PARTAGER
dépression saisonnière

La dépression saisonnière est un trouble qui survient surtout en hiver ou en automne. Très largement rependu, sa principale cause prend racine dans le déficit chronique en lumière naturelle. En effet pendant ces périodes hivernales, les jours sont plus courts et on constate une raréfaction de la lumière du soleil, grisaille oblige ! De nombreuses personnes en souffrent surtout en fin de saison. Pour traiter cette affection, de nombreux experts font recours à la luminothérapie qui s’avère être une solution réellement efficace. Zoom sur la luminothérapie !

Comment la luminothérapie agit-elle pour traiter la dépression saisonnière ?

Lorsque les saisons changent, les fuseaux horaires basculent et entraînent des modifications fréquentes de temps. Pendant l’hiver, la lumière du soleil s’affaiblit et la fraîcheur atteint son pic. C’est précisément pendant ces moments que certaines personnes commencent par développer des signes de dépression saisonnière. La luminothérapie intervient alors comme un mode de traitement de ce mal. Pas facile de s’y retrouver cependant, n’hésite dont pas à consulter des dossiers informatifs sur la luminothérapie pour orienter vers l’utilisation de la lampe de luminothérapie comme moyen curatif.

En quoi consiste donc la luminothérapie ? Cette technique consiste à exposer le patient devant une lumière blanche très forte dépourvue de rayons UVA et UVB. La puissance de cette source lumineuse est généralement de 10 000 lux. Elle reproduit plus ou moins le rayonnement du soleil. En utilisant donc une lampe de luminothérapie d’une telle intensité, vous bénéficiez de façon artificielle des effets bienfaisants du soleil.

Il faut rappeler ici que le contact de l’organisme avec les rayons solaires provoque la sécrétion de la dopamine et de la sérotonine. Ces hormones interviennent dans la régulation de l’humeur chez une personne. Pourtant, en hiver, la lumière du soleil est très faible, entraînant ainsi la baisse de la production de ces hormones. L’humeur prend ainsi un coup et provoque un changement de comportement. La personne est tout le temps soucieuse, triste, anxieuse. À tout cela s’ajoutent une dévalorisation de soi, des troubles de la concentration et du sommeil, ainsi que la perte de poids.

La lumière de la lampe de luminothérapie vient corriger ce déséquilibre en amenant l’organisme à produire la dopamine et la sérotonine. Cela favorise un regain de bonne humeur. Cette même source lumineuse ralentit la production de la mélatonine, l’hormone responsable du sommeil. C’est ainsi par ce mécanisme qu’une personne souffrant de dépression saisonnière peut retrouver progressivement toute son énergie et sa bonne humeur.

luminothérapie et dépression

Précautions à prendre pour bien traiter la dépression saisonnière par luminothérapie

Pour réussir le traitement de la dépression saisonnière, il est conseillé de suivre une cure quotidienne de luminothérapie. De façon concrète, il s’agira de soumettre le patient à une lumière de 10 000 lux tous les matins, et ce, pendant 30 minutes. Ce traitement peut être prolongé jusqu’à cinq mois, en fonction du niveau d’amélioration de l’état du sujet. Si vous souhaitez suivre un tel traitement, vous devez vous installer devant votre lampe de luminothérapie. Fixez-la pendant plusieurs secondes par minute. L’écran doit être placé à 30 cm du visage et se situer dans votre champ de vision. La dose de lumière projetée sur la rétine dépend de la distance entre la lampe et la face du visage.

Lorsque la lampe est à 30 cm du visage, la lumière projetée est de 10 000 lux. Par conséquent, une exposition de 30 minutes est suffisante à cette distance pour avoir des effets bénéfiques sur l’humeur et le sommeil comme le prouvent de nombreuses études. Par contre, lorsque la lumière est éloignée du visage, elle envoie environ 2 500 lux. Il est alors conseillé d’y être exposé pendant environ 2 heures. Il faut noter que la luminothérapie n’est pas une alternative à une prescription médicale. Même si les appareils sont en vente libre, il est conseillé de faire un diagnostic auprès d’un médecin avant de recourir à leur utilisation.

Attention toutefois, la luminothérapie est déconseillée aux personnes victimes de certaines maladies mentales ou troubles oculaires. Il est aussi déconseillé d’utiliser cette méthode les soirs au risque d’aggraver votre état. En respectant ces précautions, vous avez la garantie d’obtenir un résultat très satisfaisant.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here