PARTAGER
impact inflation

Les revues spécialisées doivent-elles préparer les joueurs en ligne aux conséquences d’un taux d’inflation européen à 10,7% en moyenne de  2022, sur l’industrie du jeu ? L’Estonie, la Lituanie et la Lettonie –  très proches de la zone de conflit entre la Russie et l’Ukraine – atteignent des taux record de 24,2 et 21%. Si on le prend comme indice pondérateur, le taux d’inflation est de 7,1% aux États-Unis.

La pandémie de Covid-19 a naturellement pénalisé les casinos terrestres, durant la période précédente 2020-2021, puisque les établissements ont dû fermer. Mais, l’effet a été différent sur les casinos français en ligne, alors que ceux-ci bénéficiaient des mesures de confinement et, de manière générale, de la digitalisation « forcée » des relations socio-économiques.

Comment se manifeste l’inflation sur la vie des ménages ?

L’inflation provoque une hausse des prix et affecte le pouvoir d’achat des consommateurs. La valeur de la monnaie baisse et il n’y a pas que le coût de la vie qui augmente. Avec une crise que traverse l’Europe, à cause de la guerre en Ukraine, certains produits de cette région se raréfient : comme le blé, l’huile de tournesol, le gaz ou le pétrole. On devient tributaire de l’augmentation et de la raréfaction des produits de base.

Dès que certains produits viennent à manquer, on assiste un des phénomènes spéculatifs, les prix ayant tendance à augmenter artificiellement. Les tensions sur les marchés s’accroissent et cette situation peut durer, sans voie de sortie, tant que les facteurs conjoncturels de crise (guerre, circuits d’approvisionnement touchés, coût des transports…) continuent leur travail de sape.

Diversité des situations dans les casinos ou en ligne

Les casinos terrestres ont subi de plein fouet la crise de la Covid-19, et son impact s’est ressenti durant les deux années à partir du confinement (mars 2020). À l’issue de cette période noire, on enregistre des participations record, les revenus des casinos atteignant 53 milliards de $ en 2022. C’est un bénéfice net de 21% par rapport à l’année 2019, c’est-à-dire avant que la crise sanitaire n’éclate.

Avec l’enchaînement des événements négatifs dans le monde, tout devient plus cher : le déplacement pour se rendre au casino, l’hébergement, la restauration, les boissons ou le supplément-spectacle pour se détendre.

A lire aussi :   Crédit renouvelable : l’utilisation de la réserve d'argent du crédit revolving

Si les casinos en ligne ont profité du fait que les gens se sont rabattus sur la sphère privée et la communication à distance, favorisant la croissance du secteur, ils ne sont pas indemnes du phénomène de crise… Après avoir passé avec un succès remarquable la période Covid et post-Covid, l’inflation vient quand même percuter le monde des jeux en ligne, au moment où la crise ukrainienne se surajoute aux difficultés des ménages.

Il devient évident que les capacités financières des adhérents des sites sont moindres. Les casinos eux-mêmes dépendent des autres secteurs et ne peuvent fructifier seuls si les autres sont en récession.

monde jeux

Quand l’heure est grave, le jeu cède le pas

Les projections subjectives viennent aggraver la perception de la situation réelle et la perte de confiance dans un futur stabilisé agit sur la baisse de morale générale. En conséquence, on investit ou dépense moins, dans l’attente de signes plus encourageants qui tardent à venir. Or, de quelque côté que l’on se tourne, on ne voit aucun d’entre eux poindre à l’horizon. On redoute même que d’autres éclatent, qu’il s’agisse de guerre économique avec la Chine ou d’autres dominos qui flanchent ailleurs (Taïwan, Caucase, Azerbaïdjan, Centrafrique…). États-Unis, Chine et Zone Euro observent une décélération marquée de leurs économies.

La récession semble s’amplifier en 2023, car l’inflation entraîne une hausse des taux directeurs d’intérêt. La croissance du PIB mondial pourrait tomber à 0,5%, en 2023, pour se conformer à la courbe d’une « récession mondiale ». Les menaces s’accroissent sur les marchés dits émergents, qui ont pourtant profité de l’explosion des jeux en ligne et des mobiles.

Les responsables politiques devraient, plutôt, augmenter la production, générer des investissements supplémentaires et mieux répartir le capital, plutôt que chercher à réduire la consommation, selon David Malpass, Président du Groupe de la Banque Mondiale.

Le marché en ligne, miniaturisation de la stagflation mondiale

La stagflation traduit la conjonction d’une forte inflation avec un chômage élevé, qui résulte d’une faible croissance ou stagnation économique.

C’est ce qu’on peut observer aux distributeurs automatiques mêmes des casinos, que le patron du Circa Las Vegas, Derek Stevens, considère comme une mesure relativement fiable. Les retraits diminuent au fur et à mesure que le temps passe et on n’observe aucune éclaircie.

Les fêtes de fin d’année ont-ils donné un coup de pied inattendu dans cette fourmilière ?

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here