PARTAGER

La cession d’une entreprise familiale est un processus complexe qui mérite une attention particulière et une bonne préparation. De façon générale, le parcours pour vendre une société est jalonné d’obstacles. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est recommandé de considérer un certain nombre de choses avant de se lancer. Cet article vous propose de découvrir des informations utiles pour réussir la vente de votre entreprise familiale dans les meilleurs délais et au meilleur prix.

Étudier correctement les possibilités

C’est un secret de polichinelle : toute entreprise finit par être rachetée ou par cesser d’exister. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, les entreprises familiales ne sont pas épargnées. En général, les raisons qui motivent la vente d’une telle société sont nombreuses et diverses. Dans certains cas, il s’agit de problèmes familiaux tels qu’une séparation, un divorce ou autre. Dans d’autres cas, c’est plutôt l’incompétence des héritiers qui justifie la cession d’une entreprise familiale. Dans l’un comme dans l’autre cas, il est important de considérer certains éléments pour une vente réussie.

De façon générale, les entreprises sont exercées en société. Lorsqu’il est question de vendre une entreprise familiale, plusieurs possibilités s’offrent aux entrepreneurs. Ils peuvent décider de vendre leur fonds de commerce ou de vendre les parts de leur société. À noter que cette deuxième option est la plus utilisée. En effet, les bénéfices réalisés lors de la société des actions d’une société sont exonérés d’impôt.

Par contre, les repreneurs optent pour l’acquisition du fonds de commerce. Il s’agit pour eux d’une opération plus avantageuse sur le plan financier. En effet, ce choix leur permet par exemple de placer le fonds de commerce en garantie pour un prêt destiné au financement de l’acquisition. Ce n’est pas le cas lorsqu’il faut emprunter une somme pour acheter des parts de société.

Pour vendre une entreprise familiale, il est possible de trouver rapidement un candidat sérieux. Qu’il s’agisse de repreneurs internes ou externes, certaines formalités administratives s’imposent. En effet, la législation prévoit un formulaire dans lequel il faudra faire une déclaration d’un ensemble d’informations sur l’entreprise en question. Par ailleurs, la loi soutient la cession d’entreprise familiale en prévoyant des normes auxquelles les deux parties (vendeur et repreneur) doivent se conformer pour une opération réussie.

Prendre le temps de bien préparer la cession et communiquer efficacement

Très souvent, les entrepreneurs sont pressés lorsqu’il est question de vendre une entreprise familiale. Or, la précipitation nous pousse souvent à faire des choix que l’on regrette l’instant qui suit. Pour éviter d’en arriver là, il est fortement recommandé d’anticiper la vente de l’entreprise.

Dans les normes, vous devez prendre le temps d’estimer la valeur de la société à céder afin d’avoir une idée sur son prix. Pendant cette phase du projet, vous devez vous poser certaines questions et vous efforcer de trouver les réponses qu’il faut. Pourquoi voulez-vous vendre votre entreprise familiale ? Quelles sont les possibilités ? Qu’allez-vous faire après la vente ? Quel type d’acquéreur visez-vous ? Avez-vous identifié des repreneurs potentiels ? Quel est le meilleur moment pour effectuer la cession et réaliser une plus-value ? 

En répondant franchement à ces questions, vous mettez toutes les chances de votre côté de négocier au mieux la cession. Lors des négociations, vous devrez aborder tous les secteurs de votre société (la nature de votre activité, votre diagnostic comptable et financier, votre diagnostic juridique et réglementaire et l’examen de vos moyens humains). Assurez-vous donc de réunir toutes ces informations avant même de lancer la procédure de cession. C’est important pour préparer un dossier complet et convaincant.

En règle générale, il est recommandé de planifier une cession d’entreprise familiale des années à l’avance pour que l’opération se déroule dans les meilleures conditions. Le plus tôt vous vous mettez dans la préparation du projet, mieux vous pourrez affronter les obstacles. Tout au long du processus de cession, vous aurez affaire avec différents types d’acquéreurs. Avec une bonne préparation, vous pourrez facilement les convaincre à sauter le pas.

La complexité des règles qui entourent la cession d’une entreprise familiale fait qu’il est souvent recommandé de recourir à l’expertise d’un spécialiste pour mener à bien cette transaction. Grâce à son savoir-faire, ce dernier vous aidera à mener toutes les démarches administratives nécessaires pour vendre votre société dans le respect des normes en vigueur, tout en ayant la certitude de faire une bonne affaire.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here