PARTAGER

Effectuer un rachat de crédit c’est rassembler différents types de crédits pour en obtenir un seul. Avec ce regroupement, vous avez la possibilité de rembourser vos dettes sur une seule mensualité, ce qui contribue à une facilitation dans la gestion du budget. Lors du rachat de crédit, vous changez d’établissement financier et vous avez la possibilité de renégocier le taux de vos crédits dans le but de réaliser des économies. Lorsque vous désirez vous engager dans le rachat de crédit, vous devez savoir ce qui vous protège en tant qu’emprunteur.

Comment fonctionne le rachat de crédit ?

Dans le processus de rachat de crédit, la nouvelle institution bancaire que vous avez contactée prend en charge le remboursement des différents crédits que vous avez contractés et les rassemble en un seul. Généralement, le nouveau taux est plus avantageux que les précédents et vous avez la possibilité de ne payer qu’une seule mensualité. De plus, le montant pour les assurances baisse puisque vous n’avez plus qu’un seul crédit. Les banques et certains établissements financiers sont les institutions habilitées à effectuer un rachat de crédit. Un rachat de crédit peut vous aider quels que soient vos objectifs, il suffit simplement de trouver le bon taux auprès de votre nouvelle banque.

rachat crédit emprunteur

Qu’est-ce qui vous protège en tant qu’emprunteur ?

Lorsque vous désirez effectuer un regroupement de crédit, vous devez être à même de maîtriser les mesures qui vont dans le sens de votre protection. En tant qu’emprunteur, vous êtes en effet couvert par un certain nombre de mécanismes.

L’assurance emprunteur

Si certains événements surviennent (décès, perte de mobilité, perte d’emploi, etc.) alors que vous n’avez pas terminé de payer les mensualités de votre crédit, l’assurance emprunteur prendra en charge le remboursement des échéances restantes. Avec cette assurance, vous bénéficiez d’une certaine protection si vous êtes dans l’incapacité de régler les mensualités.

Lorsque vous obtenez un rachat de crédit auprès d’une institution bancaire, vous devez assurer le nouveau contrat qui a été établi. Il est donc également possible de renégocier les différentes primes d’assurance. De plus, grâce aux lois Hamon et Lagarde, vous avez la possibilité d’effectuer un changement d’assurance emprunteur un an environ après que votre contrat ait été signé. Signée en 2018, la loi Bourquin vous permet de résilier de façon annuelle l’assurance. Cela vous donne donc la possibilité d’obtenir une assurance moins coûteuse.

Une information obligatoire

Selon la loi, les organismes qui sont chargés de mettre à votre disposition un rachat de crédit sont dans l’obligation de vous donner toutes les informations nécessaires sur ce dernier. Cette mesure vise à vous rendre conscient des différents contours de votre nouveau crédit avant de le signer. L’organisme doit ainsi vous fournir les informations relatives à la durée du crédit, le montant des mensualités et l’échelonnement des paiements. Cela aide l’emprunteur à faire une comparaison entre les différentes offres de rachat de crédit proposées par les banques.

Le droit de rétractation

La loi encadre le processus de rachat de crédit pour permettre à l’emprunteur de valider son choix en toute conscience. Après la signature de votre contrat de rachat de crédit, vous bénéficiez en effet d’un délai de rétractation qui diffère selon le type de crédit que vous avez contracté. Cette période vous donne donc le temps de bien réfléchir sur tous les contours de votre crédit.

Lorsque vous effectuez un rachat de crédit à la consommation, votre délai de réflexion est de 14 jours. Pour un rachat de crédit immobilier, le délai de réflexion est plus court puisqu’il est de 10 jours. Dans le délai imparti, vous avez la possibilité de revenir sur vos engagements sans subir de préjudice. Si après cette période de réflexion vous avez décidé d’annuler le contrat, il faudra envoyer le bordereau de rétraction et l’offre à l’organisme bancaire qui s’est chargé du rachat de crédit.

À noter que si vous vous rétractez, vous n’avez aucune explication à donner et aucuns frais d’étude de dossier à payer à la banque. De plus, l’institution bancaire ne pourra pas réclamer le paiement d’une quelconque indemnité. Cependant, si des fonds vous ont été donnés avant la fin de la période de réflexion, c’est à ce moment que la banque peut réclamer un remboursement. Vous aurez ainsi un délai de 30 jours pour restituer les fonds que la banque vous aura versés.

Avant de vous lancer dans un rachat de crédit, il est essentiel de maîtriser tous les contours de l’offre de la banque. Grâce à la réglementation, vous bénéficiez d’une certaine protection utile dans le cadre de votre rachat de crédit.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here