PARTAGER

Lorsqu'on est en pleine construction ou que l'on rénove un bien, il faut à un moment se poser la question de la nature du sol que l'on va poser. Cette décision a priori anodine est pourtant très importante. En effet, modifier un sol existant est très contraignant. Au contraire des murs qui peuvent se repeindre à l'infini, un sol doit être posé pour durer au minimum une dizaine d'années. Ces dernières années, les innovations dans les matières se font de plus en plus nombreuses. La durée de vie est plus longue et la pose facilitée. Quoiqu'il en soit, choisissez toujours votre sol en fonction des contraintes de chaque pièce. Par exemple, l'entrée qui est très salissante et qui pourra drainer terre et humidité peut se faire en carrelage. Vous ne mettrez pas forcément le même type de sol dans une salle de bain et une chambre…

Les différents types de sol

– le carrelage : encore très utilisé, le carrelage se pose généralement dans l'entrée, la cuisine et la salle de bain. Facile à nettoyer, il est également durable. Il en existe dans toutes les tailles et pour tous les styles.

– le parquet : il peut être massif, contrecollé ou stratifié. Le choix se fera en fonction de la pièce, du budget et de la pose.

– le PVC : matériau à la mode, il est très solide et durable et agréable sous les pieds. Il peut se poser en dalles ou en lames.

– les revêtements naturels : jonc, sisal, fibre de coco sont intéressants pour les chambres d'enfants et leur faible nocivité pour la santé.

 rénovation des anciens sols : il est tout à fait possible de rénover des sols anciens. On pourra par exemple utiliser de la peinture epoxy pour le sol de son garage ou si on souhaite un rendu industriel dans sa cuisine.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here