PARTAGER
choisir son ukulélé

Depuis le tube planétaire de IZ, le fameux « Somewhere over the rainbow », tout le monde a entendu parler du ukulélé. Qui n’a pas versé une petite larme, pensant à un être aimé ou à un souvenir mélancolique bercé par le son si pur du prodige hawaïen ? Son talent, directement proportionnel à sa masse corporelle (à la fin de sa vie, il atteignait les 343 kg !) les poussèrent lui et son instrument de prédilection sur le devant de la scène internationale.

Pourtant le ukulélé, bien qu’il soit d’invention relativement récente, était connu des musiciens depuis longtemps et pouvait déjà prétendre à plusieurs coups d’éclat. Cette célébrité renouvelée trouva son écho parmi le grand public et depuis le ukulélé est devenu un instrument à la fois exotique et apprécié partout, comme le djembé le fut en son temps… Alors, pour ceux qui souhaitent pincer ses cordes, petit retour aux origines avant de parler achat…

Le ukulélé, kezaco ?

Le ukulélé est une adaptation du cavaquinho portugais et plus particulièrement de la version de Madère, le machete. Il aurait été introduit sur l’île par des immigrants portugais venus couper la canne à sucre, en 1879. Selon le point de vue américain, sa conquête de la planète aurait ensuite suivi trois grandes périodes d’expansion :

  • la première serait le fait de l’exposition universelle de 1915 : le pavillon hawaien, sublimé par ses musiciens, remporta un énorme succès et des artistes tels que Cliff Edwards ou Roy Smeck, conquis par le son si particulier de l’instrument, décidèrent de l’adopter ;
  • étrangement, la deuxième vague serait le corollaire de l’invention du ukulélé en plastique ! Arthur Godfrey fut le promoteur de l’instrument pendant cette période qui commença à décliner à partir des années 70 ;
  • les origines de la troisième vague alimentent toujours le débat, cependant les experts sont tous d’accord sur un point. Israel Kamakawiwoʻole fut l’un des acteurs majeurs de cette dernière poussée au niveau mondial du ukulélé.

Cet instrument à la fois discret par la taille et intriguant par le son, a donc connu plusieurs vies. Selon les époques, le ukulélé fut indispensable aux jazz-band pour donner une touche de légèreté à leurs productions, puis l’étendard d’une jeunesse révoltée en mal de changement avant de propulser (enfin!) sa culture d’origine sous les sunlights médiatiques. Aujourd’hui, nombreux sont les musiciens qui veulent s’initier à cet instrument. Pour les accompagner, nous avons créé ce petit guide des bonnes pratiques pour bien choisir son premier instrument.

cours de ukulélé

Bien choisir son premier Ukulélé

Le choix de votre instrument dépend tout d’abord de l’usage auquel vous le destinez et de votre expérience musicale. Il existe de bons instruments à des prix très abordables qui seront parfaits pour débuter. Cependant, les guitaristes chevronnés préféreront investir dans des ukulélés fabriqués avec des essences plus nobles et aux finitions plus ajustées. Vous devrez faire attention à trois points en particulier :

  • la justesse : méfiez vous des « boîtes à camembert » dont il est impossible de tirer un son correct, la qualité du bois employé est souvent la responsable ;
  • la finition des mécaniques : les ukulélés de mauvaise qualité ont tendance à se désaccorder en permanence ;
  • la taille de l’instrument : il en existe trois principales, Soprano, Concert et Ténor, des sonorités les plus aiguës aux plus graves.

Pour sécuriser votre premier achat, il est important de se tourner vers des professionnels. Vous pouvez vous adresser à Lordel musique, une maison réputée pour sa gamme large et variée et la qualité de ses prestations. Pour acheter son premier ukulélé, il suffit de suivre le lien ! La diversité de l’offre est dantesque !

Apprendre et progresser ?

L’apprentissage musical est avant tout demandeur de temps et de discipline. C’est pourquoi le soutien d’un professeur est souvent le bienvenu. Malheureusement, par manque de temps, d’argent ou même de motivation, il est parfois difficile d’intégrer un cours classique. Grâce à Internet, il est aujourd’hui aisé d’apprendre la musique de chez soi, à son rythme et de manière efficace. Les tutoriels comme les cours de ukulélé de La Grive Musicienne sur Youtube permettent de suivre une méthode pas à pas et sans contrainte. Rappelez-vous que vous pouvez parfaitement apprendre la musique seul, c’est la raison pour laquelle ce genre de page, truffée d’infos et d’astuces, existe et se partage ! Et qui sait, un jour, vous pourriez devenir le nouveau Julien Doré ! En tout cas, on vous souhaite sa carrière …

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here