PARTAGER

Le fait d’investir, que ce soit dans l’immobilier, l’or, ou d’autres matières, peut parfois faire peur à certains. Or, il faut savoir que certains objets vous permettront dans tous les cas de récupérer la somme investie, si ce n’est de gagner plus. Les pièces rares, prisées des numismates, en font partie.

Qu’est-ce qu’une pièce rare ?

On dit d’une pièce de monnaie qu’elle est rare dans certains cas de figure bien précis.

Lorsqu’elle est de qualité dite Fleur de coin. Cela signifie que son état de conservation est proche de la perfection, elle donne l’impression d’avoir été frappée il y a très peu de temps, elle ne souffre pas de traces de doigts, de bosses ou autres altérations. Chez les pièces anciennes, cette qualité est très rare, et donc très recherchée et chère.

Il arrive aussi qu’une pièce soit fautée. En clair, elle possède un défaut de fabrication, qui n’est pas forcément visible à l’oeil nu, comme un poids défectueux comparé au reste de la collection. Ces pièces sont particulièrement rares et présentent un certain intérêt, pour les connaisseurs notamment. Voici un exemple avec les pièces de 2 euros fautées.

On parle également d’une pièce rare dans le cas où toute une collection à été refondue et qu’il ne reste que quelques exemplaires seulement de la collection originale.

Si une collection ne comptait que quelques centaines ou milliers d’exemplaires, il s’agit également de pièces rares. C’est le cas pour des collections limitées pour fêter des événements comme l’anniversaire d’une Monarchie, la tenue d’un événement comme les Jeux Olympiques, une exposition universelle..

Enfin, les essais sont des pièces très recherchées : ces pièces sont frappées avant la collection officielle qui sera mise en circulation et toujours frappées d’un E si elles datent d’avant le XXe siècle, du mot ESSAI si elles sont plus récentes.

Pourquoi investir dans des pièces rares est-il avantageux ?

Il faut savoir que les pièces possèdent deux valeurs. La première est dite faciale, elle correspond à l’origine de la pièce en elle-même, sa rareté, son état de conservation, etc. La seconde dépend du cours du métal dans lequel elle est fabriquée, l’or et l’argent pour ne citer qu’eux.

Tandis que ces cours peuvent évoluer dans les deux sens, à la hausse comme à la baisse, la valeur faciale ne va pas évoluer si ce n’est pour augmenter, et ce phénomène est amplifié par la rareté de la pièce !

Dans le temps, une pièce rare aura toujours une valeur importante, on ne spécule pas sur la valeur faciale. C’est pour cela que des pièces qui ne contiennent qu’une petite partie en or peuvent valoir très cher dans certains cas (ceux exposés plus haut notamment). C’est un investissement qui ne demande pas de compétences particulières comme pour la bourse, seulement de la passion et de l’attention.

Attention toutefois à bien estimer la valeur de la pièce lors de l’achat. Obtenez-là pour 20% de plus que ce qu’elle vaut vraiment et vous mettrez peut-être une décennie de plus à la rentabiliser. Un site comme lefranc.net vous aide pour les pièces en francs.

Faites également preuve d’organisation pour leur conservation afin de toujours les garder dans le meilleur état possible. Des rayures descendent en flèche sa valeur. Il existe des classeurs spéciaux pour les numismates et des gants pour ne pas salir les pièces lors de vos manipulations.

Notez par ailleurs que si vous possédez une pièce depuis plus de douze ans, vous serez exonérée d’impôt sur sa valeur.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here