PARTAGER
femme avocate

C’est un fait : les métiers du droit, et plus particulièrement la profession d’avocat, sont plébiscités par les femmes. En effet, elles sont largement majoritaires et certaines d’entre elles occupent même des places très importantes, notamment dans les hautes sphères de la magistrature. C’est d’ailleurs ce que nous allons vous faire découvrir, dans la suite de cet article.

Depuis Jeanne Chavin, la première femme avocate, le secteur du droit s’est largement féminisé, même si certaines inégalités persistent toujours. Nous vous proposons d’en savoir un peu plus sur l’histoire des femmes dans la profession d’avocat. Nous nous intéresserons également à quelques chiffres, qui en disent long sur les tendances de ce secteur d’activité.

L’histoire des femmes dans la profession d’avocat

Sur le site du Conseil National des Barreaux, on retrouve un document relatant les dates importantes de l’histoire des femmes dans la profession d’avocat. Nous vous proposons de découvrir les grands faits marquants :

  • En 1900 : c’est l’année qui marque l’arrivée de la toute première femme avocate dans l’univers du droit. C’est effectivement en 1900 que Jeanne Chauvin prête serment officiellement. Olga Petit, en 1946, va devenir la toute première femme magistrate, une autre date clé dans l’histoire des femmes.
  • En 1933 : Paule Pignet, originaire de la Roche-sur-Yon, est la toute première femme à devenir bâtonnière. Elle est d’ailleurs élue à ce poste.
  • En 2015 : c’est l’année de création de la commission Égalité du Conseil National des Barreaux. Cette commission a pour mission de « combattre les inégalités et les discriminations tant dans la profession que dans la société ». Elle se compose de 5 membres, 3 femmes et 2 hommes. Cette commission propose des actions sur le terrain, dans le but de sensibiliser à l’égalité entre les hommes et les femmes, mais aussi entre les individus au sein de la société. En outre, la commission Égalité du CNB conçoit des outils de formation et entretient des partenariats, notamment avec le Défenseur des droits, les universités, ainsi que les centres de recherche.
  • En 2018 : Christiane Féral-Schul est élue présidente du Conseil National des Barreaux. C’est la toute première fois qu’une femme est nommée pour ce poste.
profession avocat

La profession d’avocate en quelques chiffres

  • 55 %, c’est la proportion de femmes dans le métier d’avocats, d’après le Conseil National des Barreaux, mais aussi d’après une étude réalisée par le site justifit, une plateforme venant en aide aux particuliers à la recherche d’avocats. En outre, d’après le site Le Club des Juristes (leclubdesjuristes.com), on retrouve également 65,5 % de magistrates, 45 % de femmes notaires, 35 % de huissières et 67 % de juristes femmes. Néanmoins, le Club des Juristes précise que les femmes ne se tournent pas vers les mêmes spécialités que les hommes. De ce fait, de très nombreux cabinets se composent exclusivement d’hommes. À l’inverse, d’autres structures travaillent en collaboration avec l’association Femmes A ++, afin de promouvoir les métiers du droit auprès du public féminin.
  • Le revenu des femmes avocates est 2 fois supérieur à celui des hommes. C’est en tout cas la tendance qui a été observée par le Conseil National des Barreaux pour l’année 2016. Mais il est toutefois nécessaire de préciser que, dans certaines sphères, le salaire des femmes reste inférieur à celui des hommes.
  • 135 barreaux sur 164 ont été dirigés par des femmes bâtonnières, en 2018. C’est d’ailleurs à cette même date qu’a été élue la toute première présidente du CNB.

Ces études réalisées par Le Club des Juristes et le CNB nous indiquent que les femmes sont largement représentées dans l’univers du droit. Néanmoins, ce sont toujours les hommes qui occupent les places les plus importantes. En d’autres termes, pour plus de mixité, il est nécessaire d’encourager les femmes à gravir les échelons.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here