PARTAGER

Le stand up paddle est un sport nautique qui se pratique en mer, mais aussi en eau douce, et requiert l’utilisation d’une planche et d’une pagaie. Il est particulièrement apprécié, car accessible à tous les niveaux et facile à apprendre, le seul pré-requis étant de savoir nager, notamment si vous comptez le pratiquer dans des zones où il y a de la profondeur. L’engouement pour cette activité s’explique par le fait qu’il s’agit d’un sport complet permettant de travailler à la fois les muscles des membres supérieurs, ceux des membres inférieurs et les abdominaux, tout en s’amusant et en découvrant de magnifiques paysages. Mais depuis quand le stand up paddle existe-t-il ?

Les origines du stand up paddle

Avant de devenir un sport qui consiste à ramer debout sur une planche rigide ou gonflable, en mer, sur une rivière ou un lac, le stand up paddle était avant tout un moyen de locomotion utilisé par les Polynésiens qui, il y a une centaine d’années, taillaient des troncs d’arbre et les assemblaient en forme de grandes planches pour en faire des radeaux.

Leurs rois ont ensuite été les premiers à « surfer » debout sur de grosses planches faites de tronc d’arbre, sur l’océan. Il faut savoir que le surf avait aussi une dimension spirituelle pour les Polynésiens qui considéraient cette pratique comme un moyen de défier la mer et prouver leur supériorité par rapport à cette dernière.

Le stand up paddle tel que nous le connaissons à l’heure actuelle, a été créé par un champion de natation appelé Duke Kahanamoku et une bande d’amis et a été rendu populaire à nouveau dans les années 2000 par Dave Kalama et Laird Hamilton, avec le succès de planches de surf plus courtes et légères.

stand up paddle

À noter que le surf, qui est aussi un sport de glisse, est également né en Polynésie où il est pratiqué depuis le XVème siècle et rendu populaire au XXème siècle, sous l’impulsion de Duke Kahanamoku, toujours. En 1912, il fait des démonstrations de glisse en Californie, qui contribueront à provoquer une véritable frénésie auprès de la population.

C’est son implication dans la popularisation de ces sports de glisse qui ont valu à Duke d’être considéré comme le véritable père du surf moderne aux États-Unis.

Aujourd’hui, le stand up paddle et le surf, qui lui, ne nécessite pas l’utilisation de pagaie, sont 2 disciplines sportives distinctes qui se pratiquent en compétition ou en loisir.

Quelles sont les disciplines du stand up paddle ?

Le stand up paddle peut se pratiquer en cruising ou randonnée qui consiste en des balades sur de courtes ou longues distances sur des lacs, des rivières et en mer.

Il est également possible de le pratiquer en race ou course sur de plus ou moins longues distances près des côtes ou en haute mer. Cette discipline est réservée aux sportifs aguerris et entraînés étant donné qu’elle nécessite beaucoup d’endurance et d’entraînement.

Le SUP surfing quant à lui, consiste à surfer sur une planche de surf et avec une pagaie. Cette pratique est réservée aux personnes qui ont déjà un bon niveau de surf et qui connaissent bien les règles qui s’appliquent sur les spots.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here