PARTAGER

Le syndic de copropriété est un acteur majeur dans toutes les copropriétés. Pourtant, beaucoup de propriétaires et de locataires ne saisissent pas entièrement son champ d’action et sa méthode de désignation.

Qui est le syndic ?

Ne confondez pas le syndicat des copropriétaires et le syndic de copropriété. Le premier est composé de tous les copropriétaires et échange lors du conseil syndical. C’est lui qui va choisir le fameux syndic de copropriété.

Le syndic est un acteur externe, bien qu’une loi autorise l’existence d’un syndic bénévole. Ces cabinets de syndic comme Syndic Experts sont spécialisés dans la gestion de copropriété, même si certains réalisent aussi des missions d’agence immobilière.

Généralement, au niveau de votre copropriété, vous avez un seul gestionnaire du cabinet qui intervient, à moins d’avoir des centaines de lots et dans ce cas, plusieurs gestionnaires travaillent sur vos dossiers.

Il est rémunéré via des honoraires pour son travail de gestion.

Quelles sont les missions d’un syndic ?

La majeure partie du travail visible d’un syndic concerne l’entretien des parties communes. C’est lui qui gère l’ensemble de prestataires qui interviennent dans la copropriété comme les jardiniers, les femmes de ménage, les réparateurs…

En cas de panne, il faut également se tourner vers lui. Il s’occupe ensuite de trouver un dépanneur. Si le problème n’est pas urgent (rénovation de l’ascenseur à prévoir), il ne prend aucune décision seul. Il en discute avec l’ensemble des copropriétaires lors d’une assemblée générale. Si le problème est urgent (fuite d’eau dans les parties communes), il fait intervenir un professionnel dans les plus brefs délais et envoie la facture aux copropriétaires.

Le syndic est également le responsable des finances. Il effectue les appels de fonds annuellement qui permettent de payer les différentes charges. Il a aussi un rôle sur le long terme car il économise suffisamment d’argent pour prévoir les coups durs. Ainsi, depuis 2018, il est dans l’obligation de gérer un compte spécialement conçu pour faire face aux travaux urgents.

Comment choisir son syndic ?

Les copropriétaires ont tendance à se focaliser sur le montant du devis. C’est une erreur pour deux raisons.

Premièrement, les tarifs du devis ne comprennent que la gestion courante de l’immeuble. Cela veut dire que tout ce qui exceptionnel, et il y a beaucoup de prestations exceptionnelles, requiert un surcoût. Or, les cabinets pas chers sur les devis se rattrapent sur cet aspect. L’envoi de courriers à l’administration, l’immatriculation de la copropriété, la gestion de travaux… Connaissez à l’avance combien ces prestations vous seront facturées pour réellement savoir s’il s’agit d’un syndic peu coûteux ou non.

Deuxièmement, le rôle du syndic est tellement important dans une copropriété que courir à tout prix derrière les économies peut vous causer bien des soucis, ce qui vous pousse parfois à changer de syndic. Par exemple, si vous devenez un énième dossier d’un gestionnaire, ne comptez pas sur sa réactivité quand vous aurez besoin. Il s’agit pourtant d’un critère clé car, quand vous rencontrerez une urgence, il n’y aura rien de plus énervant qu’une absence de réponse.

Pis, si des erreurs sont faites dans les comptes, cela peut mettre en difficulté la copropriété, et donc les copropriétaires qui se doivent de payer annuellement sa gestion.

Il ne faut pas non plus sous-estimer la pédagogie nécessaire pour être un bon syndic de copropriété. La loi bouge sans cesse et sans être un spécialiste, il est très compliqué de comprendre les procédures qu’il faut respecter. Un bon gestionnaire communique sur son travail et explique aux différents copropriétaires lors des assemblées générales.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here