PARTAGER
troubles dépressifs

C’est un fléau mondial qui se répand dans toutes les classes sociales. D’après l’INSERM, la dépression toucherait près de 20 % de la population française. Tristesse persistante, sentiment de désespoir, perte de motivation, incapacité à prendre des décisions, cette maladie chronique impacte plusieurs aspects de notre mental. De ce fait, elle a longtemps été considérée comme un simple vague à l’âme. Pourtant nous savons aujourd’hui qu’elle nous affecte aussi physiquement. Les antidépresseurs de synthèse sont-ils les seuls remèdes aux troubles dépressifs ? Il semblerait que le CBD ou chanvre médicinal serait une alternative naturelle à considérer de plus en plus sérieusement.

Les effets thérapeutiques du chanvre médicinal sur les troubles anxieux

Dans un communiqué datant de 2017, l’OMS signalait que la dépression représentait la première cause de morbidité et d’incapacité au point de vue mondial. Elle provoque plus de 800 000 suicides chaque année. C’est donc une véritable maladie à prendre au sérieux. Toutefois, nombreuses sont les personnes traversant cette souffrance sans suivi ou médicalisation. Les anxiolytiques de synthèse n’ont pas toujours bonne presse, ce qui freine la prise en charge de certains patients. C’est pourquoi les propriétés antipsychotiques et neuroprotectrices du cannabidiol peuvent représenter une solution alternative plus naturelle et mieux acceptée. Déjà recommandé pour soulager des douleurs inflammatoires, le CBD constituerait aussi un antidépresseur naturel capable de réguler l’anxiété et l’angoisse. Dans ce cas-là, elle est souvent souscrite sous forme d’huile dont les doses sont à administrer progressivement.

troubles anxieux

Le cannabidiol, une filière en pleine expansion

Cette plante qui a hérité sa mauvaise réputation en raison de son usage récréatif commence progressivement à redorer son image. Grâce à cela, il existe désormais des établissements d’enseignement cannabique aux Pays-Bas pour en apprendre davantage sur ses vertus. La France, elle qui demeurait l’un des pays les plus frileux concernant son utilisation, vient de franchir un pas. Le 26 avril 2021, Olivier Véran (ministre de la Santé) a autorisé les premiers essais cliniques d’un traitement à base de cannabis thérapeutique pour soigner des troubles tels que l’épilepsie ou la sclérose en plaques. L’expérimentation durera 2 ans sur 3000 patients.

Nos voisins allemands, italiens et quelques autres pays d’Europe facilitent déjà l’accès au chanvre médicinal pour un usage thérapeutique. Les huiles de CBD commercialisées sur notre territoire ne contiennent pas de THC. Ce principe actif reste d’ailleurs le coupable de nombreux doutes, car le THC peut engendrer de la somnolence, des états paranoïdes et des crises d’angoisses.

Pour conclure, le corps médical développe un intérêt grandissant pour cette plante qui ne cesse de démontrer de véritables bienfaits. Pour autant, son usage reste très règlementé en France qui débute timidement ses expérimentations. La dépression quant à elle, demeure également un mal mystérieux dont le mécanisme scientifique reste encore flou. Même si certaines études révèlent un probable lien de causalité avec des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, les troubles dépressifs posent encore beaucoup de questions. Mais il reste urgent de les dépister et de les traiter, car le suicide représente le 2e facteur de mortalité des 15-29 ans.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here