PARTAGER
casino insolite

S’il existe un établissement auréolé de popularité et de mystères, c’est le casino. Attirés par les variétés de jeux (poker, Blackjack, machines à sous…) proposés par les casinos terrestres ou en ligne, de plus en plus de joueurs s’y inscrivent tous les jours. Ils y vivent leur passion tout en gagnant de l’argent. Mais cela a aussi donné naissance à des histoires insolites et des mythes, parfois difficiles à distinguer de la réalité. Voici quelques faits insolites sur les casinos dont vous n’aviez pas idée. 

Les casinos se dématérialisent

Il y a encore quelques années, se rendre au casino s’apparentait à participer à l’événement du siècle, les parties pouvant s’étaler sur de longues heures. De nos jours, depuis l’apparition des casinos en ligne, les amateurs de jeux d’argent ont la possibilité de s’adonner à leur passion depuis chez eux. La technologie a su sauver la mise au casino terrestre qui se retrouve moins côté, à l’ère actuelle, par rapport au casino en ligne.

Disposant de licence, de système de sécurité et d’interface fluide, les casinos en ligne actuels offrent aux joueurs de solides garanties. Ces structures digitales rivalisent pour offrir les meilleures prestations aux joueurs. Ainsi, selon ce site, les plateformes comme Winamax ou Poker Stars se démarquent de la concurrence. De plus en plus d’établissements virtuels font leur apparition. Les promotions et bonus offerts jouent également un grand rôle dans leur popularité.

Une théorie sur le dopage à l’oxygène

Les établissements de casino physique sont soupçonnés de tenter le tout pour le tout pour faire miser de plus en plus gros. Les rumeurs les plus folles courent sur les actions que les dirigeants sont prêts à entreprendre pour atteindre ce but. Elles ont ainsi donné naissance à la légende du dopage à l’oxygène.

Selon certains joueurs, les casinos diffuseraient de l’oxygène en continu dans leurs salles. Cette pratique viserait à rendre les clients plus alertes, les poussant ainsi à jouer toute la nuit. Cependant, cette théorie présente quelques lacunes. La taille des salles de certains établissements représente un obstacle. En effet, fournir constamment de l’oxygène dans un grand espace est difficile, voire impossible. De plus, cette pratique serait dangereuse, selon les pompiers. Trop d’oxygène rendrait un lieu hautement inflammable.

Alors, comment les établissements s’y prennent-ils pour que les clients continuent de jouer ? Eh bien, ils les approvisionnent en boissons alcoolisées. Ces dernières lèvent les inhibitions et poussent les joueurs à miser gros.

casino

Une épouse comme mise au poker

Les jeux d’argent peuvent parfois pousser ceux qui y sont habitués à agir sans se soucier des conséquences. Cela a été le cas d’un joueur russe, Andrei Korpov. En 2007, ce passionné de poker s’est lancé dans une partie effrénée contre son adversaire, Sergey Brodov. Au cours de la partie, Korpov enchaîne les défaites. Loin d’être découragé, le joueur mise tous ses biens. Sa montre de luxe, sa collection de Breuvages et même sa voiture finissent entre les mains de son adversaire.

Pourtant, Korpov persévère. Il tente alors un ultime coup de poker en misant… sa femme ! Brodov accepte le pari et gagne alors l’épouse de son adversaire. Cette dernière est donc contrainte de se faire épouse dans la demeure de son nouveau mari. Après quelques jours, Korpov regrette son erreur et réclame le retour de sa femme. A sa plus grande surprise, cette dernière préfère rester avec Brodov. Elle a été conquise par sa gentillesse et le manque de responsabilité de son ex-mari ne l’a pas incitée à revenir auprès de lui.

Un Pasteur en flagrant délit de vol

Décidément, l’habit ne fait pas le moine ! Le cas du pasteur Gregory Boulsan l’illustre. En seulement quelques mois, il a enchaîné les braquages au M Resort Casino à Las Vegas, en 2017.

Pour sa première tentative, il avait tout prévu. Toyota Camry blanche avec des plaques dissimulées, vêtements passe-partout, armes… Il était fin prêt pour le braquage. Malheureusement, rien ne s’est passé comme prévu. L’employé qu’il avait menacé s’est enfui avec l’argent. Un mois après, il revient avec les mêmes préparatifs et repart avec 29 000 dollars.

Enhardi par son succès, il revient une troisième fois, le mois suivant, en changeant de vêtements. Cependant, son modus operandi est le même. Il empoche alors 33 000 dollars. Toutefois, s’étant rapidement fait arrêter par la police, il ne profitera pas longtemps de son butin. 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here