PARTAGER

« Ooh Pinaise ! », « d’oh ! » j’ai des punaises dans mon lit, aurait pu dire Homer. Et s’il s’agit d’un personnage de fiction, les punaises-elles, sont (re)devenues une réalité. Disparues dans les années 50, elles hantent de nouveau nos nuits. Et, les invasions sont de plus en plus nombreuses et pas forcément là où on les attend. Hôtels, maisons de retraite, écoles, mais aussi hôpitaux, tour à tour les lieux de vie en collectivité sont touchés les uns après les autres. Fort heureusement, avec quelques astuces il est possible de se débarrasser des punaises de lit

Reconnaître les punaises de lit

Insectes avides de sang, les punaises de lit sont visibles à l’œil nu. Du rouge au brun foncé, elles sont de forme ovale et ne sont pas plus grosses qu’une lentille une fois adulte et se déplacent aussi vite qu’une fourmi. Contrairement à d’autres parasites, elles ne sautent pas, ni ne volent. Ayant une durée de vie estimée à six mois, elles peuvent néanmoins vivre plus d’un an si elles sont en dormance. Les œufs sont blanchâtres et sont aussi gros qu’une tête d’épingle. L’éclosion se fait entre dix jours et deux semaines après la ponte. 

Détecter leur présence

Là encore à l’image de nombreux parasites, les punaises de lit sont actives plus particulièrement la nuit. La literie leur offre un endroit parfait. Dès lors, en cas d’infection, le linge de maison présente de petites taches noires, des mues et des punaises mortes se retrouvent en nombre à proximité du lit. Sur la peau, de nombreuses piqûres semblables à celles des moustiques sont alors visibles. Plus l’infestation devient importante, plus elles peuvent aller se cacher dans d’autres espaces. Le mobilier de la chambre, la penderie, les tapis et les rideaux, les moulures, les prises électriques, les fissures et tout autre petit espace deviennent alors de parfaites cachettes. 

Prévenir leur développement

La première des astuces est d’éviter l’accumulation d’objets à la Arman tout comme le fait de laisser traîner ses affaires. Le fait de réduire les endroits où les punaises pourraient se cacher est la première des choses à faire. Pour autant, il n’est pas nécessaire d’aller à l’extrême et de devenir minimaliste, même si c’est le lagom est une tendance déco actuelle. 

Ensuite, il est essentiel de bien laver les vêtements et les objets achetés, récupérés ou même donnés avant de les ranger. Pour les vêtements, il est important de les laver à haute température, à minima soixante degrés Celsius avant de les ranger une fois secs. Les objets et les tissus fragiles, doivent être placés dans un sac hermétique puis placés au congélateur à moins dix-huit degrés Celsius pendant au moins trois jours et demi. Mieux vaut également éviter de rapporter chez soi des articles usagés, en mauvais état ou abandonnés dans la rue qui pourraient contenir des punaises de lit. 

Côté ménage, rien de tel que les procédés à la vapeur. Et pour cause, à cent dix degrés Celsius, les punaises sont instantanément tuées. Ensuite, rien de tel que de passer l’aspirateur, et ce, en insistant dans les coins et les recoins. Et, après chaque inspiration, mieux vaut nettoyer l’aspirateur.  

Pour celles et ceux qui voyagent, il est important d’éviter de déposer ses affaires au sol et de bien nettoyer ses vêtements ainsi que ses effets personnels en rentrant chez soi. Quant à la valise, mieux vaut prendre le temps de bien l’inspecter avant de la ranger à la cave ou au grenier. 

Pour finir, mieux vaut entretenir régulièrement son lieu de vie et de faire les travaux nécessaires pour remettre en état le papier peint écorné, la peinture qui s’effrite, les fissures qui s’agrandissent ou encore les plinthes et la moquette qui se décollent. 

Face aux punaises de lit, la lutte doit être sans merci et la vigilance est de mise. Et, si leur développement est avéré, il ne reste plus que la lutte chimique pour s’en débarrasser grâce à l’intervention de professionnels.  

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here