PARTAGER
injection botulique

De quoi s’agit-il ?

Produit résorbable sans danger pour l’organisme, la toxine botulique est une neurotoxine stoppant l’influx nerveux entre le muscle et le nerf. Ceci a pour effet l’affaiblissement ou même la paralysie du muscle d’expression où l’injection a été pratiquée pendant environ 3 mois.

D’abord utilisé en ophtalmologie, les patients ont ainsi constaté qu’ils avaient moins de rides autour de l’œil. L’usage a donc quelque peu été dévié.

Le plus connu des toxines botuliques est le BOTOX uniquement commercialisé aux USA. Comme autre toxine le VESTABEL, AZZALURE et BOCOUTURE.

Selon relaxnews,  agence de presse française spécialisée dans l’information sur les loisirs, nous avons plus de 7.4 millions de procédures en 2018, chiffres rapportés par 8000 médecins certifiés et membres de la société américaine des chirurgiens plastiques.

Pourquoi y avons-nous recours ?

Parlons des rides

Les rides se créent à partir des mouvements de notre visage, lorsque nous manifestons notre ressenti.

Elles sont donc :

  • Les rides horizontales du front, qui apparaissent lorsque nous étirons nos yeux pour manifester de la surprise
  • Les rides verticales strient les lèvres, la bouche étant une région
  • Les rides du lion, situées entre les sourcils, naissant pendant que nous fronçons le front pour une réflexion
  • Les pattes d’oie, au coin de l’œil pendant un sourire 

A partir de la trentaine, la peau, au lieu de reprendre son aspect lisse après chaque contraction musculaire, garde la marque de petits sillons. Ces sillons, progressivement vont se creuser et rester visibles de façon permanente.

Ainsi l’injection botulique permet de combattre ces différentes rides. Par ailleurs l’hyperhidrose des aisselles, des mains et des pieds (aspects froissés de ces derniers).

toxine botulyque

Comment la séance se passe-t ’elle ?

Tout d’abord démaquiller et désinfecter le visage. Le spécialiste utilise une aiguille fine spéciale et une seringue contenant l’acide botulique. Ladite aiguille est reliée par un fil à un appareil permettant au spécialiste de vérifier que l’injection ira dans le muscle visé. L’injection est en quantité infinitésimale, bloque la substance chimique ACELYLCHOLIERE qui permet au muscle de se contracter.  

L’injection doit se faire par un neurologue, un ophtalmologue, un chirurgien plastique, un dermatologue ou un chirurgien maxillo-facial.

Quelles précautions à prendre ?

Tout d’abord signaler à son traitant si nous avions eu recours à un autre traitement esthétique antérieur. L’injection d’un produit absorbant sur un non-résorbant peut avoir des effets indésirables cela même plusieurs années passées.  Le praticien doit vous fournir un devis montrant la qualification de ce dernier, son numéro d’immatriculation au conseil de l’ordre et les références des produits injectés. Ce devis doit être accompagné d’un consentement éclairé à signer. Par la même, il devra fournir les détails du produit injecté (nom, fabricant, numéro de lot) ainsi que l’étiquette de la seringue. Le Dr Martine Baspayras ajoute « le médecin doit être joignable dans les deux ou trois jours qui suivent l’intervention. En cas de doute sur une réaction envoyez un selfie »

Le Botox lui est à proscrire chez les patients ayant :

  • Une hypersensibilité ou une allergie à la toxine botulique
  • Une infection dans la zone à traiter
  • Une myasthénie grave ou le syndrome d’Eaton Lambert

Quels résultats et bénéfices ?

En plus de la disparition temporaire des rides, le patient obtient une peau plus lisse, un visage plus détendu qui garde sa mobilité naturelle. Résultats ainsi visibles après trois jours et optimaux quinze jours après la séance. Son effet dure six mois, il faudra donc régulièrement renouveler les injections

Si vous souhaitez le must en qualité d’injection de Toxine Botulique en Suisse, n’hésitez pas ! Rendez-vous à la clinique de rajeunissement Regeneva à Genève Aéroport en Suisse.  La satisfaction y est totale !!!

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here