PARTAGER
Draisienne d'enfants

Les enfants adorent les jeux à roues, en intérieur comme en extérieur. Il existe différents modèles pour tous les âges des enfants. Soyez créatifs, il n’existe pas que les bicyclettes, les jeux à pédales sont multiples et les enfants adorent varier les plaisirs. Dès qu’ils sont petits, ils peuvent se déplacer au volant d’un bolide adapté à leur niveau d’apprentissage, pour les préparer par la suite à enfourcher leur vélo !

Les alternatives aux vélos

Bébés, les enfants aimaient le bercement de la voiture et cette affection ne les quitte pas, plus tard ils développent très souvent une fascination pour les moyens de transport. Voitures, camions, pelleteuse, tracteur, camion-benne, grue, moto, karting… Ils adorent tous ces engins sans aucune modération. Les enfants aiment donc passer des heures à parcourir des livres, jouer avec des figurines, regarder des dessins-animés ou héros mettant en scène ce genre de véhicules. Le “must” pour leur faire plaisir est de leur offrir des versions miniatures de ces moyens de transport ou véhicules spécialisés !

Il existe de très nombreux modèles pour se mettre derrière le volant comme papa et maman. Notre petit chouchou est le kart à pédales pour enfants, adoré des tout-petits qui peuvent l’utiliser sans avoir de sens de l’équilibre, en toute sécurité. Ils seront plus proches du sol que sur un vélo et éviteront donc toute chute. Les enfants appréhenderont le fait de pédaler comme sur un vélo avec l’alternance des jambes pour faire avancer le kart, avec plus de facilités. Idéal pour démarrer les jeux en plein air, il existe de nombreux modèles de kart à pédales pour enfants, nous vous conseillons d’ailleurs de consulter des comparatifs sur les karts à pédales pour enfants dans le but de faire le meilleur choix. Pour les plus grands, c’est aussi l’occasion de pouvoir faire la course et de s’imaginer en pleine course contre la montre !

Les jeux à pédales avant de passer au vélo

L’apprentissage du vélo se fait par étapes. Tout d’abord, dès petit, proposez-lui une draisienne, c’est à dire une structure avec un guidon adapté aux petits, sans pédale. Avec l’aide de ses jambes et de ses pieds à terre, il donnera des impulsions à gauche puis à droite pour avancer, et apprendra à gérer sa vitesse et ses trajectoires. Ensuite, vous pourrez lui proposer un tricycle. Avec le tricycle, il apprendra à gérer les pédales, à pousser assez fort pour faire avancer le tricycle en intérieur comme en extérieur. Ce sera la transition parfaite avant de passer à un vélo avec des roulettes à l’arrière, ce qui donnera plus de hauteur à l’enfant, qui prendra confiance sur son vélo. Une fois la confiance acquise et l’équilibre appréhendé par votre enfant, vous pourrez alors lui proposer, sans le forcer, à enlever ses roulettes, quand il s’en sentira prêt. Et c’est parti !

Accompagner son enfant à faire du vélo sans roulettes

La première chose avant de commencer le fameux rite de passage du vélo avec roulettes au vélo sans roulettes est de s’assurer que votre enfant est prêt et en a envie. S’il montre encore des signes de peurs et qu’il n’est pas serein sur son vélo avec roulettes, on attend un peu ! Surtout ne succombez pas à l’éventuel regard des autres, ce n’est pas parce que le petit voisin qui est plus jeune de 6 mois que votre enfant à passer le cap qu’il faut presser votre enfant. C’est le meilleur moyen de lui mettre une pression qui n’est pas du tout nécessaire au bon apprentissage du vélo. De la même manière, n’en parlez pas à votre entourage avant qu’il ne soit prêt.

Par contre, s’il reste un peu de peurs mais que votre enfant montre qu’il veut les dépasser, il faut l’accompagner et lui donner confiance en lui. Faites-lui comprendre que tout échec n’a aucune conséquence, qu’il va finir par y arriver et que vous serez là à chaque moment, tant qu’il en aura besoin. Faites-en un défi d’équipe entre vous et lui, ce sera un magnifique moment de complicité.

Avant toute tentative, on ne lésine pas sur les équipements de sécurité ! Casque, protèges-genoux et protèges-coudes, tout le monde sera rassuré et l’apprentissage pourra se faire sans stress.

Pour commencer en douceur, proposez-lui d’y aller étape par étape, en le tenant par exemple avec une main sur la selle et l’autre sur le guidon de manière à le sécuriser. Maintenez bien son équilibre afin qu’il se concentre sur le fait de pédaler et de guider avec vous, pour qu’il dépasse psychologiquement le cap de l’absence des roulettes. Faites cet exercice plusieurs fois sur de très courtes distances pour commencer en lui indiquant le point de départ et le point d’arrivée que vous vous fixez. Parlez-lui pendant toute la distance parcourue, encouragez-le énormément avant, pendant et après les essais. Expliquez bien à votre enfant qu’en pédalant trop doucement, il est difficile de garder l’équilibre et la bonne maîtrise du vélo.

Une fois que vous sentez que votre enfant a de moins en moins besoin de votre maintien au niveau du guidon, lâcher cette main et refaites l’exercice. Une fois que les trajectoires sont bien maintenues et que vous sentez que l’équilibre est meilleur, c’est-à-dire que vous avez moins de force à mettre au niveau de la selle pour le maintenir droit, lâchez la selle de manière progressive. S’il tombe, consolez-le sans dramatiser en lui montrant que, même s’il y a des chutes, les protections empêchent la douleur et que ce n’est pas grave du tout. Et on remonte tout de suite en selle, on n’arrête surtout pas une session sur une chute ! Au fil des jours, vous verrez des progrès très rapides, et vous passerez de très bons moments. A vous de jouer !

Evidemment, les enfants devront rester sous votre surveillance durant toute la durée du jeu à vélo ou sur tout autre petit véhicule. Pour éviter toute perte de contrôle, veillez à bien délimiter le périmètre de jeu et de préférer les surfaces planes pour que les enfants gardent la maîtrise de leur véhicule.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here