PARTAGER
compte bancaire professionnel

En France, l’administratif, le juridique et l’économique sont fortement liés. Si pour certains, cela signifie démarches administratives lourdes et nombreuses, il est important de comprendre que ces diverses obligations représentent en fait un filet de sécurité. Elles participent donc à l’attractivité de la France en termes d’entrepreneuriat. Et on rappelle que le pays de Molière est régulièrement classé parmi les pays européens les plus appréciés des investisseurs. Alors, ne négligez pas l’importance de toutes ces démarches qui contribuent à faire vivre notre économie au sein du concert des nations !

La création d’entreprise en France se porte donc bien et le tissu économique national recèle de nombreuses opportunités pour les entrepreneurs avisés. Afin de faire vivre leur projet dans les meilleures conditions, il est donc important pour eux de se conformer aux législations qui régulent leur domaine d’activité et surtout de bien suivre le protocole pour créer leur structure. Choix de la forme juridique, rédaction des statuts, publication d’annonces légales sont autant de passages obligés. Et il en est un qui est parfois négligé, et pourtant indispensable : celui de l’ouverture d’un compte professionnel. Voyons cela en détail.

Le compte professionnel, un passage obligé pour les entrepreneurs ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel permet à l’entrepreneur de séparer ses biens personnels de ceux de son entreprise. Nous verrons plus loin que ceci ne constitue pas toujours une obligation en fonction de la forme juridique choisie pour son entreprise, mais que cette action induit pourtant de nombreux avantages. De manière générale, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est obligatoire pour tous les entrepreneurs qui créent une société, qu’elle soit SAS, SARL ou autre.

En effet, toute société commerciale se doit au moment de leur création de déposer leur capital social en banque. En échange, l’établissement choisi remettra au gérant une attestation de dépôt des fonds, élément indispensable du dossier qui permettra l’immatriculation de la société auprès du greffe du tribunal de commerce compétent. Sachez aussi que désormais, même les autoentrepreneurs sont tenus d’ouvrir un compte bancaire spécifiquement dédié à leur activité.

Des formes juridiques qui ne nécessitent pas l’ouverture d’un compte professionnel

Dans certains cas, l’ouverture d’un compte professionnel n’est pas nécessaire pour la création d’entreprise. Les autoentrepreneurs qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 10 000 euros au cours de deux années consécutives sont par exemple dispensés de cette obligation. Sachez aussi que, de manière générale, tout créateur d’entreprise individuelle n’est pas tenu de disposer d’un compte bancaire professionnel. Un compte bancaire particulier pourrait alors suffire pour exercer les activités de la société et répondre à ses besoins en matière bancaire.

On rappelle tout de même que si certaines formes juridiques, comme l’EURL par exemple, ne nécessitent pas de compte bancaire professionnel pour être exercées, elles sont pourtant tributaires de l’ouverture d’un compte au moment de leur création. Cela conduit certains des entrepreneurs ayant choisi cette forme juridique à ouvrir un compte dédié à leur activité simplement pour lancer leur entreprise avant de le fermer quelques semaines ou mois plus tard. Pourtant, il faut bien comprendre que la jouissance d’un compte professionnel peut présenter de multiples avantages de gestion.

Les avantages de l’ouverture d’un compte professionnel

Quel que soit le statut choisi, il est fortement conseillé de réaliser l’ouverture d’un compte bancaire. Ceci d’abord parce que la séparation des comptes personnel et professionnel permet une plus grande clarté dans la gestion quotidienne des entrées et sorties d’argent. C’est pourquoi on la conseille même aux entrepreneurs individuels. Être capable de visualiser immédiatement les paiements des achats, le nombre de factures honorées ou encore le paiement d’un loyer commercial facilite le suivi de l’évolution de l’activité et permet d’en optimiser le fonctionnement beaucoup plus facilement.

Ouvrir un compte professionnel est également intéressant du point de vue comptable. Bien gérer ses finances est une condition indispensable à la réussite de votre entreprise. Plus vous disposez d’outils pour la simplifier, plus aisée sera votre tâche quotidienne ! Enfin, l’ouverture d’un compte professionnel est également très utile en cas de contrôle fiscal. Les institutions et leurs personnels seront toujours dans de meilleures dispositions vis-à-vis de votre enseigne si vous leur fournissez les moyens de faire leur travail dans des conditions optimales. Et on sait tous à quel point l’administration fiscale peut être tatillonne !

ouverture de compte bancaire

Compte bancaire professionnel, sociétés civiles et associations

Les SCI sont des formes de sociétés civiles très appréciées aujourd’hui par les investisseurs et les familles notamment. Elles permettent d’acheter, de gérer et de transmettre des biens immobiliers dans de bonnes conditions, mais aussi de participer à des stratégies fiscales optimisées. Par ailleurs, elles peuvent aussi servir les desseins de couples non mariés ou séparés de bien dans une optique de conservation des biens. Et si la loi n’oblige pas à l’ouverture d’un compte professionnel, il est bien souvent obligatoire d’ouvrir un compte professionnel pour permettre à la SCI de réaliser les activités pour lesquelles elle a été créée.
L’ouverture d’un compte bancaire n’est également pas une obligation pour les associations loi 1901 à but non lucratif. Là encore, il n’existe aucun texte contraignant en la matière.

Pourtant, ces structures collectives poursuivent également des objectifs. Bien que ceux-ci ne peuvent être commerciaux, ils impliquent souvent l’achat de matériel, la location de lieux ponctuels ou permanents et bien d’autres dépenses de gestion quotidienne. Ouvrir un compte bancaire spécifiquement dédié à ces usages est donc souvent obligatoire dans les faits.

Comment ouvrir un compte professionnel ?

Vous l’aurez donc compris, la majeure partie des entreprises, individuelles ou collectives, mais aussi des associations ou des sociétés civiles se doivent de recourir à l’ouverture d’un compte professionnel pour exercer leurs activités. Et les démarches sont assez simples. Il faudra d’abord choisir un établissement bancaire qui convienne. Certains préféreront les banques physiques tandis que d’autres choisiront plutôt les banques en ligne pour leurs tarifs moindres et leur flexibilité.

Si vous avez cherché comment ouvrir une société sur Internet, vous avez sans doute remarqué que l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est un passage obligé pour la création d’entreprise. Au moment de présenter votre demande à un établissement, il faudra donc vous munir d’une pièce d’identité du gérant, du dirigeant ou de toute autre personne habilitée à utiliser le compte ainsi que des projets de statuts le cas échéant et d’un justificatif d’utilisation du local commercial si vous en bénéficiez.

Comment ouvrir une société dans les meilleures conditions grâce au compte professionnel ?

On rappelle que l’ouverture d’un compte professionnel est très souvent une obligation préalable à l’immatriculation d’une société auprès du greffe du tribunal de commerce. En échange de votre dépôt, la banque vous remettra en effet une attestation que vous devrez joindre au dossier. Une fois le Kbis reçu, le compte sera alors véritablement ouvert et votre structure pourra commencer à l’utiliser pour exercer son activité, mais pas avant.

Le dépôt de capital social à la banque est une obligation réglementaire, mais aussi une garantie de solvabilité pour vos futurs partenaires. Sachez donc définir avec à-propos la somme que vous y verserez. En effet, certaines formes juridiques, comme l’EURL ou la SAS par exemple n’imposent qu’un capital social minimal de un euro pour lancer l’activité. À vous de savoir si ceci est suffisant pour vous permettre d’évoluer rapidement dans votre branche d’activité ou s’il est préférable d’y consacrer une somme plus importante pour optimiser votre crédibilité et donc capter un nombre plus élevé d’affaires à traiter !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here