PARTAGER
détection de loisir 

Cette expression de détection de loisir est née dans les années soixante-dix, issue d’une traduction anglo-saxonne et surtout popularisée par les fabricants que détecteurs aux États-Unis qui en étaient les principaux exportateurs.

Dans cet article, nous allons vous dresser les principaux termes employés dans la détection de loisir, tels que la fréquence de détection, les ferreux, la minéralisation ou l’effet de sol ainsi que les réglages sur un détecteur de métaux.

Quelle sont les principaux termes utilisés dans la détection de loisir ?

1. L’effet de sol

Il s’agit de la capacité d’un détecteur à rejeter la minéralisation naturelle que contient le sol, et ainsi, de ne réagir uniquement que lorsqu’un objet métallique se trouve sous son disque.

Bien ajuster l’effet de sol permet donc d’éliminer considérablement, voire intégralement, les faux signaux. Lorsque le réglage est mal adapté, les perturbations provoquées par le niveau élevé de minéraux dans le sol, limiteront les performances de votre appareil de détection.

Un effet de sol bien équilibré se révèle ainsi capital, lorsque l’on effectue des fouilles sur un terrain minéralisé. Cela permet premièrement de gagner en profondeur de recherche, et en second lieu, d’utiliser 100% des compétences de son détecteur.

2. La fréquence de détection

Certains prospecteurs pensent (non à tort) que plus la fréquence de détection est haute, plus le détecteur est puissant. Oui, c’est effectivement le cas, mais seulement dans des cas bien précis. Les détecteurs de métaux qui travaillent avec une haute fréquence (exemple 18 kHz) sont bien plus performants dans la recherche de petits objets, comme une bague ou un pendentif.

Et a contrario, un appareil basse fréquence (exemple : 4 kHz) excellera pour prospecter de grosses masses, tel un coffre contenant un somptueux trésor.

3. Les ferreux

Un ferreux est un objet métallique d’une conductivité très basse. Pour la grande majorité des prospecteurs, il s’agit d’une cible indésirable, tel un clou, un boulon ou un fer à cheval…

Les associations qui effectuent des fouilles à la recherche d’objets militaires détectent aussi bien les non-ferreux que les ferreux, afin de pouvoir détecter de vieux armements, des casques allemands ou américains, ou tout autre élément en rapport avec la Première ou la Seconde guerre mondiale.

réglages détection

Quelles sont les réglages disponibles sur un détecteur de métaux ?

Sélectivité et la réactivité sont des réglages d’un détecteur de métaux qui influent sur la recherche. La pénétration des ondes électromagnétiques envoyées dans le sol par votre détecteur de métaux dépend d’une série de paramètres, réglages qui sont à considérer globalement.

Afin que vous puissiez trouver le modèle qu’il vous faut, je vous explique dans la suite quelques-uns des réglages disponibles sur un détecteur de métal.

Sélectivité

C’est la capacité de votre détecteur de métaux à faire la différence entre une bonne et une mauvaise cible. Trois paramètres sont principalement impliqués dans la sélectivité : la réactivité, la discrimination et le disque de détection utilisé. Plus un disque est grand et plus la sélection est mise à mal, inversement plus le disque est petit et plus la machine est sélective. D’autres paramètres entrent en ligne de compte, mais restons simple. La sélectivité est importante si vous détectez en milieu pollué.

Puissance

La puissance est simplement la puissance d’émission des ondes d’un détecteur de métaux. Un appareil puissant ne veut pas dire qu’il va profond, encore faut-il qu’il ait les qualités nécessaires pour le faire. Néanmoins, la puissance est à considérer parce qu’elle est un des principes de base incontournable pour faire des trouvailles.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here