PARTAGER
deuxième conducteur

Il est parfois plus prudent et plus judicieux de céder le volant à son conjoint ou à toute autre personne, surtout sur les longs trajets. Pour favoriser les prises de relais au volant, il n’est pas indispensable de souscrire à des assurances séparées, et vous pouvez rajouter très simplement un deuxième assuré sur votre assurance. Découvrez quelles sont les conditions pour ajouter un conducteur supplémentaire sur votre assurance auto.

Quelles sont les conditions de couverture pour un deuxième conducteur ?

Le second conducteur doit être amené à prendre le volant de façon régulière ; en ce sens, il est différent d’un conducteur occasionnel. Certains assureurs auto comme Maaf.fr proposent des tarifs très attractifs pour rajouter un conducteur.

Attention, le conducteur secondaire ne doit pas plus prendre le volant que le conducteur principal ; si c’est le cas, il s’agit d’une fraude à l’assurance. Or, ce délit est passible d’une résiliation de contrat mais également de sanctions très lourdes (amende, emprisonnement). Le conducteur secondaire doit donc prendre le volant par exemple uniquement le week-end, ou pour prendre le relais du conducteur principal sur les longs trajets. Le conducteur principal est tenu de réaliser l’essentiel du kilométrage annuel. Ainsi, si votre enfant est assuré comme conducteur secondaire, qu’il vous emprunte votre véhicule tous les jours pour aller à la fac, et que vous le prenez pour votre part de façon ponctuelle, vous n’êtes pas dans la légalité.

Le conducteur secondaire est le plus souvent le conjoint ou l’un des enfants du principal assuré.

En général le montant de la prime n’est pas considérablement impacté par l’ajout d’un deuxième conducteur. Pour autant, si vous ajoutez l’un de vos enfants sur votre contrat, sachez que les  jeunes conducteurs, considérés par les assureurs comme des conducteurs à risques, sont en général tenus de payer une surprime. Dans ce cas particulier, le montant de votre contrat risque donc d’être considérablement impacté.

assurance deuxième conducteur

Les devoirs du conducteur secondaire

  • Les bonus malus

Le jeune conducteur assuré comme  conducteur secondaire pourra, comme le conducteur principal, cumuler des bonus.

En effet, le bonus-malus est relié au véhicule assuré et non à l’assuré.

Ainsi, un conducteur secondaire qui justifie d’une bonne conduite peut donc bénéficier d’un bonus qui sera répercuté sur son contrat quand il souscrira à sa propre police d’assurance.

Le calcul est donc intéressant pour un jeune conducteur, qui a tout intérêt à s’inscrire sur l’assurance de son conjoint ou de ses parents.

Inversement, si l’un des deux conducteurs est à l’origine d’un accident responsable, les deux conducteurs seront passibles d’un malus.

  • Les vérifications d’usage

En tant que conducteur titulaire du permis, le conducteur secondaire est tenu de respecter certains impératifs : il doit notamment vérifier si le certificat d’assurance est bien apposée à son pare-brise, et s’il est toujours valable.

Il doit également fournir à la police en cas de contrôle d’identité une attestation d’assurance à jour.

S’il n’est pas à même de fournir ces éléments, il est passible de sanctions : amende, retrait du permis …

Comment inscrire un deuxième conducteur ?

Les démarches à effectuer pour inscrire un deuxième conducteur sont très simples : il suffit de contacter votre assurance et de lui signaler l’ajout d’un conducteur sur votre contrat.

Vous pouvez envoyer un mail à votre assureur, qui reprendra contact avec vous pour vous indiquer le montant de l’augmentation de votre prime.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here