PARTAGER
néo-banques

N26, Revolut, Nickel, Lydia… La liste des néo-banques ne cesse de s’allonger. Plus seulement réservées aux milléniaux, elles ne cessent de conquérir de nouveaux utilisateurs en Europe. Entièrement en ligne, ces nouvelles banques proposent des solutions de paiement plus souples, plus adaptées aux demandes des jeunes connectés. Mais la concurrence est rude et tout l’enjeu est dans la différenciation des services proposés. Vous le savez, Nectar du Net a tout une catégorie dédiée aux banques et à la finance. Faisons donc un tour d’horizon des solutions mises en place par ces banques pour se démarquer.

“L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat,” théorisait le général chinois Sun Tzu. Mais pas facile de soumettre l’ennemi quand il semble débarquer de tous les côtés. Car c’est bien dans une guerre marketing que sont engagées les néo-banques. Et pour soumettre l’ennemi, elles n’ont d’autres choix que de rivaliser d’inventivité pour différencier leur offre. En effet, en France on compte pas moins de 26 néo-banques, qui sont nées en quelques années seulement. Fin 2019, on dénombrait 3,5 millions de comptes actifs de néo-banques en France, soit une hausse de 75% en un an selon une étude KPMG.

Une gestion 100% mobile de son compte bancaire

Avec les néo-banques, la gestion de son compte bancaire se fait entièrement via son smartphone. De la création du compte à la gestion des dépenses et à l’augmentation de ses plafonds, tout passe par une application mobile. Ce rapport simplifié à sa banque est rendu possible par le fait que ces entreprises bancaires ne proposent que des produits et services restreints à ses utilisateurs. Il n’est par exemple pas possible de contracter un crédit ou de bénéficier d’un découvert autorisé. En matière de communication aussi, tout se fait sur mobile.

En effet, on communique avec sa banque via l’application ou sur les réseaux sociaux. La plupart de ces néo-banques proposent également un service client ultra-réactif, disponible 7j/7 et 24h/24. Le solde du compte est également mis à jour en temps réel pour un meilleur contrôle de ses dépenses.

compte bancaire

Parrainage et offres de bienvenue pour acquérir de nouveaux clients

Les néo-banques attirent des clients jeunes et connectés et doivent sans cesse se réinventer afin de se différencier de la concurrence. Et la concurrence fait rage dans le secteur. De plus, pour pérenniser leur modèle économique, ces banques ont besoin de nombreux clients. Elles proposent alors des parrainages et des offres de bienvenue. La plupart de ces banques, à l’image de N26, Boursorama ou encore MonaBanq, proposent donc de rémunérer leurs clients à l’ouverture de leur compte bancaire. 30€ sont offerts chez N26 ou encore 80€ chez Boursorama. Ainsi l’acquisition de nouveaux clients a un coût, ce qui explique les budgets marketing élevés de ces structures. Mais il s’agit d’investissements à long terme nécessaires pour se différencier. Des stratégies qui ont fait leurs preuves dans les secteurs très concurrentiels. Dans la grande distribution, on appâte le client avec des cartes de fidélité et des avantages en points et promotions. Même constat dans le secteur de l’iGaming où les bonus de bienvenue sont légions tout comme les tours gratuits.

Dans ce secteur, des comparateurs en ligne comme VegasSlotsOnline se proposent de référencer les meilleures offres de tours gratuits offertes par les casinos en ligne afin d’aider le joueur à faire son choix. Ces tours gratuits s’obtiennent après avoir fait un premier dépôt ou même sans exiger de dépôt préalable. Ainsi, une plateforme comme Gambino Slots Casino offre 250 tours gratuits aux nouveaux joueurs. Même chose pour les néo-banques : de plus en plus de comparateurs voient le jour pour aider les clients à trouver la banque offrant le plus grand nombre d’avantages.

Diversifier l’offre bancaire

Pour attirer de nouveaux clients, les néo-banques doivent également diversifier leur offre de produits bancaires : couverture des séjours à l’étranger et gratuité des retraits effectués dans une devise étrangère pour N26 ; présence d’une offre gratuite chez Revolut, N26 ou encore Orange Bank. Certaines néo-banques adoptent d’autres stratégies pour se démarquer. C’est le cas de Nickel qui s’appuie sur les buralistes pour l’ouverture d’un compte bancaire ou encore de CanB, qui propose à ses clients de reverser un pourcentage de chacun de leurs achats à des associations.

Dans un secteur où la concurrence se veut particulièrement acharnée, les néo-banques doivent batailler pour se démarquer et attirer de nouveaux clients : bonus de bienvenue, parrainage, offres gratuites ou encore concept original.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here