PARTAGER
crowdfunding immobilier

Investir son argent dans l’immobilier reste une valeur sûre pour tous ceux qui souhaitent faire fructifier leur capital. Selon une étude du CECOP, 65 % des français choisissent l’investissement locatif comme placement. Pourtant, la saturation du marché, les risques encourus par la location à long terme ou les dépenses imprévues freinent parfois l’enthousiasme des plus téméraires.

Le crowdfunding immobilier est une nouvelle pratique qui séduit de plus en plus d’investisseurs par sa souplesse et son accessibilité. Explications sur ce nouveau phénomène.

Le crowdfunding immobilier, comment ça marche ?

Par l’intermédiaire d’une plate-forme numérique, le crowdfunding immobilier met en relation des porteurs de projets (généralement des promoteurs immobiliers) et des investisseurs particuliers. Ces derniers leur prêtent de l’argent en échange d’un remboursement de leur capital à date fixe et de la promesse d’un éventuel bénéfice.

Ces partenariats concernent tous types d’opérations immobilières, de la construction à la location en passant par la rénovation. Les promoteurs bénéficient ainsi d’un capital d’investissement minimum, condition sine qua none pour l’acquisition d’un prêt bancaire.

Les aléas du BTP, retards des prestataires, coûts supplémentaires ou manque d’acquéreurs sont ainsi couverts par le financement participatif et alimentent la trésorerie des promoteurs. Une pratique gagnant-gagnant qui a de quoi intéresser les investisseurs qui souhaitent placer leur capital.

Tenants et aboutissants de cet investissement

Pour le particulier, il s’agit d’un investissement simple et sans contrainte, plébiscité par abcfortune.com, un site d’experts en investissement. La solidité des promoteurs est vérifiée par les plate-formes intermédiaires telles que Wiseed, Fundimmo ou FindandFund. Des critères comme la capacité financière des entreprises, la possession d’un permis de construire, les garanties juridiques offertes sont étudiées minutieusement pour garantir un investissement sûr aux particuliers.

niche d'investissement

Par ailleurs, le retour sur investissement du crowdfunding immobilier est plus rapide que celui d’un investissement locatif classique. Les particuliers perçoivent le montant de leur souscription ainsi que les intérêts dus à la commercialisation du bien, en moyenne sous 12 à 24 mois.

Ces placements rapportent entre 7 et 10 % bruts par an. Cependant, ils ne sont pas exempts de risques. Le secteur du BTP étant parfois versatile, les projets peuvent ne pas aller à leur terme et engendrer des pertes sèches pour les investisseurs. Les plate-formes numériques ont pourtant tout intérêt à ce qu’il n’en soit pas ainsi et travaillent beaucoup en amont afin de ne proposer que des projets viables aux investisseurs. Il en va de leur réputation.

Quels types de projets sont concernés ?

Les projets qui peuvent faire l’objet d’une levée de fonds participative sont nombreux et très divers. L’aménagement foncier par le biais de constructions de lotissements ou la création de zones résidentielles fut le pionnier de cette pratique participative, eu égard aux coûts d’investissements importants.

L’immobilier d’entreprise s’est également lancé dans l’aventure. L’implantation de bureaux dans les espaces urbains est un marché en expansion perpétuelle et nécessite des investissements conséquents. Le choix du crowdfunding s’est imposé naturellement pour pallier au potentiel déficit de capital.

Enfin, le succès du financement participatif a conquis les promoteurs de toutes sortes. Aujourd’hui, l’implantation de galeries marchandes, d’entrepôts ou de plate-formes logistiques y font également appel. Même les marchands de bien l’utilisent pour financer les travaux de rénovation ou d’embellissement de leur parc immobilier et ainsi les valoriser sur le marché locatif.

Compléter ses revenus en ligne devient une option de plus en plus intéressante pour les français. Le crowdfunding immobilier a donc de beaux jours devant lui. Les pratiques tendent à se structurer et la possibilité qu’il offre de participer à la création de nouveaux logements, de nouveaux espaces de vente, bref au dynamisme économique d’une région séduit les investisseurs consciencieux qui souhaitent faire fructifier leur capital en toute connaissance de cause.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here