PARTAGER

L’Afrique est un grand continent qui possède plus d’un pays ayant des traditions et coutumes variées. Chaque contrée qui orne cet immense territoire abrite une richesse culturelle authentique héritée des ancêtres de diverses tribus. Une des plus remarquables nations africaines qui a su conserver leur originalité est le peuple malgache, issu de la grande île de Madagascar. Les 18 communautés ethniques de cette île présentent une identité culturelle incroyable qui les différencie des autres ethnies africaines. Deux d’entre eux perpétuent une pratique et des mœurs hors du commun, suscitant la curiosité des touristes amateurs de l’histoire, les Merina et les Betsileo. Occupant les hauts plateaux de Madagascar, les Merina possèdent des accoutumances gastronomiques saisissantes, ne citant que fameux Tatao ou les sept plats royaux. De leur côté, les Betsileo ont su maîtriser une manière avérée de se vêtir. Les globe-trotters pourront s’immerger dans les habitudes vestimentaires de ce peuple merveilleux lors de leur passage dans les terres Betsileo, au cours d’un séjour à Madagascar.

Se fondre dans les cuisines malgaches à la façon Merina

Occupant les plateaux, les vallées et les plaines d’Antananarivo et ses environs, les Merina sont des ethnies généralement d’origine austronésienne. Ils ont été longtemps sous le règne de la monarchie avant l’ère de la colonisation, prouvant efficacement leur seconde nature à mijoter de succulents plats gastronomiques hors du commun. Presque tous les foyers Merina savent cuisiner avec passion, une aubaine pour les amateurs de bonnes recettes qui désirent effectuer un voyage sur mesure en Afrique. Le Tatao ou Hanim-pitoloha est l’un des mets les plus exceptionnels dans les techniques culinaires des Merina. Cette préparation fut autrefois dressée à l’occasion du Nouvel An par les souverains malgaches. Il s’agit de sept repas différents, cuits dans des marmites distinctes afin de ne pas mélanger chaque saveur de chaque ingrédient. Les sept recettes qui forment le Tatao sont constituées de quatre plats principaux, dont le Ravitoto sy hena-kisoa ou feuilles de manioc réduites en purées avec de la viande de porc, le Hen’omby ritra ou viande de zébu, le Hena-kisoa sy amalona ou viande port sauté avec des anguilles et le Romazava, un bouillon parfumé avec de la viande et quelques brèdes.

Dans les habitudes vestimentaires des Betsileo

Outre les succulentes spécialités gastronomiques malgaches, représentées par la cuisine Merina, Madagascar a beaucoup à offrir concernant les accoutrements de chaque phratrie qui occupent ces terres. Donnant une allure élégante et majestueuse à ceux qui les portent, les tenues Betsileo sont les plus distinguées parmi les costumes traditionnels malgaches. Dans leur vie quotidienne d’antan, les Betsileo mettent des habillements légers formés par des cotonnades qui couvrent la partie basse pour les hommes, cachant les hanches jusqu’aux genoux. Cette parure est souvent accompagnée par un fourreau de natte de coton ou de raphia. La plupart des Betsileo enfilent également des chapeaux d’une forme quadrangulaire, joliment façonnées avec des tresses de raphia. Il en est de même pour les femmes, mais tout leur corps doit être enveloppé par l’étoffe. Il leur arrive de ne pas porter de couvre-chef et de mettre des tissus à la place pour cacher leurs chevelures. Les costumes Betsileo sont généralement modelés avec des motifs apparents qui les rendent attirants dès le premier regard.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here