PARTAGER
Emploi dans le secteur de la santé

Naguère, la Sécurité Sociale pourvoyait à la majorité des besoins médicaux des Français. Mais cette époque est en passe de devenir un simple souvenir. Non pas que nos compatriotes soient moins malades, mais tout simplement parce que depuis quelques années les remboursements dispensés ne cessent de se réduire. Pour compenser, il est fortement recommandé de choisir une mutuelle santé efficace, qui couvre l’ensemble de vos besoins généraux et particuliers. Et pour renforcer votre niveau de garantie, il est même possible désormais d’opter pour une surcomplémentaire santé. Voyons à quoi cela correspond et surtout comment la choisir.

La surcomplémentaire santé, c’est quoi ?

En matière de santé, il est toujours préférable de se protéger à plusieurs niveaux. En France, on peut encore compter sur un système de Sécurité Sociale parmi les plus performants au monde. Néanmoins, force est de constater que ce système est en déclin depuis plusieurs années. De moins en moins budgétée, souffrant de la conjoncture économique et régulièrement attaquée par les gouvernements libéraux successifs, la Sécurité Sociale ne protège plus autant qu’elle l’a fait dans le passé. Les Français ont donc été poussés à prendre une mutuelle santé pour compléter et préserver leur budget.

La Sécurité Sociale rembourse seulement une partie des soins et des actes médicaux. Une consultation chez un généraliste à 25 euros par exemple sera remboursée à hauteur de 70%, tandis que les frais d’hospitalisation le sont eux pour 80%. Les médicaments peuvent être remboursés à des taux variables, naviguant entre 15 et 100 selon le type de service. Très souvent, vous avez donc un reste à charge, appelé ticket modérateur. C’est là où la mutuelle santé entre en jeu, mais parfois, cela n’est pas suffisant. Avant de voir comment choisir une surcomplémentaire pour renforcer votre niveau de garantie, listons ses atouts.

Quels sont les remboursements pris en charge par la surcomplémentaire santé ?

La combinaison de la Sécurité Sociale et de la mutuelle santé sera suffisante pour se faire rembourser correctement dans la plupart des cas de soins médicaux classiques. Néanmoins, il faut bien comprendre que d’autres soins, plus spécifiques, se verront très mal remboursés par la mutuelle et pire encore par la Sécurité Sociale. On pense en premier lieu à tous les frais occasionnés par les soins dentaires et l’orthodontie, comme les prothèses et les implants. On pense également aux frais d’optique, des lentilles aux verres en passant par les montures, qui constituent l’un des postes de dépenses de santé les plus inaccessibles à certains foyers.

Par ailleurs, il est tout aussi important de comprendre que la surcomplémentaire santé peut aussi être utile pour répondre à la problématique des dépassements d’honoraires, pratiqués par toujours plus de spécialistes et dont l’impact sur le budget peut être important. La surcomplémentaire santé peut également être un bon moyen d’amortir le coût des médecines douces telles l’ostéopathie, la diététique ou encore la chiropractie, toutes médecines de plus en plus appréciées par les Français. Enfin, sachez qu’en cas d’hospitalisation, la surcomplémentaire santé ne fera pas que renforcer votre niveau de garantie, elle pourra aussi vous offrir des prestations de confort intéressantes, comme la jouissance d’une chambre individuelle.

Pourquoi souscrire à une surcomplémentaire santé est aussi important aujourd’hui ?

Bien sûr, comme toujours dans le monde de l’assurance, on peut se demander quelle est la pertinence de payer un niveau supplémentaire de service, alors que nous n’en aurons peut-être jamais besoin. C’est en effet un argument que l’on pourrait penser valable à priori. Cependant, il faut bien comprendre que la libéralisation de la société est en marche et que le paradigme dans lequel nous vivons ne changera pas dans les années à venir. Vivre sans bénéficier de la couverture offerte par une mutuelle santé est donc absolument déconseillé. Et de nombreux experts affirment même que la surcomplémentaire santé deviendra vite tout aussi indispensable, car la baisse des remboursements dispensés par la Sécurité Sociale est constante, voire s’accélère depuis bien longtemps déjà.

En outre, il faut bien comprendre que la santé est aussi une affaire d’adaptation et de personnalisation du service. En effet, on ne proposera pas les mêmes garanties à une jeune adulte et à une personne âgée. Là où les besoins diffèrent, les protections doivent toujours être ajustées. Disposer d’une surcomplémentaire santé permettra ainsi aux plus fragiles mieux et en toute indépendance. Par ailleurs, il faudra également que les personnes soufrant de pathologies particulièrement mal remboursées sachent se protéger en optant pour des contrats efficaces. Si vous avez besoin d’une forte correction de votre myopie par exemple, n’hésitez pas à renforcer votre niveau de garantie avec une surcomplémentaire de qualité, comme celle d’AESIO.

La surcomplémentaire AESIO et ses atouts

Si la surcomplémentaire est un atout nécessaire pour protéger sa santé dans de nombreux cas, cela ne signifie pas pour autant que n’importe laquelle d’entre elles fera votre affaire. Au contraire, dans le monde de l’assurance, sachez qu’il est toujours essentiel de comparer les offres. Pourquoi ? D’abord parce que chaque compagnie présentera ses garanties sous un mode particulier. De plus, nous sommes tous différents et nos besoins évoluent au cours du temps. Il ne faut donc pas hésiter non plus à changer de mutuelle et à opter pour une surcomplémentaire lorsque c’est nécessaire. On rappelle que renforcer votre niveau de garantie, c’est améliorer vos conditions de vie !

ici, il ne s’agit en effet pas du choix d’un contrat auto. Choisir une surcomplémentaire, ce n’est pas comme l’assurance d’un pare-brise rayé. C’est bien de vote corps et de son intégrité physique dont on parle. Ainsi, nous vous conseillons de vous tourner vers les services d’experts reconnus pour la qualité de leurs propositions. On pense ainsi à aesio.fr. Leur surcomplémentaire santé offre notamment la possibilité de bénéficier de solides protections dentaires. 200 euros par an pour vos prothèses par exemple. Vous pourrez également mieux protéger vos yeux avec la même somme dédiée à vos lunettes tous les deux ans. Vous aurez même droit à des remboursements pour la chirurgie réfractive, l’audiologie et l’accès permanent à Médecin Direct, une plateforme de téléconsultation permanente !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here