PARTAGER
défiscalisation Pinel

La loi Pinel porte le nom de la ministre en charge du logement qui a mis en place ce dispositif de défiscalisation. Il s’agit de profiter dans le cas d’un achat de logement neuf d’un avantage fiscal soumis à certaines conditions. Des restrictions ont été apportées récemment à cette niche fiscale, mais le dispositif Pinel a été prolongé jusqu’en fin 2021.

L’avantage fiscal du dispositif Pinel

Le contribuable français qui souhaite profiter du dispositif Pinel devra investir dans l’achat d’un bien immobilier neuf. Il s’engagera à le mettre en location pour une durée de 6, 9 ou de 12 ans. Il pourra alors déduire un pourcentage proportionnel de ses impôts, en contrepartie : pour un Pinel de 6 ans, 12%, pour un Pinel de 9 ans, 18% et pour un Pinel de 12 ans, 21%. C’est un avantage fiscal extrêmement significatif qui se poursuit tout au long de la période fixée.

Au bout de la période, le propriétaire est libre bien sur de vendre son bien ou de le conserver. Il devra toutefois tout au long de la durée du Pinel avoir un locataire dans son logement pour pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal. Le dispositif Pinel a été mis en place pour favoriser la construction de logements neufs, aider la mise en location de nouveau logement pour relancer le marché de la construction et pourvoir au besoin de nouveaux logements. Des zones particulières ont été redéfinies par le gouvernement Philippe, celles où le marché est tendu, pour pouvoir bénéficier du Pinel.

La défiscalisation Pinel pour se créer un patrimoine sans apport

La loi Pinel permet d’acheter un bien immobilier sans avoir pour autant un apport personnel, ce qui est habituellement demandé par les banques. En effet, outre la réduction d’impôt via l’avantage fiscal, le loyer perçu du fait de la mise en location du bien constituent des revenus réguliers sont des rentrées régulières qui vont permettre de rembourser du prêt. Le Pinel est donc en tant que tel une garantie pour les banques pour vous octroyer un prêt. Il est à noter que les intérêts d’emprunt sont de surcroît déductibles des loyers qui sont perçus.

Les banques sont donc plus ouvertes pour accorder un crédit, et ceci même si l’emprunteur n’a pas d’apport personnel.

bien immobilier

L’investissement dans « la pierre » est un objectif patrimonial majeur pour 70% des Français. Le fait de prendre un crédit immobilier présente un double intérêt : un avantage fiscal puisque les intérêts d’emprunt sont déductibles des loyers perçus, comme on l’a vu. Mais également, un intérêt financier : l’investisseur place son argent à un taux supérieur à celui auquel il va emprunter, ce qui représente donc un gain pour lui. Enfin, à la fin de la période de Pinel, l’investisseur pourra soit poursuivre la location du bien qu’il possède et percevoir les loyers, soit vendre le bien immobilier avec une potentielle plus valus : dans les deux cas, il va accroître son patrimoine.

Investissement avec la loi Pinel : idéal pour préparer sa retraite

Bien souvent, les personnes qui investissent dans l’immobilier locatif souhaitent disposer d’un revenu complémentaire lorsqu’ils seront à la retraite. Après la période d’investissement et de défiscalisation Pinel, qu’elle soit de 6, 9 ou 12 ans, le propriétaire sera libre de disposer de son bien immobilier. Il pourra choisir parmi trois options:

La première est de conserver le bien dont il est devenu propriétaire pour y vivre. La deuxième option est de poursuivre la location et de percevoir les loyers comme revenu complémentaire pendant sa retraite. Enfin, il pourra revendre le bien, et profiter de la plus-value pour un projet ou un autre investissement. Ce qui rend ce dispositif adéquate à une bonne et heureuse retraite !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here