PARTAGER
sevrage tabagique

La cigarette électronique a amorcé son « vrai » virage numérique. Aujourd’hui, l’e-cigarette devient un objet high tech, au même titre que les smartphones et autres appareils dits « intelligents ». La tendance est aux dispositifs sur mesure et entièrement personnalisés, grâce aux avancées du Machine Learning, dans une optique non plus exclusivement récréative, mais sanitaire : aider plus efficacement au sevrage tabagique. Selon le Baromètre de Santé publique France, la cigarette électronique a déjà permis à quelque 700 000 Français de décocher définitivement du tabac. Pour l’Académie nationale de médecine, la cigarette électronique est indubitablement moins dangereuse que la cigarette à tabac. Quel est l’apport des cigarettes électroniques intelligentes ou smart ?

E-cigarette intelligente : les débuts de l’aventure

En 2016, un fabricant « audacieux » fait le pari de lancer sur le marché un smartphone qui pouvait aussi être utilisé comme une cigarette électronique. L’objet quelque peu fantaisiste embarquait deux batteries séparées, une pour chaque « fonction », avec la possibilité d’inverser les sources d’alimentation pour utiliser, indifféremment, la fonction « téléphone » ou la fonction « vapotage).

Avec le recul, on peut dire que le marché n’était pas assez mûr ou préparé pour accueillir cette « innovation ». Le produit signé Vaporcade a donc fait choux blanc. Pour l’anecdote, le fabricant en question a fini par mettre la clé sous le paillasson. Mais il faut dire qu’il avait marqué un point en se lançant hors des sentiers battus pour inaugurer un semblant de piste pour ses concurrents. Très vite, de jeunes start-up innovantes ont vu tout le potentiel de l’association de fonctionnalités « intelligentes » à une machine aussi basique que peut l’être une cigarette électronique… un peu comme l’a fait le marché du smartphone au début des années 2000.

Un autre fabricant, français cette fois-ci (Enovap), s’est attelé à concevoir une cigarette électronique high tech, avec pour objectif d’aider les vapoteurs à reprendre le contrôle sur leur consommation de nicotine. Exit donc l’aspect purement récréatif de l’e-cigarette. Le paradigme a changé à la faveur de dispositifs qui aident réellement au sevrage tabagique, à travers la baisse progressive de la concentration de nicotine dans l’e-liquide. Objectif affiché de ces nouvelles pratiques : s’inscrire dans les politiques de lutte contre le tabac dans le cadre des grandes orientations stratégiques de la santé publique.

ecigarette intelligente

E-cigarette et Machine Learning : le combo gagnant

La cigarette électronique intelligente fait appel à la magie du Machine Learning. Le dispositif de vapotage « apprend » à s’adapter aux besoins de l’utilisateur, à ses préférences et à ses objectifs. L’utilisateur peut par exemple paramétrer la durée sur laquelle il souhaite étaler son sevrage tabagique. Encore mieux, il peut programmer sa cigarette électronique de manière à basculer entre des e-liquides avec et sans nicotine, sans qu’il n’ait besoin de changer de liquide pour e-cigarette.

Dans une optique de sevrage tabagique, la cigarette électronique intelligente est capable, grâce à des algorithmes avancés, d’ajuster en continu la quantité de nicotine inhalée, et de la baisser de manière progressive sur la durée, de manière subtile et pertinente, sans éveiller « les soupçons » du vapoteur. Et parce qu’elle est dotée de deux réservoirs d’e-liquides, l’e-cigarette intelligente donne la possibilité au vapoteur de varier les saveurs, mais aussi les teneurs en nicotine.

Aussi intelligente soit-elle, la cigarette électronique connectée aura toujours besoin d’e-liquide pour fonctionner. Choisissez le vôtre ici : https://www.vapoclope.fr/72-e-liquides-recharge-cigarette-electronique.

Cigarette électronique intelligente : la santé de l’utilisateur avant tout

Vous l’aurez compris, tout l’objet des nouvelles cigarettes électroniques intelligentes et connectées et de mettre l’innovation au service de la santé du vapoteur. Aujourd’hui, ce type de dispositifs est fortement encouragé par des organismes d’autorité en France, à l’instar de l’Académie nationale de médecine, qui reconnait leur utilité en matière de sevrage tabagique. Généralement, une cigarette électronique intelligente sera accompagnée d’une application mobile dédiée, dont l’objectif est de responsabiliser l’utilisateur, à travers un suivi régulier de sa consommation de nicotine.

Un pas de plus vers la lutte contre le tabagisme

En France, et un peu partout dans le monde, les autorités publiques restent quelque peu hésitantes à reconnaître officiellement les cigarettes électroniques comme des dispositifs aidant à lutter contre le tabac. La disponibilité des e-cigarettes intelligentes et connectées rend cette position de plus en plus intenable à moyen et long terme. D’ores et déjà, plusieurs organisations militent en faveur de l’intégration des cigarettes électroniques dans les campagnes de sensibilisation contre le tabac, au nom d’une politique du « moindre mal » qui a fait ses preuves.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here