PARTAGER

Situé en Asie de l’Est, le Japon est une destination de prédilection pour ceux qui aiment découvrir des nouveautés technologiques. En effet, cette contrée possède un endroit où se trouvent de nombreux magasins d’électroniques et de jeux vidéo, à savoir le quartier d’Akihabara. En explorant celui-ci, les passionnés de l’informatique verront différents gadgets intéressants, mais également des appareils électroménagers derniers cris. Cependant, il n’y a pas que la technologie qui est fascinante dans l’Archipel Nippon. Ce territoire dispose d’un riche patrimoine architectural. Lors d’un séjour au Japon, les voyageurs pourront, par exemple, visiter des temples authentiques comme le Meiji-jingū. Localisé dans la ville de Tokyo, ce sanctuaire shintoïste a été construit au XXe siècle et est constitué de deux complexes. Pénétrer au cœur de cet édifice le temps d’un week-end est un bon moyen de découvrir la culture japonaise, car les routards auront la chance d’assister à une procession de mariage. Dans une atmosphère calme et paisible, ils contempleront aussi le magnifique jardin de cette bâtisse.

Découvrir l’un des sports de luttes japonais

La ville de Tokyo est une adresse de choix pour passer un séjour culturel au Japon. Les globe-trotters y découvriront, entre autres, le sumo, l’un des arts martiaux du pays. Ce sport de lutte a vu le jour depuis plusieurs siècles sous forme de rituels shinto. Le but de chaque compétiteur est d’éjecter son concurrent hors du cercle de combat ou de lui faire toucher le sol par une autre partie de son corps. En assistant à un tournoi le temps d’un voyage sur mesure, les bourlingueurs plongeront dans une ambiance spectaculaire. Ils seront aussi étonnés de la grande puissance des athlètes. En effet, ces derniers n’ont pas l’air impressionnant avec leur aspect imposant, mais ils sont très forts et arrivent à soulever leur adversaire.

Assister à un théâtre de kabuki

En poursuivant leur séjour à Tokyo, les globe-trotters auront également l’occasion de découvrir le kabuki. Celui-ci est une forme de théâtre traditionnel japonais qui a été créée au XVIIe siècle. À l’origine, il était exécuté par des hommes et des femmes. Cet art fut par la suite interprété exclusivement par des troupes masculines. Lorsque les touristes assisteront donc à un théâtre de kabuki, ils auront l’impression d’entendre et de voir des femmes sur la scène, tellement les acteurs maîtrisent parfaitement leur voix et leur geste. De plus, les routards admireront leurs beaux costumes aux couleurs vives ainsi que leur masque.

Le Fushimi Inari-taisha, une attraction insoupçonnée

Afin de compléter la découverte du pays du Soleil-Levant, une petite virée dans la ville de Kyoto est à ne pas manquer. C’est là que les passionnés de voyage vont être sublimés par la splendeur d’un sanctuaire de culte shinto le plus important du pays baptisé le Fushimi Inari-taisha. Certes, il s’agit d’une attraction méconnue par les touristes occidentaux, mais elle vaut réellement le détour rien que pour profiter des instants de bonheur et des surprises agréables tout au long de sa visite. Ce temple se situe à quelques pas de la gare et les locaux y viennent pour effectuer leur première prière de l’année afin d’obtenir les grâces bienfaisantes de la divinité. C’est pourquoi il existe sur place plus de dix mille tori, porte donnant accès à un temple shinto, à travers de la magnifique allée du temple Fushimi Inari-taisha. Chaque porte représente une véritable œuvre d’art qui mesure environ trois mètres. Malgré la présence massive de ces toris, cela n’empêche pas les visiteurs d’entamer une randonnée agréable au cœur de cette galerie. Il leur suffit de parcourir les arbres et d’admirer des statues de pierre qui se trouvent sur le long des chemins menant vers ce sanctuaire insoupçonné.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here