PARTAGER
changer de banques

La plupart des personnes qui nourrissent l’ambition de réaliser un projet immobilier, mais ne disposent pas des fonds nécessaires ont souvent recours à des prêts immobiliers. Et dans la majorité des cas, elles font le tour des banques pour obtenir les taux les plus bas du marché. Ce qui amène généralement de nombreux clients à quitter une banque pour une autre. Les désaccords et les frais bancaires trop élevés peuvent également obliger une personne à vouloir changer de banque. Dans tous les cas, le changement de banque implique un certain nombre de démarches à mener. Voici quelques conseils pour vous faciliter la tâche dans cette opération.

Profiter de la concurrence

Dans l’optique d’attirer une grande masse de personnes vers leurs produits et services, les banques se livrent une concurrence rude sur le marché bancaire. Pour cela, elles proposent des conditions de financement particulièrement attractives. On se souvient encore de la baisse des taux enregistrés dans l’univers bancaire au cours de l’année 2015. De nombreux établissements ont dû accepter de perdre une bonne partie de leur clientèle, partie à la conquête de meilleurs taux. Pour éviter de subir les mêmes conséquences, d’autres banques ont été contraintes de se conformer aux nouvelles réalités du marché en revoyant leurs tarifs à la baisse. Cette situation où le marché se retrouve caractérisé par des offres alléchantes fait le grand bonheur des clients. Si vous êtes en phase de changer de banque, vous pouvez profiter de cette concurrence pour atteindre votre objectif plus simplement. Dans ce cas précis, vous devenez maître du jeu. Il vous suffira de faire le tour des banques pour prendre connaissance de la qualité des services proposés. Votre choix final doit être orienté vers l’organisme qui présente des offres plus avantageuses que votre banque initiale, tant au niveau du service client qu’au niveau des tarifs pratiqués. Faites donc jouer la concurrence et changez de banque très simplement grâce à la mobilité bancaire.

Ouvrir un nouveau compte courant

Autrefois, pour changer de banque, il fallait mener de nombreuses actions comme transférer la somme totale de son compte vers la nouvelle banque, fermer son compte bancaire, envoyer son RIB à tous les établissements concernés par l’opération, etc. Ces démarches rendaient complexe le processus et demandait beaucoup de temps et d’énergie aux clients. À la Suite de l’instauration de la loi Macron, entrée en vigueur depuis février 2017, les usagers de banques peuvent ouvrir leurs comptes et bénéficier du service d’aide à la mobilité. En effet, grâce à ce service, lorsque vous devenez client d’une nouvelle banque, c’est elle qui se chargera de mener toutes les démarches relatives au changement de compte. Tout ce que vous avez à faire est de fournir à la banque votre pièce d’identité, un passeport, ou un titre de séjour, un justificatif de domicile, un justificatif de revenu…. Pour rappel, le service d’aide à la mobilité entre en application après présentation de votre RIB et signature d’un mandat de mobilité avec la nouvelle banque. N’hésitez pas à mûrir les recherches pour en savoir plus sur comment choisir votre banque.

changement de banques

Évaluer les frais de transfert

La loi sur le service d’aide à la mobilité facilite la vie aux emprunteurs qui souhaitent passer d’une banque à une autre, et ceci, de manière considérable. Toutefois, les opérations qui seront réalisées par la nouvelle banque en votre nom ne sont pas toutes gratuites. Par exemple, les frais liés au transfert de solde peuvent vous revenir cher. La bonne idée serait de bien évaluer ce paramètre avant de confier les clés de changement de votre compte à un établissement spécifique. Mieux encore, vous pouvez entreprendre des négociations auprès de la banque de votre choix en vue de vous accorder une prise en charge complète des coûts relatifs à cette transaction. Au pire des cas, vous pouvez obtenir des réductions.

Informer les organismes concernés par l’opération

Dans le cadre d’un changement de banque, l’opération la plus délicate consiste à effectuer le transfert des prélèvements et des virements automatiques. Ceci implique une modification de la domiciliation bancaire concernant votre salaire, les prestations sociales, les impôts, les abonnements auprès des opérateurs téléphoniques, les factures d’eau et d’électricité, notamment son transfert de l’ancien compte vers le nouveau. Après cette opération, la plupart des clients vident et clôturent leurs comptes, mais cela ne suffit pas. Il est capital d’informer les personnes et organismes concernés par votre changement de banque afin de mettre tout le monde au même niveau d’informations. Ce paramètre est surtout ce qu’il faut surveiller de près quand vous changez de banque. En clair, vous ou votre banque actuelle aviez l’obligation d’informer vos créanciers, vos bailleurs, votre fournisseur d’électricité, d’abonnement internet, votre assureur, la caisse de sécurité sociale, la caisse de retraite, etc., et leur communiquer si possible les détails liés à votre nouveau compte. En cas de non-respect de cette mesure, il se pourrait qu’une demande de prélèvement survienne sur votre ancienne domiciliation bancaire. Au cas échéant, vous devez faire face à une pénalité. Par ailleurs, si vous décidez de confier la divulgation des détails liés à votre nouveau compte à votre banque actuelle, vous devez pouvoir lui fournir un récapitulatif des opérations automatiques effectuées sur votre ancien compte au cours des 13 mois passés. C’est votre ancien établissement qui est censé vous procurer ce type de document.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here