PARTAGER

La période qui suit le décès d’un proche est particulièrement difficile. Pourtant, cette épreuve doit être surmontée. Outre l’organisation des funérailles, des formalités administratives sont à réaliser dans les 24 heures suivant la mort d’un proche. Lorsqu’il s’agit d’un décès au domicile, que faire ? Qui contacter ? Que doit-on faire du corps ? Quelles sont donc les démarches à effectuer ?

Pourquoi appeler une entreprise de nettoyage après un décès ?

Suite au tragique événement, nous avons tendance à nettoyer la zone où a eu lieu le décès par nos propres moyens, en sollicitant l’aide de notre entourage. Or, le nettoyage post-décès implique différents éléments que l’on ne maîtrise pas. Entre les odeurs nauséabondes, les zones tachées de sang et le sentiment de détresse, mieux vaut engager un professionnel.

Des équipements spécifiques

Toute agence de nettoyage utilise du matériel et des produits permettant d’effectuer les tâches dans les normes. Les spécialistes restent attentifs à votre requête et vous prodiguent un service de qualité. Il faut prévoir un minimum de 1200 € pour le nettoyage post-mortem. Toutefois, retenez que chaque situation reste unique. Ainsi, le tarif pour un nettoyage après décès s’établit en fonction de différents paramètres, que vous analyserez lors de la première discussion avec les agents spécialisés.

décès domicile entreprise nettoyage

En premier lieu, vous aurez besoin de produits de nettoyage spécifiques. Et pour cause, une purification extrême s’impose. Il faudra les appliquer sur le sol le plus tôt possible. D’autant plus que le corps sera en cours de décomposition si vous ne vous en occupez qu’après quelques jours ou quelques semaines. Celui-ci dégage des toxines et des bactéries toxiques, nécessitant un nettoyage minutieux. L’expérience acquise par les experts leur permet d’identifier le type de produits à appliquer dans chaque cas précis. Par exemple, les biocides éliminent les micro-organismes.

De plus, l’assainissement post-mortem d’un logement exige du matériel spécial. Des bactéries et une odeur fétide polluent probablement la pièce, risquant de causer des maladies respiratoires graves. Sur terrain, chaque intervenant s’équipera d’un masque facial, d’une combinaison étanche et de gants de haute technicité. Les gants en latex et détergents classiques n’offrent en effet aucune protection. Avec les risques de contamination croisée et d’oubli d’une zone, une désinfection manuelle ne peut garantir une efficacité à 100%. C’est la raison pour laquelle les agences professionnelles ont recours à des machines développées respectueuses des normes (NF T72-281 par exemple).

Le nettoyage post-décès : une tâche méticuleuse exigeant un certain savoir-faire

Rien de tel qu’un nettoyage d’experts pour éradiquer les mauvaises odeurs, les restes biologiques et les germes micro-organiques. Les meubles, les murs, les surfaces vitrées et surtout le sol doivent être passés au peigne fin. Les intervenants expérimentés démontreront leur savoir-faire pour réussir la mission puisqu’ils désinfecteront, entre autres, chaque recoin en profondeur.

Les compagnies spécialisées : un professionnalisme et des compétences uniques

Les entreprises spécialisées prodiguent des services minutieux et uniques, veillant au respect des réglementations et protocoles internes. À titre d’illustration, ils font intervenir un groupe de deux personnes au moins. Comment gérer seul la situation si quelqu’un fait un malaise ?

De plus, les déchets humains sont gardés et traités en respectant strictement les normes d’hygiène applicables. En général, les intervenants utilisent des fûts spécifiques DASRI (Déchets d’Activités de Soin à Risques Infectieux). Ils fournissent également un bordereau de suivi de déchets délivré par un organisme habilité une fois la prestation terminée. D’autre part, la putréfaction d’un cadavre sent très mauvais. À cet effet, un nettoyage traditionnel ne peut en aucun cas éliminer totalement l’odeur. Fort heureusement, les prestataires s’engagent à supprimer toute odeur rémanente définitivement.

Décès à domicile : premiers réflexes et démarches à réaliser

Lorsqu’un décès survient à notre domicile, nous sommes submergés par la panique. Qui contacter ? Quels documents préparer ? Que faire du corps ? Premièrement, il convient d’appeler les secours : un médecin, les services du SMUR, du 112, du SAMU ou du 15. Une fois sur place, le professionnel de santé constate la mort du défunt, remplit et signe le certificat de décès. Ce document s’avère essentiel pour la prochaine étape, à savoir la déclaration du décès à la mairie dans les 24 heures. Vous réclamez en effet l’acte du décès et enclenchez ensuite les différentes procédures liées aux funérailles.

Si le décès résulte d’un accident, un soupçon d’homicide ou un suicide (décès brutal), le médecin prend contact avec la gendarmerie ou la police. Un procès-verbal à propos de l’état du cadavre et des circonstances de la mort sera ainsi établi. Dans le cas d’une enquête judiciaire, une demande d’autopsie ordonnée par le Procureur de la République fera suite au PV. Pour ce faire, approchez l’institut médico-légal. En cas de mort sur site, le corps restera sur place. Vous devez contacter les pompes funèbres. Ces dernières sont habilitées à installer la dépouille si vous envisagez une veillée funèbre à la maison. Elles peuvent également véhiculer le cadavre jusqu’à la chambre funéraire, en vue de la préparation, la préservation et la mise en bière.

décès domiciles démarches

Comment doit se dérouler le nettoyage post-décès ?

Étant donné la nature du nettoyage post-décès, et surtout des dangers auxquels vous êtes exposé, l’agence de nettoyage post-mortem doit respecter quelques étapes importantes :

  • port des EPI pour les agents (lunettes, combinaison, masque, gants, surchaussures),
  • désinfection de la zone pour éliminer puces, asticots et autres parasites,
  • sécurisation du lieu concerné,
  • débarras des déchets en retirant les draps, le matelas, les vêtements, les oreillers, etc.,
  • élimination des déchets infectieux en tenant compte des normes DASRI,
  • nettoyage approfondi de l’endroit concerné pour éviter toute infection,
  • débarras du mobilier à la demande du client, sachant que le logement devra se vider après la succession,
  • nettoyage complet des autres parties de la propriété,
  • réception des travaux.

Confier la tâche à des experts est donc la meilleure solution à envisager pour ce type de circonstances. Les spécialistes prodiguent des services impossibles à assumer sans des procédés, équipements et protocoles spécifiques.

Que retenir ?

Les tâches qui nous attendent après un tragique évènement s’avèrent complexes. Fort heureusement, les entreprises de nettoyage après décès facilitent grandement le travail. Force est de constater que l’évènement post-mortem exige des agents confirmés et des compétences pointues. N’oubliez pas de faire la comparaison et le tri des compagnies de nettoyage proposant ce type de prestation.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here