PARTAGER
chien seul

Si vous avez un animal à quatre pattes, vous souhaitez lui donner votre affection et vos soins en permanence. Mais chaque personne moderne est occupée par diverses activités et passe-temps, certains apportent un revenu et une stabilité, d’autres servent au plaisir et au développement général. Dans ces circonstances, vous ne pouvez pas mettre votre chien dans une couverture pour chien pour dormir toute la journée.

Toute la journée, le chien vous attendra fidèlement, mais vous devez marcher, manger et réaliser votre propre potentiel. C’est pourquoi les meubles et les objets souffrent souvent du vandalisme d’un animal abandonné. En laissant le chien seul à la maison, vous le privez des joies habituelles. Toute la journée le chien sera seul, c’est inhumain par rapport à un compagnon à quatre pattes dévoué.

Chez qui laisser l’animal ? Il n’est pas toujours pratique de demander à la famille ou aux amis de garder son chien pendant son absence. Que peut-on faire pour vous aider dans cette situation ? Comment laisser un chiot seul à la maison pour qu’il puisse supporter calmement la solitude ? Lisez la suite pour obtenir la réponse à toutes ces questions.

Comment laisser un chien seul ?

Alors, comment apprendre à un chiot la maison et comment laisser le chien seul dans l’appartement pour que celui-ci reste intact ?

1. Enseigner le temps seul

Commencez par enfermer votre chiot dans la zone de confinement avec un jouet à mâcher ou une autre activité constructive, puis sortez discrètement de la pièce. Revenez immédiatement et récompensez-le en le félicitant et en lui donnant une friandise. Répétez le processus, en augmentant lentement la durée de votre absence à chaque fois. Au début, même une ou deux minutes peuvent sembler trop longues pour votre chiot.

À mesure que vous augmentez la durée de votre absence, revenez régulièrement voir votre chiot. S’il est calme et tranquille, récompensez-le en le félicitant et en lui donnant une friandise avant de partir pour poursuivre le compte à rebours. Ne faites pas trop d’histoires lorsque vous le surveillez.

2. Hôtes de substitution

Un tel substitut peut être un jouet ou un sac dans lequel vous pouvez l’emmener avec vous en y mettant de la nourriture. Votre tâche sera d’attirer le plus possible l’attention du chiot sur cet objet et de le fixer en le récompensant avec une friandise.

Lorsque le besoin se fait sentir de quitter la maison pour affaires, laissez le jouet sur le tapis, le chiot aura moins peur de votre absence, puisque votre objet préféré est à côté de lui. Veillez à retirer le jouet en rentrant à la maison, il n’apparaît dans vos mains que dans deux cas : lors des promenades et sur la litière du chiot en votre absence.

3. Prévenir l’anxiété de séparation

Chaque fois que vous laissez votre chien derrière vous, n’en faites pas tout un plat. Ne vous retournez pas, ne lui faites pas de câlin d’adieu et n’ayez pas l’air contrarié. Et à votre retour, ne courez pas serrer votre chien dans vos bras et n’ayez pas l’air trop excité (je sais que c’est difficile). Faites en sorte que le départ et le retour se déroulent sans incident. Attendez que votre chien soit calme et tranquille avant de le couvrir de bisous.

laisser chien

4. Exercice actif

Ne soyez pas paresseux, marchez activement et communiquez avec votre chiot pendant les promenades – c’est un bon plus pour le développement global, la socialisation et l’intelligence du chien. Essayez d’habituer et d’entraîner le chien à voir et à comprendre vos expressions faciales, vos gestes, vos intonations, vos paroles. Pas immédiatement, mais les chiens apprennent tout cela calmement et même avec beaucoup de joie.

Plus vous montrez et expliquez au chiot comment se comporter dans telle ou telle situation, plus votre animal deviendra obéissant et raisonnable. Les chiens qui reçoivent suffisamment de stress physique et émotionnel lors de promenades actives.

5. Séparer tôt

Aussi difficile que cela puisse être, il est sage de quitter votre animal plus tôt afin qu’il ne devienne pas dépendant de votre compagnie. Assurez-vous qu’il dispose d’un lit douillet ou d’une cage, de beaucoup d’eau et de son jouet préféré. Allez dans une autre pièce sans faire de bruit pendant qu’il se contente de jouer.

Commencez par quelques minutes et augmentez progressivement le temps pendant lequel vous êtes hors de vue. N’ouvrez pas la porte si vous l’entendez gémir, pleurer ou aboyer. Lorsqu’il est calme, vous pouvez entrer dans la pièce et le féliciter brièvement sur un ton direct. Intégrez progressivement les sorties à l’extérieur de la maison à votre routine, en suivant les mêmes étapes.

Combien de temps seul un chien doit-il passer ?

C’est une question scientifique, mais aussi une question d’éthique. Si, par exemple, quatre heures sont un temps raisonnable pour laisser un chien, on peut en déduire que les personnes dont la vie rend cela impossible ne devraient tout simplement pas avoir de chien, car elles ne peuvent pas fournir l’environnement nécessaire à une bonne vie de chien. Mais cela ne fonctionne pas comme ça. Comme pour toute autre question éthique, chaque propriétaire de chien doit faire face à ce dilemme par lui-même.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here