendant la phase d’exécution des travaux. De multiples raisons peuvent causer la chute d’un bricoleur en pleine action : une échelle mal fixée, une toiture glissante, un dérapage du pied ou un escabeau instable. Les chutes pendant les travaux de bricolage peuvent engendrer une hémiplégie, une fracture et même des déchirures.

Pour votre propre sécurité, la vérification de l’adaptation du matériel et de son bon positionnement est une exigence à ne pas déroger. Si vous travaillez en hauteur, il est impératif de bien placer votre escabeau ou votre échelle. Le recours à un harnais de sécurité bien accroché à son point de fixation est une autre précaution à prendre. Les équipements en bois, munis de barreaux susceptibles de se casser, sont à bannir de votre liste de matériel. Le métal ou l’aluminium sont les seuls matériaux à privilégier pour vos supports de travaux en hauteur.

L’inclinaison de l’escabeau ou de l’échelle doit être légère, sans être droite. Les risques de glissade sont très fréquents en saison pluvieuse. Veuillez interrompre votre travail si la pluie commence pour éviter les accidents. Évitez d’encombrer le lieu de travail avec des objets sur lesquels vous pourrez trébucher ou vous emmêler les pieds. Enfin, portez des chaussures antidérapantes et stables pour renforcer vos appuis sur le sol.

 

Allergies, empoisonnements, intoxications ou irritations

L’utilisation des produits chimiques vous expose à cette catégorie de risques, car ceux-ci dégagent des vapeurs non seulement incommodantes mais toxiques. Parmi les produits régulièrement utilisés par les bricoleurs, il y a la colle, les laques, les diluants, les peintures, les solvants, les vernis, les décapants… En plus d’être des produits cancérigènes, leur dangerosité concerne aussi l’enveloppe cutanée. Ils peuvent en effet provoquer des brûlures ou des lésions de la peau. D’autres matériaux anodins, comme la laine de verre, la laine de roche ou de laitier, peuvent provoquer une irritation de la peau, des yeux ou une inflammation de la gorge et des voies respiratoires.

Le mauvais fonctionnement des outils peut également entraîner un accident de bricolage. Cela peut être la conséquence du vieillissement ou d’un mauvais entretien. La dégradation des équipements comme la scie électrique, la scie circulaire ou la machine à bois peut entraîner de graves accidents de bricolage. Les spécialistes conseillent d’utiliser des outils en bon état, de bonne qualité et homologués.

Une vérification de l’état des câbles d’alimentation des outils et accessoires est obligatoire avant chaque utilisation. Il est courant de détecter des cas de blessures de ces câbles tels un fil dénudé, une coupure de la gaine isolante ou une fiche prise mal connectée. En cas de négligence, ces dégradations peuvent être à l’origine d’accidents de bricolage très graves. L’affûtage régulier des outils de coupe évite de les briser et vous aide à mieux travailler.

 

Les départs des feux, autres accidents de bricolage

L’incendie est un autre accident de bricolage très courant. Le mauvais état électrique de l’appareillage, les travaux provoquant de la chaleur comme le tronçonnage ou la soudure peuvent être à l’origine des départs de feu. Cela étant dit, ces quelques conseils vous permettront de réduire les risques d’incendie pendant les travaux de bricolage. En effet, des précautions particulières doivent être prises lorsque les travaux à réaliser peuvent produire des étincelles.

Ainsi, les matériaux inflammables sont à exclure de votre environnement de travail. De même, la présence d’un seau d’eau, d’un extincteur et d’une couverture est indispensable non loin du lieu où se déroulent les travaux. Par ailleurs, vous avez besoin d’une assistance quand vous exécutez des travaux sur des points chauds. La mission de votre assistant consiste à surveiller les endroits où se déposent les particules incandescentes pendant que vous soudez.

Deux heures après la fin des travaux, pensez à effectuer un contrôle dans la zone où vous avez travaillé pour détecter un éventuel départ de feu. L’installation électrique de votre atelier doit respecter les normes en vigueur. Pour cela, veillez à l’adaptation entre les travaux à réaliser et la puissance électrique disponible. Après usage, les appareils électriques doivent être systématiquement débranchés. Enfin, utilisez un masque de soudure pour vous protéger de la chaleur et des étincelles produites pendant le soudage.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here