PARTAGER
cbd dans le monde

Le Cannabidiol, tout le monde en parle en ce moment, les avis divergent, faisons le point et intéressons-nous à ce qui marche vraiment et qui est supporté par le monde scientifique et médical. Commençons par dire : Non le CBD ne se fume pas exclusivement, non le CBD ne rend pas « high », non le CBD n’est pas illégal. Nous voilà d’ores et déjà débarrassés de trois idées préconçues.

Comment prendre du CBD ?

Parmi les nombreuses façons de consommer du Cannabidiol, l’extrait naturellement présent dans le chanvre et le cannabis, on trouve la fleur de CBD, les e-liquides au CBD, les huiles sublinguales au CBD, les crèmes et baumes au CBD, les infusions au CBD, les gélules et capsules au CBD, les bonbons au CBD, et de nombreuses nouvelles formes à venir. Oui mais voilà, toutes les façons de prendre du CBD ont leurs pour et contre. On associe souvent cannabis thérapeutiqueavec la forme de joints roulés mais il n’en est rien et vous allez voir que le cannabis thérapeutique s’adresse à tout un chacun. Allons donc à l’essentiel et parlons de la méthode qui offre la plus grande efficacité et ce, sans aucun risque, c’est l’huile de CBD. Les huiles CBD sont une excellente façon de consommer du CBD puisque très concentrées, facile d’emploi, un temps d’action record en 20 minutes environ et une efficacité élevée due à l’absorption directe du CBD par les muqueuses buccales. Il faut déposez les gouttes d’huile CBD sous la langue et laisser agir de 30 secondes à 1 minute avant de déglutir. Les huiles de CBD sont généralement équipées d’une pipette pour un dosage au compte-goutte. Les huiles CBD existent sous différentes concentration : 3, 5, 10, 25% et différents niveaux de qualité. Plutôt que de lister les effets thérapeutiques supposés du CBD, qui ne sont pas validés par l’ANSM (Agence Nationale de Sureté du Médicament, regardons les pays voisins européens qui ont autorisés le CBD et le cannabis thérapeutique. 

cbd en europe

Du CBD pour les malades européens et américains.

La Suisse par exemple, dans certaines maisons de retraite administre du cannabis à ses résidents qui souffrent d’Alzheimer et les résultats sont spectaculaires. En Suisse toujours, les produits au CBD peuvent contenir jusqu’à 1% de THC dans leur composition sans que cela ne pose aucun risque sanitaire national, contrairement à la France qui « s’alarme » de voir une prolifération de boutiques CBD et qui rédige une note « interdisant » tous produits contenant même une trace infime de THC. En Suisse toujours, un médecin, qui a reçu une formation spécialisée est en mesure d’administrer une formule issue de Cannabis avec une combinaison de CBD et THC appropriée. Cette mixture peut être réalisée sur mesure par un apothicaire licencié avec du cannabis biologique et traçable. Aux Pays Bas, cela fait bien longtemps que les huiles CBD sont en rayon dans les pharmacies et les grandes surfaces. L’utilisation d’huiles CBD ou autres huiles de cannabis comme l’huile de Rick Simpson dans les centres de douleur. En Angleterre, on trouve une entreprise pharmaceutique à la pointe du cannabis thérapeutique, GW Pharmaceuticals, ce laboratoire distribue des médicaments validés dans les pays où le cannabis médical est légal, comme le Sativex, ou l’Epidiolex. A noter que l’Epidiolex est constitué uniquement de CBD, molécule qui en France n’a aucune valeur thérapeutiquepour rappel. S’il on traverse l’Atlantique, et que l’on regarde où tout a commencé, au Colorado, on peut noter l’histoire médiatique et extraordinaire à la fois de la petite Charlotte Figi qui, atteinte d’une forme d’épilepsie rare a reçu un extrait fort en CBD de la part de la désormais mythique société : Charlotte’s Web. La petite Charlotte est passée d’une trentaine de crises par jour à quelques-unes par semaine. 

Mais les effets recherchés du CBD par la grande majorité des utilisateurs, sont les effets calmants et relaxants ainsi que l’action anti-inflammatoire du CBD. Et c’est bien ce dernier point qui embarrasse BigPharma, le CBD ne présente aucun risque contrairement aux anti-inflammatoires classiques, le CBD n’altère pas l’esprit, contrairement aux antidépresseurs par exemple et l’on pourrait continuer comme ça longtemps, Avec un prospect aussi sérieux que le CBD, il va peut-être falloir reconsidérer notre politique du tout médicament dans laquelle nous sommes enfermés et c’est bien là que le bât blesse.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here