PARTAGER
Montre la plus chère

Le 26 octobre 2017, un nouveau record était battu dans la salle de vente aux enchères Philips, à New-York. Un collectionneur fortuné a fait l’acquisition pour plus de 17 millions de dollars, d’une montre-bracelet. Une Rolex Daytona an acier, finalement plutôt simple, mais avec une véritable histoire. En effet, elle appartenait à monsieur Paul Newman, et était alors considérée comme le Saint Graal de la montre par de nombreux collectionneurs.

Bien plus d’histoire que de luxe

Les Rolex Daytona ont été produites par milliers, mais toutes n’ont pas fini au bras d’un immense acteur, qui plus est, passionné de sport automobile. Au moment de son achat, cette tocante ne coûtait « que » 500$. Son boîtier n’est pas en or, il n’y a aucun diamant, on parle ici simplement d’une montre en acier.

Mais ce ne sont pas quelques cailloux brillants que le richissime acheteur a décidé de se payer, mais bien la magie et la rareté d’une partie de l’histoire hors norme de Paul Newman. Cette montre lui avait été offerte par son épouse, Joanne Woodward, au milieu des années 70. À cette époque, l’acteur s’était pris de passion pour les courses automobiles, et il passait de plus en plus de temps sur les pistes.

Joanne avait alors décidé de faire graver au dos de la montre l’inscription suivante : « Drive carefully. Me », que l’on peut traduire par « Conduit prudemment. Moi ». On comprend facilement qu’il s’agit du petit message d’amour d’une femme forcément un peu inquiète de voir son mari rouler à des vitesses folles, mais que ne l’empêcherait jamais de vivre pleinement sa passion.

Voilà donc l’histoire de cette montre, qui n’est pas une pièce d’horlogerie incroyable comme pouvait l’être la Patek Philippe 1518, qui détenait jusqu’alors le record de la montre-bracelet la plus chère. Le passé et la légende sont donc un luxe plus grand que les métaux précieux.

À qui profite le crime ?

Il y a en réalité de nombreuses années déjà que cette Rolex n’était plus au poignet de l’acteur, décédé en 2008. En 1984, Paul Newman travaille à la rénovation d’un chalet dans sa maison familiale. Sa fille Nell Newman est présente, avec son petit ami de l’époque, James Cox.

L’acteur demande l’heure à James, lui expliquant qu’il n’a pas remonté sa Rolex aujourd’hui. Le jeune homme ne possède pas de montre et n’est donc pas capable de répondre à la demande de Paul Newman. L’acteur décide alors tout simplement de lui offrir sa Daytona, en lui précisant qu’il devra la remonter, et qu’il aura alors une heure précise tous les jours.

James Cox est un peu gêné et refuse d’abord, mais l’acteur insiste. Paul Newman lui dit qu’il vient d’acquérir une autre Rolex et qu’il ne va donc plus utiliser ce modèle. Le jeune homme repart ainsi avec une montre qui deviendra mythique quelques années plus tard…

En 1993, Nell Newman et James Cox se séparent, tout en restant d’excellents amis. La même année, dans un salon d’horlogerie, un touriste japonais reconnaît la montre que James porte au poignet. Il crie alors fou de joie : « Montre Paul Newman ! Montre Paul Newman ! ». James est surpris, et c’est la première fois qu’il se renseigne sur la valeur de la montre. Elle est à ce moment là côté à 10 000$.

Les années défilent, et en 2016, les collectionneurs expliquent que cette montre pourrait se vendre aux alentours des 2 millions de dollars. Toujours en contact avec Nell Newman qui a alors créé un organisme de charité, il propose de vendre la montre, pour la bonne cause. L’avis de Joanne Woodward est alors réclamé, puis tout le monde sera d’accord pour dire que Paul Newman aurait probablement approuvé cette démarche. C’est ainsi que quelques semaines plus tard, la tocante explosait littéralement le record de la montre-bracelet la plus chère au monde.

Source : LeCalibre.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here