PARTAGER
conduire sous CBD

Le CBD a connu un succès si fulgurant que la loi et les techniques judiciaires peinent à suivre cet engouement. En effet, à peu près tout le monde aujourd’hui a entendu parler du CBD, beaucoup y ont goûté et la plupart d’entre eux l’ont même intégré dans leur vie. C’est là l’une des caractéristiques les plus fondamentales du CBD que d’être complètement transgénérationnel, habile à se glisser dans tous les milieux et capable de répondre à des besoins très différents. Cependant, une question se pose : peut-on conduire sous CBD ?

Le CBD, drogue ou produit miracle ?

Depuis le lancement du CBD sur le marché, on a entendu tout et n’importe quoi au sujet de la molécule. Il est donc largement temps d’évacuer les croyances. D’abord, si le CBD est issu de la plante de chanvre, il ne faut pas confondre cette molécule avec le THC. Le CBD est donc non psychotrope, ce qui signifie qu’il n’agit jamais sur vos perceptions, et qu’il ne provoque pas de forme de dépendance. Le CBD n’est donc absolument pas une drogue.

En outre, les études scientifiques nombreuses et variées tendent à démontrer que le CBD apporte de nombreux bienfaits à ses consommateurs. De la lutte contre la dépression à l’optimisation des performances cognitives, en passant par la réduction des douleurs chroniques ou la facilitation du sommeil, le CBD semble doté de multiples facultés. Mais alors, si le business du cbd permet à tout le monde d’en profiter, peut-on conduire sous CBD sans risque ?

test salivaire CBD

Conduire sous CBD, c’est possible ?

La réponse est clairement oui. En effet, le CBD pour être vendu en France doit présenter une concentration en THC inférieur à 0,2%. c’est là une obligation légale que tous les sites sérieux, comme par exemple highfivecbd.fr, s’assurent de respecter à la lettre. A ce niveau de concentration, vous ne risquez donc rien, car votre conscience des choses et de l’environnement ne sera pas impactée et vos réflexes seront préservés. A condition bien sûr de consommer le CBD de manière mesurée.

De plus, au niveau juridique, absolument rien n’interdit en France de commercialiser ou de consommer du CBD. Conduire sous CBD ne fait également l’objet d’aucune interdiction. On rappelle tout de même qu’il est important de se fournir chez un revendeur ayant pignon sur rue pour être sûr de la qualité du CBD. Car si ce que vous consommez ne respecte pas les concentrations légales, vous serez alors tenu pour responsable de vos actes !

Les risques de la conduite sous CBD

Conduire sous CBD n’est pas interdit et vous ne pourrez jamais être sanctionné pour cela lors d’un contrôle. Mais on recommande tout de même d’être prudent car bien que le CBD que nous consommons soit très pauvre en THC, il n’en est pas totalement exempt. Or, les dispositifs de contrôle utilisés par la gendarmerie et la police, notamment les tests salivaires, ne sont pas quantitatifs. Ils détectent simplement la présence ou l’absence de THC dans le sang.

Lors d’un contrôle, même un usager mesuré du CBD pourra donc être contrôlé positif au THC. Dans la majeure partie des cas, cela ne portera pas à conséquence puisque tout test salivaire positif doit normalement être suivi d’une confirmation de la concentration par une prise de sang. La maréchaussée se rendra alors compte de la quantité infime de THC présente dans vos veines et devrait donc vous laisser tranquille. Mais attention, le risque zéro n’existe pas !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here