PARTAGER
podologue

Deux tiers des Français ont mal aux pieds, et 80%.  La structure complexe du pied lui permet de disposer de 3 arcades horizontales (longitudinales internes et externes), qui peuvent jouer un triple rôle d’appui, d’amortissement et de propulsion. Si jamais cette organisation se dérègle, cela provoquera non seulement des lésions sur les pieds, mais aussi à l’étage supérieur : genoux, hanches, dos … Comme les pieds ne sont pas isolés, les pieds sont reliés au reste du corps pour faire bouger les chevilles. Lorsque nous marchons sur nos pieds, nous sommes obligés d’obtenir une réponse globale du corps. Lorsqu’une partie du corps est compensée, la situation est inversée et le pied s’adaptera et / ou compensera et causera de la douleur. Dans cet article, nous vous présentons la personne à qui vous devez vous adresser en cas de douleur aux pieds.

Qu’est-ce qu’un podologue ?

Un podologue est un professionnel de la santé spécialisé dans les pathologies des pieds. Sa mission consiste à intervenir dans le diagnostic et le traitement des pathologies cutanées ou unguéales. Cependant, il est important de bien distinguer les soins de pédicurie (verrues, durillons, ongles incarnés, etc.), la fabrication d’orthèses destinées pour aider à corriger certaines déformations et pathologies et les soins de podologie. Le podologue à Paris se charge alors de l’examen pathologique du pied.

Quand consulter un podologue ?

Une douleur au pied nous conduit souvent à consulter un podologue. De façon général, il conviendrait de consulter dès l’apparition de la douleur, qu’elle se situe au niveau :

  • Du talon
  • Des orteils
  • De la plante du pied
  • De la cheville…

Consulter un podologue peut vous être indispensable si vous vous sentez instable lors de la marche, si vous avez des séquelles d’entorses de cheville, si vous constatez une usure anormale de vos chaussures, en cas de chute (enfants, personne âgée).Nous vous conseillons également de prendre un rendez-vous avec un podologue si vous constatez une douleur de dos, des lombalgies ou encore une douleur de genou.

D’autres douleurs chroniquespeuvent aussi liées aux pathologies du pied. Ainsi, veuillez consulter un podologue lorsque des douleurs de genoux, hanche, dos apparaissent et surtout quand elles deviennent chroniques.Celles-ci peuvent venir d’une mauvaise posture et une mauvaise répartition des appuis qui sollicite trop une autre partie du corps.

Par ailleurs, il faut éviter les entorses à répétitions surtout pour les sportifs. Vos muscles et vos articulations sont soumis à une pression extrême et doivent être pris en charge.Un écart minime ou un léger défaut de soutien de l’athlète peut provoquer des douleurs musculaires ou articulaires, une tendinite, une arthrose précoce…En l’absence de compensation et de restrictions limitées, un bon accompagnement est essentiel pour une bonne pratique sportive et de performance. Quoi qu’il en soi, il vaut mieux prévenir et éviter les dommages que guérir…

podologie

Quelle est la différence entre la pédicure, la pédicure-podologue et le podologue ?

D’un point de vue santé ou beauté global, une pédicure fonctionnera. La pédicure ne peut traiter que les affections de la peau et des ongles, comme couper les ongles et éliminer les callosités.

D’autre part, les podologues traitent les maladies de la peau et des ongles avec ou sans maladies systémiques (diabète, rhumatismes, etc.). Les podologues enquêteront également sur les structures plus profondes et les causes/plaintes profondes.

En ce qui concerne le podologue et la pédicure-podologue, ce sont les mêmes choses. Bien entendu, à ne pas confondre avec une esthéticienne qui peut pratiquer une pédicure au lieu d’un traitement dans un institut de recherche, et dont la formation n’est pas médicale. Les podologues ne sont pas des médecins, mais certains médecins peuvent avoir été formés en chiropratique (rhumatologue, orthopédiste, médecin du sport, etc.).

Podologue : quel remboursement par la Sécurité sociale ?

Remboursement du podiatre pour les patients diabétiques

Si vous consultez un podiatre en raison d’une maladie du pied liée au diabète, votre médecin effectuera un examen podologique lors de la première consultation. Il permet de définir le cadre à saisir pour le remboursement via l’assurance maladie :

  • Grade 0 : sensibilité du pied non affectée
  • Grade 1 : souffrant de sensibilité du pied sans complications
  • Grade 2 : sensibilité du pied associée à une maladie artérielle et/ou une déformation
  • Grade 3 : antécédents de complications graves telles qu’ulcères et/ou amputation

Pour les patients diabétiques, le remboursement de l’institution de sécurité sociale pour les podiatres est de 100 % de la base de remboursement de la sécurité sociale (BRSS) de 27 euros. Pour les patients de niveau grade, 4 consultations et traitements sont nécessaires chaque année. Pour le grade 3, 6 séances annuelles et 4 séances par an pour les patients. Le médecin traitant ou le diabétique doit prescrire ce traitement afin que le remboursement du podologue puisse être effectué.

Remboursement d’un podologue pour les non-diabétiques

Si vous ne trouvez pas de condition médicale liée au diabète, les frais de remboursement du podiatre sont de 60 % du BRSS. Veuillez noter que pour bénéficier du remboursement de votre podologue, il est important de consulter d’abord votre médecin traitant afin de respecter des parcours de soins coordonnés. Il sera responsable du premier diagnostic médical et vous conduira chez le podologue.

Quant aux semelles orthopédiques, elles doivent être prescrites par un médecin pour être remboursées au taux de 65 % du tarif régulier. Ensuite, ils peuvent être mis à jour avec l’aide d’un podiatre sans consulter un médecin.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here