PARTAGER

On vit dans un monde où les barrières se fixent souvent toutes seules. La musique est un excellent exemple. Combien de personnes adorent la musique, rêvent de savoir jouer d’un instrument et ne s’y essaient jamais ?

La peur, la honte sont des freins qu’il faut combattre car croyez-nous, il n’y a pas d’âge pour débuter la musique.

Des élèves de tous âges dans les écoles de musique

Ismaël, le Directeur de l’école de musique suisse Drums & Co nous le confirment : « Mon public est hétérogène. J’ai vraiment des personnes totalement différentes qui se présentent à moi. En fin d’après-midi ou le mercredi, j’ai beaucoup d’enfants qui viennent. Mais, dans la journée ou plus tard dans la soirée, vous retrouvez une audience composée de travailleurs, de personnes au foyer ou de retraités. Pour un professeur, avoir ces publics apporte des expériences différentes. ».

Donc, si vous avez toujours craint de vous inscrire de peur de vous retrouver avec des enfants, éloignez cette idée de votre esprit !

Des mélodies à la portée de tous

Les professeurs de guitare aiment dire qu’il suffit de connaître les trois accords principaux pour pouvoir en jouer. Si cette affirmation est un peu réductrice, elle n’est pas fausse pour autant.

Il n’y a pas besoin de prendre trois ans de cours pour pouvoir jouer sa première mélodie. Au départ, vous apprendrez surtout à manier l’instrument et à l’apprivoiser. Puis, dès que cette phase est passée, la progression est rapide.

Demandez à votre professeur des instructions pour vous entraîner quand vous rentrez à la maison. Sans lui et en totale autonomie, vous serez plus à l’aise pour tenter des compositions et des accords non appris. Ce format est souvent celui qui apporte le plus de résultats : un professeur qui vous guide sur le bon chemin et des essais de votre part pour apprendre en autodidacte. N’hésitez pas à regarder des tutoriels sur Youtube. Certains comme celui-ci est très bien pour débuter.

L’exemple de la guitare est valable pour beaucoup d’autres instruments comme la flûte, le piano, la batterie…

Une activité idéale pour les personnes seules

Quand on dépasse la trentaine, on rencontre beaucoup de personnes souffrant de solitude. En effet, beaucoup d’hommes et de femmes se mettent en couple et ont des enfants. Pour ceux qui ne sont pas dans cette situation (célibataire, veuf, divorcé…), tomber dans la spirale de la solitude est facile.

Vous rentrez du travail, vous vous mettez derrière la télévision et ne voyez personne jusqu’à la reprise du travail. Cette situation use car nous sommes faits pour avoir du lien social.

Une activité comme la musique vous permet de vous ouvrir aux autres. Lors d’un cours individuel, vous échangez avec votre professeur, mais vous pouvez aussi essayer les cours collectifs. Avec quelques autres élèves, vous partagez votre nouvelle passion de la musique.

Chacun s’entraide, sans esprit de compétition (à moins qu’une personne n’ait pas compris réellement les bienfaits de la musique !) et vous cherchez à écouter l’autre pour un accompagnement mutuel.

Souvent, ces interactions ne se limitent pas aux heures de cours. À la fin, continuez vos discussions en allant boire un verre pour débriefer vos prestations et parler de tout et de rien. Des groupes de musique peuvent naître de ces échanges.

Vous aurez alors un nouveau cercle de connaissances et d’amis qui vous éloignera de la solitude que vous connaissiez alors.

Dans votre quête d’ouverture au monde de la musique, sortez de chez vous. Allez dans des concerts qui ne sont pas forcément des têtes d’affiche de votre zénith. Un piano bar, une démonstration d’école, une chorale d’église, toutes ces représentations augmentent votre culture de votre physique, favorisent votre montée en compétences et vous font sortir de votre torpeur habituelle !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here