PARTAGER

Vous êtes actuellement étudiant, et pour améliorer vos compétences en langues étrangères, vous aimeriez effectuer un séjour linguistique dans un pays non-francophone. Seulement, partir à l’étranger coûte cher, et dans la mesure où vous êtes étudiant, votre budget est assez limité. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des aides pour aider les jeunes à voyager, sans avoir à s’endetter pour cela. Voyons ensemble les différentes subventions dont vous pouvez bénéficier pour partir en séjour linguistique.

Aide financière étudiant séjour linguistique : quelles sont les possibilités ?

Que vous soyez un étudiant qui poursuit le fil normal de sa scolarité, ou un salarié en train de faire une reconversion professionnelle, ou une formation visant à améliorer ses compétences pour exercer ses missions, vous pouvez bénéficier d’aides financières ou de réductions sur votre séjour linguistique. Ces subventions dépendront de votre statut professionnel, mais aussi du pays dans lequel vous comptez vous rendre. Découvrez tout de suite les différentes aides possibles, selon que vous soyez étudiant ou salarié.

aide financière étudiant séjour linguistique

Les aides financières pour un étudiant

Vous êtes un étudiant, qui poursuit son cursus scolaire et qui souhaite effectuer un séjour linguistique pour parfaire sa maîtrise d’une langue étrangère ? Plusieurs options s’offrent à vous pour financer votre voyage à l’étranger :

  1. L’aide à la mobilité internationale. Ce dispositif s’adresse aux étudiants boursiers, qui partent à l’étranger lors de séjours allant de 2 à 9 mois. Pour bénéficier de la prise en charge de vos frais de séjour, il vous faudra retirer un dossier au service des relations internationales de votre établissement, et présenter un projet solide. Ce dernier doit correspondre à la politique de l’établissement, et démontrer son intérêt par rapport à vos études. Ce sera alors au responsable du lieu d’étude de donner sa décision favorable ou défavorable.
  2. Se rapprocher du Conseil Général et du Conseil Régional. Ces deux entités sont souvent disposées à soutenir les jeunes qui souhaitent se former à l’étranger, via des bourses d’études ou des subventions.
  3.  Profiter d’un échange universitaire. Le principe ici, est de partir quelques mois dans une faculté à l’étranger, et que votre établissement d’origine reçoive un étudiant étranger en échange.

Les aides financières lorsqu’on est salarié

On peut tout à fait être salarié, et reprendre des études en même temps que l’on travaille. Mais là aussi, il faut pouvoir financer ce projet, souvent onéreux. S’il y a un dispositif que n’importe quel salarié peut solliciter dans ce genre de cas, c’est le DIF : Droit Individuel à la Formation. Quel que soit son statut professionnel, une personne employée dans une entreprise cumule des droits à la formation, qui peuvent être mobilisés pour une formation en ligne, en présentiel, ou un séjour linguistique à l’étranger, puisque les DIF se convertissent en euros. Il vous faudra simplement vous assurer que le séjour qui vous intéresse, est bien éligible au DIF, car ce n’est pas de cas de tous. Enfin, n’hésitez pas à solliciter votre comité d’entreprise, qui peut parfois vous aider à financer des voyages, ou possède même un catalogue de séjours à prix réduits.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here