PARTAGER
type de plaque funéraire

L’usage des plaques funéraires s’invite de plus en plus dans le rituel des derniers hommages en la mémoire des morts. De ce fait, elles se retrouvent désormais sur un grand nombre de tombes dans les cimetières. Les urnes se font plus remarquables que les autres, mais toutes semblent véhiculer un même message métaphorique. Ce à quoi s’intéresse cet article à travers le questionnaire suivant. Tout d’abord, qu’est-ce qu’une plaque funéraire ? À quoi sert-elle ? À base de quels matériaux se conçoit-elle ? Quels sont les critères pour réaliser un bon choix de plaque funéraire ? Découvrez ici l’essentiel à savoir sur le sujet.

La plaque funéraire : de quoi s’agit-il ?

La plaque funéraire, également connue sous le nom de plaque tombale ou plaque mortuaire, est un ornement de tombe conçu et vendu vierge. Comme le propose la boutique des petits anges, elle est ensuite personnalisée avec une gravure. Cette dernière porte généralement le nom, la date de naissance et la date de décès de la personne disparue.

Avec les nouvelles tendances, il est possible d’y ajouter la photo (en format d’identité) de cette dernière. D’où son caractère personnalisable. Pour plus d’attrait, vous pouvez y inscrire une pensée symbolique, une citation ou encore un poème très court.

Dans sa forme plus authentique, cette œuvre d’art a deux finalités. D’une part, elle porte le sens d’un hommage vibrant en la mémoire de l’illustre disparu(e) et sert de ce fait à lui décorer sa tombe. D’autre part, la plaque funéraire se conçoit avec pour but d’identifier plus facilement la tombe d’un défunt parmi les autres sépulcres. Selon les matériaux employés dans sa fabrication, ce symbole d’hommage à l’égard de la personne décédée peut résister aux intempéries pendant des années voire des décennies.

Quels sont les matériaux de fabrication d’une plaque funéraire ?

Les plaques funéraires sont fabriquées en plusieurs matières. Au départ, elles se concevaient en granit et en bronze. Bien qu’elles soient encore utilisées aujourd’hui, ces matières se voient complétées d’autres telles que le plexiglas, la porcelaine et le marbre.

L’avantage de ces nouveaux matériaux désormais intégrés à la fabrication des plaques tombales est leur qualité esthétique. Sans doute, elles se prêtent davantage à la personnalisation. Mieux, elles sont très résistantes aux UV, à la chaleur et aux poussières.

Le plexiglas

Le plexiglas, « plexi » en abrégé, est un plastique dur transparent semblable au verre. Pratique et facile à entretenir, sa transparence est un grand atout pour la plaque. Avec le plexi, il est plus aisé d’avoir un rendu sur-mesure.

La porcelaine

Matière translucide et imperméable, la porcelaine est généralement utilisée pour concevoir des plaques funéraires au portrait complexe. Tout comme le plexiglas, elle est très résistante aux intempéries et offre un aspect plus tendance à l’œuvre dont il sert de matériau.

Le marbre

Le marbre, très souvent confondu au granit, est l’un des matériaux les plus chers dans la fabrication des plaques tombales. Cependant, il est sensible à l’érosion glaciaire et n’est destiné qu’à un usage intérieur. Pour cette raison fondamentale, de nombreuses personnes le substituent au granit.

Par ailleurs, vous trouverez des plaques mortuaires en chromaflym. Elles sont conçues à partir des matériaux synthétiques ultra résistants et durables dans le temps (la chromaflym). Un autre avantage de ceux-ci est la possibilité d’y ajouter une épitaphe ou un dessin logo en hommage à la personne décédée. Tout bien considéré, la chromaflym est une matière façonnable à tous égards.

Quels sont les différents types de plaques funéraires ?

Aussi nombreux que sont les matériaux de fabrication des plaques funéraires, celles-ci peuvent prendre plusieurs formes. En général, il existe 5 types de plaques funéraires :

  • Les plaques funéraires en forme de cœur ;
  • Les plaques funéraires en forme de nuage ;
  • Les plaques funéraires en forme de livre ouvert ;
  • Les plaques funéraires en forme de rectangle ;
  • Les plaques funéraires en forme d’oiseau.

En fait, les uns valent autant que les autres et le choix est souvent orienté par l’âge ou les passions du défunt. À titre illustratif, le cœur conviendrait mieux à un défunt qui, de son vivant, exerçait en tant que cardiologue. La forme du livre ouvert le serait, d’un autre point de vue, à la mémoire d’un érudit.

Par contre, il peut arriver qu’un autre ait des passions qui ne se rapportent aucunement aux formes de plaques suscitées. Dans ce cas d’espèce, votre artisan vous aidera à convenir d’une forme unique et élégante à la mémoire de votre défunt. Ainsi, vous aurez atteint votre objectif.

Pourquoi opter pour les plaques funéraires ?

Comme briefé plus haut, le choix d’achat d’une plaque funéraire est, dans la plupart des cas, porté par le but d’immortaliser un défunt proche ou cher à soi. Ce but reste encore motivé par plusieurs raisons.

Concevoir une plaque mortuaire pour un parent décédé peut être l’expression d’une affection difficile à oublier avec ce défunt. Dans le même sens, il apparaît comme un signe de reconnaissance à la personne disparue. Selon les croyances anthropologiques, cette œuvre permet de garder un contact indéfectible avec celle-ci.

Par ailleurs, opter pour les plaques funéraires est un devoir pour la famille du défunt. Du moins, certains cimetières l’imposent dans le seul but d’aider à distinguer les tombes les unes des autres. Au-delà de cette raison si simple, faut-il le souligner, marquer la tombe d’une personne décédée est une source de bénédictions. Alors, à quoi s’en tenir comme critères pour trouver la bonne qualité de plaque mortuaire pour son défunt ?

la plaque funéraire

Comment choisir une plaque funéraire ?

Le catalogue de références des plaques funéraires est extrêmement vaste et en arriver à identifier la qualité supérieure parait évidemment une tâche fastidieuse. Mais faut-il en démordre ? Il y a des critères précis à évaluer pour réussir son choix à cet effet. Ces critères dépendent de plusieurs éléments à savoir :

  • Le matériau de fabrication ;
  • La forme ;
  • Les apports décoratifs (le design).

Pour rappel, les matériaux de fabrication des plaques funéraires sont divers. Vous avez le choix entre le marbre (tendance, mais très coûteux) et le granit, le PVC et le plexiglas. Le verre, par ailleurs, est un matériau ultra résistant. Il devient davantage élégant quand la forme rime avec l’image ou le message inscrit.

Quels sont les avantages de choisir une plaque funéraire en verre ?

Le verre est une matière qui remplace très progressivement les anciens matériaux de fabrication des plaques tombales. Objectivement, il prend leur place parce qu’il présente de multiples avantages aussi bien pour les fabricants que les clients.

Tout d’abord, il faut dire que les verres utilisés dans la fabrication des plaques mortuaires sont des verres hautement sécurisés avec une protection anti-UV. Ce qui confère aux plaques qui en proviennent une certaine longévité dans le temps. Qui plus est, ces plaques de tombe conservent pendant toujours leur éclat originel, car le verre les protège bien entendu contre le soleil et toutes autres intempéries. Selon une étude dirigée par un groupe d’artistes américains, les plaques tombales en verre ultra résistant sont d’une durée de vie minimale de 30 ans.

De toute évidence, il se fait remarquer que le choix des plaques funéraires en verre peut être motivé par leur solidité et leur longévité. À noter également que ces objets d’ornement funéraires offrent une large possibilité de personnalisation. Cela dit, les plaques funéraires en verre sont personnalisables à tous égards.

Comment poser une plaque funéraire ?

La pose d’une plaque funéraire répond à plusieurs critères qui en fondent l’esthétique. Elle se fait selon le modèle choisi, l’état du sol du cimetière et l’environnement immédiat du sépulcre à décorer. À ces points, s’ajoute le matériau de fabrication (le marbre qui ne peut être installé à l’extérieur à cause de sa sensibilité à l’érosion par exemple).

Dans l’ensemble, notez qu’une plaque funéraire peut être enterrée entièrement ; ce qui n’est toujours pas conseillé. Aussi, elle peut être enterrée à 50 % ou à 30 voire 40 cm. Dans ce cas, faites attention aux racines d’arbres qui sont susceptibles de détériorer l’état de votre plaque plus tard.

Tout compte, la pose d’une plaque d’ornement de tombe n’est pas une tâche à envisager en bricolage. Afin de préserver la durabilité de cet objet de fort symbolisme, l’idéal est de confier la tâche à un professionnel du domaine.

Qui peut poser une plaque funéraire ?

Un marbrier est mieux aguerri pour s’y prendre à souhait. La pose d’une plaque funéraire est un travail relevant de l’expertise du domaine de la marbrerie. En effet, en confier la responsabilité à un marbrier serait la solution idéale pour profiter d’un bel ouvrage à long terme. Sans doute, ce professionnel est le mieux aguerri pour réaliser les travaux dans les règles de l’art, et bien sûr, de A à Z.

Prudence oblige, vous devez comparer les marbriers pour savoir à juste titre lequel est compétent pour réussir les travaux. Au cas où cela vous paraîtrait difficile, rendez-vous sur un annuaire en ligne pour les marbriers. Vous en trouverez assurément le bon profil. Du moins, vous avez la possibilité de recourir à la pratique de « bouche-à-oreille » afin d’être orienté par les voisins vers un prestataire fiable et compétent à la fois.

En conclusion, les plaques funéraires sont des objets d’art portant une inscription symbolique et destinés à orner la tombe des personnes décédées. Elles servent en même temps d’un grand hommage en leur mémoire. Selon les religions et les croyances, elles peuvent également prendre de nombreux autres sens.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here