PARTAGER
métier détective

Si la profession de détective privé n’est pas nouvelle, elle a évolué au cours des dernières décennies avec les besoins et problématiques de la société. L’image des détectives privés, qui a été grandement façonnée par la littérature et le cinéma, n’est certes pas totalement éloignée de la réalité mais donne souvent un aperçu incomplet des missions des professionnels de l’enquête privée.

Des enquêtes variées, dans l’intérêt des familles mais aussi des entreprises

Lorsque l’on parle du rôle des détectives privés, on pense souvent aux problématiques de couple et d’infidélité. Il s’agit pourtant d’une petite partie des missions généralement confiées aux détectives privés, qui enquêtent dans bien d’autres contextes, pour les particuliers mais aussi pour les entreprises voire les collectivités.

Des enquêtes précieuses dans le cadre d’affaires familiales…

Il est vrai que les détectives jouent encore un rôle important dans les procédures de divorce, tant l’apport de preuves est parfois impossible sans l’intervention d’un professionnel. Dans bien des cas, l’enquête menée par un « privé » permet de faire basculer une procédure dont les enjeux financiers et familiaux peuvent être conséquents. Mais les particuliers peuvent aussi faire appel à un détective privé pour retrouver une personne, comme un proche, un témoin, ou encore une personne avec qui ils sont en litige. La recherche d’adresse représente ainsi une part non négligeable des missions d’enquête. Des enquêtes plus longues et plus complexes peuvent aussi avoir pour cadre un abus de faiblesse, une escroquerie, ou encore la mise en danger de mineurs. L’utilité des détectives privés pour les personnes physiques va donc bien au-delà des problématiques d’infidélité des conjoints.

Mais aussi un rôle grandissant dans la lutte contre la fraude en entreprise

Cela est moins connu du grand public, mais les enquêteurs privés proposent aussi régulièrement leurs services aux entreprises, voire aux collectivités locales. Si les techniques d’enquête peuvent être similaires aux affaires familiales, à savoir par exemple la filature, les problématiques à l’origine des enquêtes sont bien différentes. Il suffit de se rendre sur le site d’une agence de détective privé pour se rendre compte que les problématiques du monde de l’entreprise sont aujourd’hui au cœur des métiers de l’enquête privée. On est loin des clichés autrefois mis en avant par les détectives, et les agences adoptent de plus en plus les codes du monde « corporate ». Il faut dire que les besoins des entreprises, y compris les plus petites, sont grandissants et que les enjeux sont souvent importants, aussi bien en termes financiers, sociaux, que de réputation pour l’entreprise. On parle là d’atteintes aux biens, comme dans le cas de vol, de dégradations, de fraude ou encore de détournement de fonds. Les problématiques de concurrence déloyale peuvent aussi être solutionnées par le travail d’un détective privé.

détective privé

Détective privé, une profession réglementée et contrôlée

Depuis le début des années 2000, la réglementation de la profession de détective privé a été progressivement renforcée, et son accès est désormais strictement encadré.

Une formation professionnelle obligatoire

Afin de devenir « agent de recherches privées », la dénomination légale de la profession, il est obligatoire de suivre une formation professionnelle reconnue. Cela s’applique aussi bien aux enquêteurs salariés qu’aux dirigeants de sociétés d’enquête privée. Il existe plusieurs organismes de formation agréés en France. Afin d’accéder aux formations, les futurs détectives doivent avoir suivi des études supérieures au préalable, de préférence dans le domaine du droit. Ils doivent aussi passer avec succès une enquête de moralité. La formation, basée sur la théorie ainsi que la pratique du métier d’enquêteur, est en grande partie axée sur les connaissances juridiques nécessaires à l’exercice de la profession.

Certaines personnes justifiant d’une expérience spécifique peuvent néanmoins être dispensées de suivre la formation grâce à un système d’équivalence.

Une autorisation indispensable pour l’exercice de la profession

Une fois le diplôme d’agent de recherches privées obtenu, les enquêteurs doivent obtenir une carte professionnelle et un agrément s’ils souhaitent diriger leur propre agence d’enquête. Les agences, qu’il s’agisse de sociétés ou d’entreprises individuelles, doivent obtenir une autorisation d’exercer. L’ensemble de ces titres sont délivrés par un organisme public rattaché au Ministère de l’Intérieur, le Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS). Sans carte professionnelle ou agrément, un individu même diplômé ne peut pas exercer légalement la profession d’agent de recherches privées, et il s’exposerait à des sanctions en cas d’exercice illégal de la profession. Le CNAPS mène aussi des contrôles réguliers des professionnels de l’enquête privée et des agences, afin de s’assurer que leur exercice est conforme à la réglementation et à la déontologie de la profession.

La vidéo suivante en dit plus sur les aspects méconnus de la profession de détective privé et les conditions pour exercer ce métier :

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here