PARTAGER
réparer sa voiture

Votre voiture est en panne ou accidentée ? Vous devez donc la faire réparer. En fonction des pièces à changer, deux choix s’offrent à vous : remplacer la pièce défectueuse ou endommagée par une pièce auto neuve ou par une pièce auto d’occasion. Cette seconde option respecte le Décret n° 2016-703 du 30 mai 2016, relatif à l’utilisation de pièces de rechange automobiles issues de l’économie circulaire. C’est bénéfique pour la planète et votre porte-monnaie.

Pièces auto neuves : parfois une obligation

Si la panne de votre véhicule concerne une pièce d’usure comme les plaquettes de frein, la courroie de distribution ou le filtre à huile par exemple, il n’est effectivement pas judicieux de les remplacer par des équipements d’occasion. Acheter des pièces auto neuves vous offre la garantie constructeur d’une durabilité dans le temps. Ainsi, en cas de nouvelles pannes, vous serez couvert.

Il en va de même pour tous les équipements électroniques dont il est très difficile de vérifier par soi-même la fiabilité, même si l’on maîtrise bien la mécanique automobile.

Utiliser des pièces auto d'occasion

Pièces auto d’occasion : le choix du développement durable

En revanche, pour tout ce qui concerne la carrosserie ou la sellerie, acheter des pièces auto d’occasion est un excellent choix, et ce, pour plusieurs raisons.

  • Respect de la loi : depuis le 1er janvier 2017, la législation impose que tous « les professionnels commercialisant des prestations d’entretien ou de réparation de véhicules doivent mettre les consommateurs à même d’opter pour l’utilisation, pour certaines catégories de pièces de rechange, de pièces issues de l’économie circulaire, à la place de pièces neuves. »
  • Aspect écologique : bien que ne pouvant vous passer de votre voiture, vous êtes soucieux de l’écologie et du zéro déchet. Pour le changement d’un rétroviseur endommagé ou une portière emboutie, autant utiliser des pièces provenant de véhicules mis au rebut, mais dont ces parties sont intactes.
  • Voiture ne se commercialisant plus : vous êtes l’heureux propriétaire d’un ancien modèle de voiture, dont vous ne voulez absolument pas vous séparer. Le constructeur ne le fabriquant plus et ayant également arrêté la production de pièces de rechange, vous n’avez d’autres solutions que de vous tourner vers la pièce auto d’occasion.
  • Aspect économique : la plupart du temps, les pièces auto d’occasion sont bien moins chères que les neuves. Si votre budget voiture est serré, d’autant qu’une panne ou un accident arrive toujours au mauvais moment, c’est assurément un bon plan.

Pièces auto de rechange : des normes à respecter

Avant de vous précipiter chez l’épaviste du coin, renseignez-vous bien quant aux normes à respecter. En effet, d’occasion ou pas, une pièce auto doit répondre à tous les critères de sécurité. Une pièce d’apparence saine peut avoir subi des dégâts invisibles à l’œil nu. En cas d’accident, vous serez alors tenu pour responsable.

Assurez-vous donc toujours bien de la provenance de la pièce auto d’occasion en vérifiant la fiabilité du revendeur. Adressez-vous à des enseignes qui ont pignon sur rue ou des sites internet indiquant les mentions légales (CGV). Vous devez pouvoir être en mesure de les contacter en cas de problème (adresse postale, adresse mail, téléphone, etc.).

Lorsque votre véhicule est en panne ou accidenté, il est parfois judicieux de remplacer les pièces abîmées par des pièces auto d’occasion.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here