PARTAGER

La concurrence fait rage dans votre zone d'exercice, et vos clients raffolent de vos plats. Ils ne viennent ici que parce que c'est vous, et les autres restaurant vous envient ce succès. À l'ère où tous les plats finissent sur Instagram, comment protéger votre recette et garder vos clients ? 

Attention, la recette n'est pas éligible au brevet

Souvenez-vous de cette publicité où des dames âgées accusent une marque de piraterie parce qu'ils ont « volé » leur recette. Une campagne marketing célèbre maintenant. Pourtant, on ne peut pas vraiment parler de vol. En effet, les recettes ne sont pas soumises à la protection du droit de la propriété industrielle. N'importe qui peut reprendre une recette, la transformer, et l'adapter selon ses envies. Imaginez donc ne pas pouvoir réaliser la tarte aux pommes de votre grande tante sans lui demander de signer un contrat de cession de droits ? C'est impensable ! En ce sens, la recette de cuisine fait partie des choses non brevetables. En revanche, si vous avez inventé un ingrédient fantastique et unique au monde, peut-être peut-il est protégé. Dans ce cas, il vous faudra exécuter une étude de brevetabilité

Cultivez le mystère

La seule bonne manière de protéger une recette lorsque l'on est un restaurateur, est sans aucun doute d'en parler le moins possible. Le secret de fabrique est votre ingrédient secret. Sinon, vous pouvez aussi entièrement assumer le caractère unique de votre plat, et en faire une marque. On parlera alors de cette recette uniquement en l'associant à votre nom. Il vous faut alors réaliser une procédure de dépôt de marque. Cela vous autorise alors à publier la recette dans un livre de cuisine, et l'associer à des photos de vous, de votre plan de travail, ou à un souvenir particulier qui a amené sa naissance. Pour protéger votre recette, rendez la exceptionnelle ! 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here