PARTAGER
produits en direct des producteurs

Du producteur au consommateur, le circuit court est aujourd’hui en plein essor. La vente directe renforce le lien entre l’agriculteur et le consommateur. C’est une excellente façon d’accroître leurs revenus et de fidéliser la clientèle. Ce mode de distribution est également plus respectueux de l’environnement. Il permet de faire diminuer le gaspillage. Vous pourrez alors découvrir sur le https://www.coopcorico.fr/ tout ce dont vous avez besoin de savoir.

Les différents types pour la vente directe 

De nombreux produits peuvent être vendus en direct, fruits, légumes, fromages, pain, viande et même des produits cuisinés. La vente à la ferme est très appréciée des consommateurs. On peut ainsi découvrir l’exploitation. La cueillette, vous ramassez vos fruits et légumes selon vos besoins et vous payez au poids. Ce type de vente permet de vendre la production à date fixe et donc de l’écouler progressivement. Les AMAP, les producteurs et les consommateurs passent un contrat de trois mois à un an et les produits sont livrés de manière régulière, souvent une fois par semaine. On compte en France plus de 2000 AMAP.

Oui à la vente en direct producteur 

Elle est aujourd’hui plébiscitée par les consommateurs en quête de vie plus saine. Au-delà du goût, les produits achetés en direct parcourent beaucoup moins de kilomètres que ceux vendus en grande surface. Le bilan environnemental est plus léger. La plupart des producteurs de vente directe sont adeptes de l’agriculture raisonnée, voire certifiée AB. Soutenir la vente directe, c’est un acte militant pour soutenir les agriculteurs et les productions de nos terroirs et leur permettre de vivre dignement de leur travail. Le circuit court a aujourd’hui le vent en poupe, car il évite les nombreux intermédiaires. La vente directe, c’est aussi redécouvrir les produits oubliés. C’est la fin des fruits, des légumes bien rangés dans les barquettes en plastique, c’est l’heure de la vente directe et les bons produits de saison.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here